572 connectés

Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) : La review du documentaire Ciné+ Classic

Date : 14 / 05 / 2021 à 10h00
Sources :

Unification


Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) est un très bon documentaire qui revient sur la genèse et les premières années très politisées du Festival de Cannes.

En effet, ce dernier, après un lancement qui a été réduit à néant par la Deuxième Guerre mondiale, a vu sa première édition se dérouler en 1946. Un événement que son créateur, assassiné pendant la guerre, n’a malheureusement pas pu voir.

Mais en cette période troublée, c’est un festival bien différent de celui que l’on connaît aujourd’hui qui a eu lieu. Car ce sont les pays eux-mêmes qui sélectionnaient les films qui y été programmés et le lieu était une compétition entre nations dans laquelle chacune d’entre elle avait aussi le droit de rejeter une œuvre proposée par un autre pays si celui-ci avait intégré des éléments qui pouvait lui porter préjudice.

Le documentaire de Pierre Pochart et de Nora Attia Wafa laisse la parole à de nombreux experts du festival, ou de cette période, qui permettent d’éclairer d’un jour pas forcément connu les prémices d’un événement actuellement connu pour ses stars et ses films parfois engagés.

De multiples extraits de longs métrages ayant fait polémique sont montrés. On peut ainsi découvrir ce qui, à l’époque, gênait certaines grandes puissances. D’autant que la guerre froide a fait durcir le ton et que les nominations et les prix accordés étaient extrêmement politisés. Un système de quotas par nombre d’œuvres produites sur chaque pays a d’ailleurs été instauré afin de garantir une certaine équité. Bien évidemment biaisée.

C’est d’ailleurs le français Alain Resnais qui en a fait les frais au fil des ans, étant le réalisateur qui a eu le plus d’œuvres censurées au niveau du festival, un total impressionnant de quatre. Il faut avouer qu’avec ses films engagés et sans concession, ce sont soit des pays étrangers, soit la France elle-même, par l’implication du Quai d’Orsay qui avait son mot à dire en ce qui concerne le choix des longs métrages, qui ont menés à l’éviction des œuvres sélectionnées.

Le documentaire permet ainsi de s’immiscer dans 20 ans de festival dans lequel les états avaient leur mot à dire et qui a dû gérer des clashs politiques. Mais ce sont l’arrivée des années 60, de la Nouvelle Vague et de mai 68 qui ont fait beaucoup bouger les choses. C’est ainsi que le festival, et surtout son directeur général, s’est emparée de la sélection des films. Et la dimension politique a perduré d’une autre manière en aidant des œuvres de réalisateurs censurés dans leur pays à montrer leur film sur la croisette, et à parfois remporter des prix qui empêchaient les autorités de leurs pays de les sanctionner, voire de les incarcérer.

Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) est un très bon documentaire qui permet de découvrir le festival de Cannes d’une autre manière et de comprendre comment ce dernier a pu évoluer au fil des ans pour devenir celui que l’on connaît aujourd’hui. Les intervenants passionnants à écouter, le grand nombre d’images d’archives et des extraits d’œuvres dont on n’a pas forcément entendu parler, mais qui ont marqué leur époque, font passer les 52 minutes à toute allure.

Instructif et surprenant.

SYNOPSIS

Ce documentaire révèle une facette oubliée d’un festival qui, pendant 25 ans, a dû conjuguer septième art et censures politiques.

De 1939 à 1972, tout film étant sélectionné par son propre pays d’origine, le Festival de Cannes est un ballet diplomatique et l’objet d’enjeux bien plus larges qu’un écran de cinéma. Après-guerre, guerre froide, guerres d’indépendances, propagande feutrée… ce documentaire historique aborde un Festival alors sous influence et éclaire des polémiques restées dans l’angle mort. LE FESTIVAL DE CANNES : UNE AFFAIRE D’ÉTAT(S)… une affaire classée, certes, mais jamais révélée.

FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 52 minutes
- Titre original : Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s)
- Date de sortie : 15/05/2021
- Réalisateur : Pierre Pochart, Nora Attia Wafa
- Interprètes : Pierre Pochart, Natacha Laurent, Sylvie Lindeperg, Antoine de Baecque, Olivier Loubes, François Thomas
- Photographie : Luis Leitao
- Montage : Sébastien Fournié
- Producteur : Cathy Palumbo, Victor Robert pour 10.7 Productions
- Diffuseur : Ciné+ Classic


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Wildland : La review du film Canal+
The Pale Door : La review du film Canal+
La guerre des mondes : Review de la saison 2
The Blackout : La review du film
Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) : La review du (...)
The Marvels : La star sud-coréenne Seo-Joon à la distribution
Miss Marvel : Iman Vellani en pleine action
Freaky : La critique
Star Trek Prodigy : Les détails sur les personnages révélés
Mixte : Review de la deuxième partie de la saison 1
The Handmaid’s Tale : Faire de June la guerrière (...)
American Gigolo : Showtime passe commande d’une série (...)
À couteaux tirés 2 : Jessica Henwick rejoint le film (...)
The First Lady : L’anthologie Showtime complète sa (...)
The LaLaurie Mansion : Darren Lynn Bousman pour la nouvelle (...)