520 connectés

L’ile Interdite : La critique

Date : 22 / 05 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


James Rollins

L’île interdite

  • Date de parution : 8 avril 2021
  • Editeur : Fleuve Éditions
  • Traduction : Leslie
    Boitelle-Tessier
  • ISBN : 9782265143951
  • Prix : 22.90 €
    (numérique : 15.99 €)
  • Nombre de pages : 480
  • Format : 154 x 225 mm

Au large des côtes du Brésil, une équipe de scientifiques découvre une île où toute vie a été éradiquée par une espèce inconnue et extrêmement dangereuse. Avant d’avoir pu rapporter leur découverte, ils sont tous éliminés par une force mystérieuse. Seul un expert des créatures venimeuses en réchappe. Mais face à une espèce qui s’adapte à son environnement au risque de devenir de plus en plus incontrôlable, le commandant Gray Pierce et son équipe vont devoir affronter leurs plus grandes peurs pour éviter que le monde que nous connaissons soit entièrement détruit.

Décryptage

Une ile où toute vie a été éradiquée, un nouveau fléau qui s’abat sur les îles d’Hawaï, il n’en faudra pas moins à l’équipe de Sigma Force pour se mobiliser et unir leur force pour lutter contre cette catastrophe qui pourrait avoir des retombées démesurées. Le plus étrange est que cette menace inexplicable remonte à un secret terrifiant enterré il y a un siècle sous le National Mall ayant un rapport avec de l’ambre. Bien évidemment le temps presse.et les choix à faire seront difficiles.

L’ile Interdite est le treizième livre de James Rollins de sa série Sigma Force, que je ne connaissais pas personnellement avant de découvrir ce roman. Il se trouve que la lecture est assez fluide et très agréable et que le fait d’être novice dans la série, ne semble pas gêner la compréhension. Mais il est évident que les fans de la série doivent apprécier de retrouver des personnages, ainsi que la continuité de leurs histoires. Mélange de thriller d’aventure et de science-fiction, L’ile interdite se retrouve à la croisée du roman de Michael Crichton pour le côté science et aventure/action et de Dan Brown, pour l’aventure historique et le côté historique mystérieux qui se base sur des faits réels.

L’approche de l’histoire est assez classique et le roman fait un bon travail en mélangeant des séquences d’action musclée et stressantes, avec des séquences plus posées, explicatives d’histoire et de science avec différents personnages dans différentes zones géographiques qui oeuvrent tous pour la même cause. Le côté action reste classique avec les gentils gentils, les méchants méchants, un peu cliché mais efficace. La partie Histoire est intéressante sur le Smithsonian et sur l’ambre qui s’intègre parfaitement à l’histoire. Quand à la partie science, elle est pour le moins effrayante.

Petite originalité intéressante dans le récit, l’auteur propose quelques chapitres du point de vue des guêpes tueuses, leurs actions, leurs réactions. Elles sont dévastatrice mais tout ce qu’elles font, elles ne le font que dans un seul but : survivre. Et pour survivre, Sigma devra aussi faire des alliances improbables et des choix impossibles. Une lecture très agréable, une histoire à suspense, rebondissements et beaucoup d’action qui font que le roman se lit vite et bien, la menace est inquiétante, on plonge dedans très facilement et on se laisse porter par l’histoire.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Noir et Rouge : La critique des 2 romans de Koz
Decorum : La critique du tome 1
N.É.O. : La critique du tome 1
Le dernier des Dieux : La critique du tome 1
L’ile Interdite : La critique
The Marvels : La star sud-coréenne Seo-Joon à la distribution
Miss Marvel : Iman Vellani en pleine action
Freaky : La critique
Star Trek Prodigy : Les détails sur les personnages révélés
Mixte : Review de la deuxième partie de la saison 1
The Handmaid’s Tale : Faire de June la guerrière (...)
American Gigolo : Showtime passe commande d’une série (...)
À couteaux tirés 2 : Jessica Henwick rejoint le film (...)
The First Lady : L’anthologie Showtime complète sa (...)
The LaLaurie Mansion : Darren Lynn Bousman pour la nouvelle (...)