671 connectés

Le dernier mercenaire : Review du film Netflix

Date : 30 / 07 / 2021 à 13h30
Sources :

Unification


Et la Palme d’Or du film le plus con de l’année est décernée à…. Le dernier mercenaire !

Con, mais totalement assumé. Sauf qu’on peut faire con mais bien le faire, comme La cité de la peur ou Le père Noël est une ordure ; il faut dire que les dialogues du Mercenaire sont d’une pauvreté affligeante, ceci expliquant peut-être cela. Ce film ne s’est clairement pas donné les moyens de devenir culte : l’histoire avait pourtant un certain potentiel (dans la série bien débile bourrée de clichés), le casting était plutôt pas mal pour un film du genre (Miou-Miou, Kaprisky, Timsit, Judor et bien sur, JCVD himself), l’image était impeccable (Thierry Arbogast, on ne le présente plus), le montage décent et la bande son vraiment sympa, et pourtant… Boum big bada big boum ! comme dirait Leeloo dans le 5ème.

Le point de départ de l’intrigue est plutôt bien ficelé (si l’on n’y regarde pas de trop près) : un dealer d’armes international vole l’identité du fils d’un ancien agent secret français. Ledit fils était protégé par le ministère des affaires étrangères suite à un arrangement entre ses parents et l’État français, avec passe-droits, rente et tout le toutim. Et puis un pantin du ministère lève le secret sur le fiston qui se retrouve pisté par des barbouzes. Arrive le papa, JCVD, ex-agent secret devenu mercenaire (’La Brume’) qui vole au secours de son rejeton qui ne sait pas que c’est son papa. Et après, c’est du grand n’importe quoi. Enfin, avant aussi. Tout le temps, en fait.

J’ai eu l’impression de regarder une grosse farce potache pondue par des mecs qui se sont retrouvés à la tête de quelques millions d’Euros avec comme seul mandat de faire une comédie avec Van Damme. Ils sont allés fêter ça en Ukraine - pourquoi pas ? - se sont biturés dans un bar de Kiev et se sont dit que l’Ukraine, finalement, ce serait pas mal pour tourner un film. Ils ont finit par dessoûler et se sont mis à écrire une dizaine de pages de calamités plus grosses les unes que les autres pour justifier le budget qui leur avait été confié, probablement par des petits copains du club. Ils se sont bien marrés, se sont filé de grandes claques dans le dos, ont tourné ce qui leur passait par la tête et qui pouvait donner l’impression d’un film d’action, et voilà ! Et ce n’est certainement pas le jeu souvent peu convaincant de certains acteurs qui apporte plus de piment à l’histoire. De toutes façons, ils n’avaient pas d’objectif de rentabilité puisque c’était produit par Netflix et que donc, la diffusion était assurée. C’est juste mon impression. La réalité est probablement tout autre, mais s’il y a la moindre démarche sérieuse derrière ce film (en dehors de gagner du pognon), je ne l’ai pas trouvée. Il est au cinéma ce que le gloubi-boulga est à la gastronomie.

Ce qui, à mon goût, fait que cette comédie n’est pas intégralement ratée, c’est JCVD. Depuis qu’il a compris qu’il est plus intéressant quand il se fout de sa propre gueule, il est enfin devenu potable et le voir faire le clown entre deux coups de pied, c’est plutôt sympa. Alors si vous avez envie d’une soirée pizza-bière-gros-délire-entre-potes, ça fera tout autant l’affaire qu’un film de zombies de série B. Mais parmi la quantité de conneries que l’on peut trouver sur Netflix, il y a quand-même beaucoup moins con.


SYNOPSIS

Un ex-agent des services secrets devenu mercenaire est de retour en France pour sauver son fils qui ne soupçonne même pas son existence. Ce dernier est recherché par le gouvernement français qui le croit - suite à la boulette d’un bureaucrate zélé - impliqué dans un trafic d’armes international.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 50
- Titre original : Le dernier mercenaire
- Date de sortie : 30/07/2021
- Réalisateur : David Charhon
- Scénaristes : David CharhonIsmaël Sy Savané
- Interprètes : Jean-Claude Van Damme, Alban Ivanov, Samir Decazza, Assa Sylla, Eric Judor, Miou-Miou, Patrick Timsit, Valérie Kaprisky, Michel Crémadès, Djimo
- Photographie : Thierry Arbogast
- Montage : Yann Malcor
- Costumes : Emmanuelle Youchnovski
- Producteurs : David Charhon, Jean-Charles Levy
- Distributeur : Netflix France


Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Squid Game : Review de la série
My Little Pony - Nouvelle Génération : La review du film (...)
Le Dragon argenté : La review du film Netflix
Comme des proies : La review du film Netflix
Into the Night : La review de la saison 2
Doctor Who : Russell T Davies de retour au poste de showrunner
The Suicide Squad : Le bêtisier du film DC de James Gunn
Devil in Ohio : Emily Deschanel pour une série d’horreur (...)
Virgin River : Netflix signe pour les saisons 4 et 5 (...)
Lost Judgment : Un jeu d’action et d’investigation
Netflix - Bandes annonces : 26 septembre 2021
The Orville : Enfin une date pour la saison 3
Doom Patrol : Review des premiers épisodes de la saison (...)
Les Animaux fantastiques 3 : Un titre et une date de sortie (...)
Squid Game : Review de la série