600 connectés

Mort à Sacinay : Une Murder Party Crimexpress

Date : 30 / 07 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


 !!! Sans Spoiler !!!

Mort à Sacinay
Une Murder party clef-en-main

Description :

"1919, un vent d’insouciance souffle sur la France d’après-guerre.
Mais, à Sacinay, un évènement bouleverse la tranquilité des habitants : le célèbre architecte Pierre Detayes est assassiné à son domicile. Lorsque le notaire s’apprête à ouvrir le testament devant les proches de la victime, un inspecteur fait irruption. La tension est à son comble car tous semblent avoir des choses à cacher. Qui a commis l’irréparable ?

Entrez dans la peau des principaux suspects et mettez en scène la suite de ce drame.
Chaque joueur devra mener l’enquête sans se faire accuser grâce à de nombreux livrets, documents et indices… mais aussi accomplir une mission secrète.
Soyez vigilant, le coupable cherchera à brouiller les pistes !

Observation, complots, alliances, trahison, tout vous sera permis dans ce huis clos palpitant plongé au cœur des années folles."

Le contenu de la boîte :

- 1 notice
- 1 mémo
- 13 livrets (personnages, missions)
- 1 solution
- des indices, alibis, guides ...

Le déroulement d’une partie :

Chaque joueur prend connaissance du suspect qu’il incarnera (si possible un peu en avance, afin qu’il puisse se préparer un peu, voir se déguiser), et de son objectif secret.

Pendant la soirée, les joueurs incarneront leurs personnages, à la manière d’une pièce de théâtre (en roleplay), découvriront des indices (des fac-similés sont inclus dans la boîte, lanceront de fausses pistes, échangeront des informations... pour découvrir qui parmi eux est le tueur.

La soirée terminée, on prend connaissance de la solution, et on échange sur le plaisir de cette expérience ludique (un moment très important).

Le verdict :

Objet ludique fort apprécié, et aujourd’hui connu, la murder party est une expérience de jeu plus qu’une mécanique.

Proche du théâtre et du jeu de rôle, elle est peut-être exigeante, mais produit un plaisir de jeu presque sans équivalent.

Crimexpress se propose de facilité l’organisation de telles soirées, grâce à une mécanique, à un guide pas-à-pas et à des indices tous présents dans la boîte.

Notez que l’organisateur, peut aussi enquêter, ce qui est un énorme plus (l’organisateur, en plus de tout mettre en place, profitait de la vision du plaisir de ses joueurs, ce qui lui procurait une expérience asymétrique et différente, souvent frustrante).

En ce qui concerne cette première enquête, Mort à Sacinay, il faut voir cela comme une partie de jeu de rôle, car les joueurs sont les protagonistes principaux de l’histoire (et ont tous un objectif à atteindre d’ailleurs), et non pas de simples enquêteurs.

L’incarnation, facilité par l’ambiance (les histoires de chacun, les indices physiques, la playlist de musiques, l’époque) est parfaitement accessible aux débutants, car la mécanique est bien huilée.
À l’opposé, l’enquête est difficile et pointue, avec de nombreux indices, fausses pistes, considérations scientifiques...

L’ensemble, si chacun y est mis un peu du siens, est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie ludique.

Mort à Sacinay est donc la parfaite porte d’entrée pour une soirée inoubliable, à mi chemin entre Sherlock Holmes et Agatha Christie.

Fiche technique

Type : Murder Party
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : C. Pineau, X. Béraud
Éditeur : Crimexpress
Nombre de joueurs : 6-7
Age des joueurs : 16 ans et plus
Durée d’une partie : 150 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix constaté : Moins de 25 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dune - Aventures dans l’Imperium : Le jeu de rôle et (...)
Alice au pays des cauchemars - Les Eveilleurs - Complots sous la (...)
Les Tyrans de l’Ombreterre : Le jeu de plateau dans le (...)
Les Apprentis Sorciers : Le jeu de rôle d’apprentissage et (...)
L’Empire des Cerisiers : Le Dit des Ténèbres
Candyman : La critique
Sermons de minuit : Review de la mini série
Doctor Who : Russell T Davies de retour au poste de showrunner
The Suicide Squad : Le bêtisier du film DC de James Gunn
Devil in Ohio : Emily Deschanel pour une série d’horreur (...)
Virgin River : Netflix signe pour les saisons 4 et 5 (...)
Lost Judgment : Un jeu d’action et d’investigation
Netflix - Bandes annonces : 26 septembre 2021
The Orville : Enfin une date pour la saison 3
Doom Patrol : Review des premiers épisodes de la saison (...)