Poumon vert et tapis rouge : Review du documentaire

Date : 25 / 09 / 2021 à 10h00
Sources :

Unification


Le grand saut… C’est ce que va devoir faire le documentariste Luc Marescot en s’attaquant à la fiction. On pourrait croire qu’avec son CV long comme le bras ce ne serait qu’une formalité, mais ce n’est pas le cas. La planète Cinéma est impitoyable, et les habitants des continents Documentaire et Fiction se mélangent difficilement.

Et pourtant Luc n’est pas un débutant : voilà 30 ans qu’il roule sa bosse dans le domaine du documentaire ‘naturalier’ (un néologisme que je viens d’inventer, regroupant les mots ‘nature’ et ‘animalier’, merci pour vos applaudissements ! ). Il a plus d’une centaine de films à son actif (photographie et/ou réalisation) et on lui doit notamment ’Frères des arbres : L’appel d’un chef papou’ un film plusieurs fois primé entre 2017 et 2018.

Les arbres, c’est le combat veut mener Luc. Il sait que l’abattage industriel de la forêt primaire pour planter des palmiers à huile (Asie) ou créer des pâturages pour le bétail (Amérique du Sud) est en train de mettre en péril la planète et, de ce fait, notre civilisation. Il a donc entrepris de soutenir le botaniste Francis Hallé dans son combat pour faire reconnaître internationalement l’importance critique de la protection de la forêt primaire.

Mais Luc connait le sort des documentaires dans les salles : boudés par le grand public, ils attirent un public averti souvent déjà acquis à la cause traitée par le film, et ce n’est pas ces gens-là qu’il cherche à convaincre. Il comprend vite que le meilleur moyen de toucher les masses, c’est de proposer un film de fiction avec beaucoup d’action. Et le voilà qui se lance dans l’écriture d’un scénario ambitieux, Le Botaniste, l’histoire d’un scientifique qui, suite à une perte déchirante, va kidnapper un groupe de politiciens pour leur montrer, à la dure, la catastrophe dont ils sont complices. Son rêve dans le rêve : que Leonardo Di Caprio, si engagé pour l’environnement, accepte le rôle-titre.

Écrire un scénario de fiction, cela demande une certaine expertise que Luc, humblement, va aller glaner en rencontrant des professionnels. Une fois son scénario en main, il va lui falloir trouver l’argent pour faire le film, et là, tout se complique. Entre Paris, Los Angeles et Cannes, Luc va faire des rencontres inoubliables qui vont à la fois le conforter dans sa démarche artistique et le mettre face à la dure réalité de l’industrie cinématographique.

Voilà une longue introduction pour vous parler de ce film, Poumon vert et tapis rouge, finalisé en 2020 et qui a dû attendre que la crise ‘sanitaire’ se tasse un peu pour enfin sortir dans les salles obscures. J’aimerais beaucoup que Luc Marescot trouve les 40 millions de Dollars/Euros qui pourraient lui permettre de porter son scénario à l’écran, mais pour avoir moi-même - bien modestement et à une toute autre échelle - vécu une expérience comparable, je sais que ce n’est pas gagné pour lui.

Luc se met en scène avec beaucoup d’humour et de simplicité ; il agrémente son histoire d’interviews fascinantes avec le botaniste-activiste Francis Hallé et de magnifiques extraits de ses documentaires précédents, illustre les séquences avec de superbes planches du talentueux story-boarder et illustrateur Loïc Fontimpe. Sans jamais briser la continuité narrative, il alterne habilement les plans en France et aux USA - à la recherche de soutien pour son film - avec des plans qu’il tourne au Gabon, sur les traces des éléphants de forêt. Son gimmick : l’utilisation d’un téléphone portable qu’il tient dans sa main et dans lequel il incruste des vidéos qui servent son propos du moment ou font la transition avec le propos suivant. Très bien vu !

Mon seul bémol sur ce film : une seule femme au casting, Juliette Binoche, qui ne va hélas pas lui servir à grand chose. Le monde du cinéma est tristement masculin, ce qui est l’une des principales raisons pour lesquelles il est si fermé, à l’instar de ces clubs anglais dans lesquels les femmes sont catégoriquement interdites. Je suis déçue (mais pas surprise) que dans son impressionnante liste de contacts, Luc n’ait pas réussi à trouver une femme scénariste, réalisatrice ou productrice qui puisse lui donner de précieux conseils ou introductions.

Un documentaire original, éclectique et passionnant qui se regarde comme un film de fiction.


SYNOPSIS

Pour aider le botaniste expert mondial des forêts primaires, Francis Hallé, dans son combat pour sauvegarder les dernières forêts tropicales, Luc Marescot, un documentariste passionné de nature, décide de réaliser son premier film de fiction, ’The Botanist’, un thriller écologique dans lequel Luc espère convaincre Leonardo DiCaprio de jouer. Il trace son chemin avec passion, malice et obstination, et découvre, avec candeur, les arcanes du septième art. Même s’il ne lâche jamais rien, son film existera-t-il un jour ?

BANDE ANNONCE - EXTRAITS


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 35
- Titre original : Poumon vert et tapis rouge
- Date de sortie : 29/09/2021
- Réalisation, scénario, photographie : Luc Marescot
- Interprètes : Luc Marescot, Francis Hallé, Antoine de Maximy, Edouard Baer, Nicolas Hulot, Jacques Perrin, Claude Lelouch, Juliette Binoche, Zep
- Montage : Laurence Buchmann, Annie Coppens, Alexis Barbier-Bouvet
- Musique : Alan Simon
- Producteurs : Jean-Pierre Bailly, Corto Fajal, Stéphane Millière
- Distributeur : MC4


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Pleasure : La critique
Ron débloque : La critique
Halloween Kills : La critique
Le trésor du Petit Nicolas : La critique
Oups ! J’ai encore raté l’arche… : La (...)
Foundation : Review 1.05 Upon Awakening
Marvel Studios : Un calendrier remanié de fond en comble qui va (...)
Secret Invasion : Production lancée selon Samuel L. Jackson
The Expendables 4 : Sylvester Stallone fait ses adieux à la (...)
Pleasure : La critique
Y - Le Dernier Homme : Tout ça pour ça ?
Superman & Lois : Djouliet Amara pour la saison 2 de la série (...)
Batwoman : Découvrez le Killer Croc de The CW
Legends of Tomorrow : Sept super-héros de retour pour la (...)
Metal Men : Barry Sonnenfeld confirme le film DC en préparation