578 connectés

Le dernier des Dieux : La critique du tome 1

Date : 28 / 05 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


Le dernier des Dieux
Tome 1

. Editeur : Urban Comics
. Scénario : Phillip Kennedy Johnson
. Dessin : Riccardo Federici
. Coloriste :
. Série : Le Dernier des Dieux
. Collection : Métamorphose bd
. Date de sortie : 12 mars 2021
. Format : 23.8 x 32.4 cm
. Nombre de pages : 96
. ISBN : 9791026821519
. Prix : 17 €

La légende disait la chute du Dieu du vide. La légende chantait la victoire des Traquedieux. La légende proclamait la libération de Cain Anuun. Mais bien rares sont les légendes à dévoiler toute la vérité.

Découvrez un extrait

Décryptage

Dans l’arène du roi Tyr, surnommé le Traquedieu, les gladiateurs rejouent les exploits du passé des héros de Cain Anuun, 30 ans auparavant, où un Dieu maléfique a été battu. Aujourd’hui, Eyvindr le gladiateur en est à sa 60ème victoire dans l’arène, qui lui devrait lui octroyer sa liberté. Mais le mal est de retour et il va falloir l’affronter à nouveau.

Ce premier tome, Le dernier des Dieux, présente un monde riche et ambitieux. Débutant par un carte qui n’est pas sans rappeler celle de la Terre du Milieu, les 3 chapitres se terminent par 4 pages de chansons, poèmes ou autres textes anciens venant renforcer la richesse et l’histoire de ce monde, enrichissant ainsi une mythologie de fantasy où l’on retrouve les Elfes, nains, guerriers et autres magiciens mais aussi des créatures divines qui n’ont rien à envier à celles sorties de l’imagination de H.P. Lovecraft. Mais ceux-ci sont des Aelviens, des Rivéens... Même si l’inspiration est évidente, l’originalité reste bien présente.

Le récit nous présente des héros fatigués, aigris et désabusés ayant prétendument tués un dieu et ayant forgés leurs réputations et leur pouvoir sur leur peuple, sur cette légende. L’auteur ferait-il une analogie avec notre société actuelle ? Le récit alterne entre passé et présent, suivant Tyr 30 ans plus tôt et dans le présent, Eyvindr portant secours et accompagnant sa Reine Cyanthe dans sa fuite avec l’aide de Veikko Al Mun, une Aelves.

Cette BD de fantasy de Philipp Kennedy Johnson, dans un format inédit (plus allongé) pour l’éditeur, nous donne tous les éléments pour nous immerger dans ce monde fascinant qui prend vie grace aux sublimes dessins de Ricardo Federici. C’est une histoire épique au cours de laquelle il ne se passe finalement pas beaucoup de choses mais où la situation est mise en place et on en apprend surtout sur le monde qui nous est présenté. Une belle introduction à un monde riche, qui mérite très largement que l’on s’y attarde, à voir ce que la suite proposera.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Noir et Rouge : La critique des 2 romans de Koz
Decorum : La critique du tome 1
N.É.O. : La critique du tome 1
Le dernier des Dieux : La critique du tome 1
L’ile Interdite : La critique
The Marvels : La star sud-coréenne Seo-Joon à la distribution
Miss Marvel : Iman Vellani en pleine action
Freaky : La critique
Star Trek Prodigy : Les détails sur les personnages révélés
Mixte : Review de la deuxième partie de la saison 1
The Handmaid’s Tale : Faire de June la guerrière (...)
American Gigolo : Showtime passe commande d’une série (...)
À couteaux tirés 2 : Jessica Henwick rejoint le film (...)
The First Lady : L’anthologie Showtime complète sa (...)
The LaLaurie Mansion : Darren Lynn Bousman pour la nouvelle (...)