614 connectés

Le Tour du monde en 80 jours : La critique

Date : 29 / 07 / 2021 à 11h15
Sources :

Unification


Le Tour du monde en 80 jours est un très bon film pour jeune public qui est l’adaptation du roman éponyme de Jules Verne.

La transposition se fait non seulement dans un monde qui est extrêmement différent du nôtre, mais en prenant uniquement des personnages d’origine animale. En effet, le scénario de Gerry Swallow présente un petit ouistiti rêvant de faire le tour du monde en 80 jours pour battre le record de l’explorateur dont il est fan. Il va alors s’associer à une grenouille pas très recommandable, et ensemble, ils vont partir pour un voyage épique.

Le voyage se fait, bien entendu, à l’échelle de leur taille et propose de nombreux pays extraordinaires et des rencontres parfois compliquées. Le design des personnages est vraiment bien fait et chacun a une personnalité propre. De plus, le doublage français est très agréable et les rend encore plus attachants.

En dehors de Phileas Frog, incarné par la grenouille, et de Passepartout, par le ouistiti, il faut signaler le redoutable inspecteur Fix qui traque ces derniers, ainsi que l’aviatrice débrouillarde qui va se joindre à eux en chemin. Les protagonistes sont truculents et ont des relations entre eux vraiment intéressantes. Sans compter que les caractéristiques des animaux que l’on voit dans le long métrage sont utilisées et leur permettent parfois de se tirer de bien mauvais pas.

Les décors sont très colorés et minutieux. En fonction des lieux traversés, ils ont des caractéristiques bien particulières permettant de toujours se demander comment les héros vont sortir de ses endroits parfois inhospitaliers. L’animation est aussi très belle et vraiment agréable. On prend beaucoup de plaisir à voir les personnages en pleine action, d’autant que de nombreux gags sont présents à l’écran et font régulièrement rire.

La mise en scène de Samuel Tourneux passe d’un lieu à l’autre et réserve de nombreuses surprises. Des ellipses permettent de se concentrer sur les passages intéressants du voyage et sur les événements marquants qui le ponctuent. En effet, entre des situations parfois dangereuses et des personnages qui le sont tout autant, l’aventure n’est pas de tout repos. D’autant que la policière qui traque les protagonistes principaux suite à un vol, ne s’en laisse pas compter non plus.

Le Tour du monde en 80 jours est une adaptation vraiment intéressante de l’œuvre de Jules Verne qui réussit à en garder son essence et son côté merveilleux, tout en le situant dans un univers de petits animaux. Avec une histoire bien racontée, une jolie réalisation, des personnages attachants et beaucoup d’humour, les plus jeunes seront ravis de ces étonnantes aventures et les plus grands s’amuseront devant les péripéties des protagonistes.

Sympathique et drôle.

SYNOPSIS

Passepartout, un ouistiti naïf mais plein d’entrain, rêve de partir à l’aventure depuis toujours. L’occasion se présente sous la forme de Phileas Frog, un explorateur vanneur et arnaqueur, et d’un pari à plusieurs millions : établir le nouveau record du tour du monde en 80 jours. De déserts brûlants en jungles mystérieuses, de princesses intrépides en criquets adorateurs de volcan, Passepartout va découvrir à quel point le monde est vaste, merveilleux et dingo.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 22
- Titre original : Around The World in 80 Days
- Date de sortie : 04/08/2021
- Réalisateur : Samuel Tourneux
- Scénariste : Gerry Swallow d’après l’œuvre de Jules Verne
- Interprètes : Robert G. Slade
- Montage : Benjamin Massoubre
- Musique : Norbert Gilbert
- Costumes : Birrie le Roux
- Producteur : David Michel, Zoé Carrera Allaix, Cécile Lauritano Vergara pour Cottonwood Media
- Distributeur : StudioCanal

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le Tour du monde en 80 jours


©2021 - Cottonwood Media - Studiocanal - France 3 Cinéma – Umedia


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Poumon vert et tapis rouge : Review du documentaire
Le ciel est à vous : La critique du film en version restaurée (...)
L’Étang du démon : La critique
Le sommet des Dieux : La critique
Stillwater : La critique
Doctor Who : Russell T Davies de retour au poste de showrunner
The Suicide Squad : Le bêtisier du film DC de James Gunn
Devil in Ohio : Emily Deschanel pour une série d’horreur (...)
Virgin River : Netflix signe pour les saisons 4 et 5 (...)
Lost Judgment : Un jeu d’action et d’investigation
Netflix - Bandes annonces : 26 septembre 2021
The Orville : Enfin une date pour la saison 3
Doom Patrol : Review des premiers épisodes de la saison (...)
Les Animaux fantastiques 3 : Un titre et une date de sortie (...)
Squid Game : Review de la série