Orcs et Gobelins : La critique du tome 12

Date : 25 / 09 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


Pest
Orcs et Gobelins tome 12

. Editeur : Soleil Prod
. Scénario : Sylvain Cordurié
. Dessin : Bojan Vukic
. Coloriste : J. Nanjan
. Date de sortie : 2 juin 2021
. Format : 23.4 x 32.41 cm
. Nombre de pages : 52
. ISBN : 9782302089563
. Prix : 14.95 € (9€99 en numérique)

L’arrivée en ville de Pest et de ses compagnons est rarement bien vue. Ainsi en va-t-il pour les gobelins dans le Nodrënn. Mais à Pagall, l’atmosphère est tout autre... et ce n’est pas très bon signe.

Le Nodrënn est la destination idéale pour une bande de voleurs dont les têtes sont mises à prix ! Passant d’une ville à l’autre, Pest et sa clique, composée de quatre gobelins et d’une demi-orc, s’arrêtent à Pagall, un village isolé où on leur réserve un accueil enthousiaste. Dans une région hostile aux culs-verts, Pagall cache un secret qui ne sera pas du goût de nos cambrioleurs.

Découvrez un extrait.

Décryptage

Pest et sa bande de gobelins voleurs (accompagnée d’une semi-orc), dévalisent ce qu’ils peuvent dans le Nodrënn en promenant leur petit tour de voleurs ménestriers de village en village. Leur réputation ne les ayant pas encore précédées dans cette partie des Terre d’Arrans, ils arrivent à se débrouiller comme ils peuvent, mais souvent de justesse et souvent avec maladresse. Jusqu’à ce qu’ils arrivent dans un bourg, un peu plus grand que les précédents, qui semblait inoffensif, où ils font leur représentation et sont invités à la rejouer le lendemain. Cruelle erreur qui pourrait leur coûter cher à tous.

Ce tome 12 de la série Orcs & Gobelin est un véritable survival en huis-clos qui célèbre le retour des goules en Terre d’Arrans ou plutôt ce qu’il en reste dans un petit village reculé pas longtemps après le passage de la nécromancienne Lah’saa et de son armée des morts. Ça sent bon le refermé et c’est assez glauque et violent mais très jouissif de suivre cette petite troupe de voleurs maladroits et malchanceux qui s’invectivent assez souvent de bien belle manière, tenter de survivre coute que coute.

Les décors enneigés sont de toute beauté, tout comme les intérieurs qui ne sont pas en reste. L’ambiance est prenante, les personnages magnifiquement représentés avec une fluidité dans le dessin fort appréciable. L’aventure est rythmée et débute par un premier « coup » qui va permettre de se familiariser avec la fine équipe avant de la suivre sur l’histoire principale. Encore une histoire et un tome qui s’inscrivent à la perfection dans l’univers en perpétuelle évolution des terres d’Arrans, c’est efficace et distrayant et c’est finalement tout ce que l’on demande.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


I.S.S. Snipers : La critique du tome 2
The Banks : La critique
Mages : La critique du tome 5
Orcs et Gobelins : La critique du tome 12
I.S.S. Snipers : La critique du tome 1
Foundation : Review 1.05 Upon Awakening
Marvel Studios : Un calendrier remanié de fond en comble qui va (...)
Secret Invasion : Production lancée selon Samuel L. Jackson
The Expendables 4 : Sylvester Stallone fait ses adieux à la (...)
Pleasure : La critique
Y - Le Dernier Homme : Tout ça pour ça ?
Superman & Lois : Djouliet Amara pour la saison 2 de la série (...)
Batwoman : Découvrez le Killer Croc de The CW
Legends of Tomorrow : Sept super-héros de retour pour la (...)
Metal Men : Barry Sonnenfeld confirme le film DC en préparation