449 connectés

Vermine 2047 : L’interview de l’auteur, Julien Blondel

Date : 15 / 04 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


Vermine 2047
L’interview de Julien Blondel

Les éditions Agate, ont lancé sur la plateforme Ulule, une très courte campagne de financement, proposant le triptyque de livres de base de la nouvelle édition de l’un des Jeux de Rôle français culte.

Afin de vous apporter toutes les précisions possibles sur cet objet ludique à ne pas manquer, nous vous proposons aujourd’hui une interview de son auteur, Julien Blondel.

Unif’ : Après la parution de la première édition en 2004 aux éditions 7ème cercle, et après la parution du Kit de Survie chez Studio Agate l’année dernière, la campagne de financement pour la nouvelle version Vermine 2047 est en cours sur Ulule depuis le 5 avril, tu peux nous en dire plus ?

Julien : C’est assez incroyable, ce qui se passe autour de Vermine en ce moment... Après quinze ans d’absence, on retrouve notre communauté de joueurs plus enthousiastes que jamais, et c’est vraiment touchant en tant qu’auteur. Ce retour de Vermine version 2047, on y travaille depuis presque quatre ans avec l’équipe Agate. Pour le Kit de Survie paru l’année dernière, je voulais que les joueurs puissent se faire plus qu’une idée de cette nouvelle édition. Qu’ils puissent jouer, qu’ils aient de quoi lire, qu’ils aient un vrai beau livre entre les mains. Cette campagne de financement va nous permettre de lancer la gamme entière, avec trois livres de base, un recueil de scénarios, et un gros développement de l’univers pour les prochaines années. Quand je vois qu’on a franchi la barre des 100,000€ en moins d’une semaine, et que les paliers tombent les uns après les autres, ça fait vraiment plaisir et ça nous donne de vraies perspectives pour la suite.

Pour quand est prévu la livraison des exemplaires ?

Il y aura deux phases de livraison. L’ensemble des PDF sera livré dès la rentrée, autour de septembre / octobre 2021 donc, et l’ensemble des livres et des bonus physiques sera ensuite expédié pour le premier trimestre 2022, le temps de finaliser, de produire et d’imprimer tout ce qui sera débloqué au cours de la campagne – et il y a déjà beaucoup de choses ! On sera donc sur une livraison au plus tard un an après le financement, et d’ici quelques mois pour les versions PDF. Les textes des trois livres de base sont prêts, les relectures sont en cours et la maquette a déjà commencé sur les trois premiers livres. On s’était engagés à ne lancer la campagne de financement qu’une fois que l’ensemble des textes serait écrit, ça semblait le minimum pour rassurer les joueurs sur les délais.

La campagne a déjà dépassé les 100,000€ de financement et débloqué un recueil de scénarios de 128 pages. Est-il prévu que les paliers suivants débloquent des scénarios supplémentaires ?

A l’heure où je te réponds, on s’approche des 110,000€ pour 850 contributeurs, ce qui va nous permettre d’offrir ce premier supplément de 128 pages avec sept scénarios, quinze pages de rumeurs, des conseils de mise en scène, des dossiers de personnages imprimés, des cartographies, des aides de jeu... C’est vraiment le recueil qu’on voulait offrir à nos joueurs, et ça fait chaud au cœur de pouvoir leur proposer sous cette forme. Pour la suite, on a plutôt prévu de créer des occasions de se rencontrer, dès que les conditions sanitaires nous permettront de le faire, et de lancer de nouveaux grands chantiers de développement pour la gamme, dont une version américaine et le développement d’une campagne au format atypique – dont il est un peu tôt pour parler...

L’une des nombreuses originalités du jeu tient dans sa description d’univers, par des récits de survivants, de façon non-canonique (le MJ, et les joueurs, peuvent en faire ce qu’ils veulent, rendant les choses réelles, ou les classant au rang de fausses rumeurs). Dans la première édition, tout ceci était présenté autour des communautés (avec leurs nouvelles mœurs et coutumes, voir terribles mystères à découvrir), est-ce toujours le cas dans le livre Univers de Vermine 2047 ou donne t-on plus de détails sur la façon dont tout ceci s’articule (les relations intercommunautaires, si elles existent, par exemple) au risque d’amoindrir l’aspect "boîte à outils" modulable à souhait ?

On va encore plus loin pour cette nouvelle version. Tout ce qu’il y a dans le Livre Univers est écrit de façon subjective par le récit de survivants. Carnets de voyage, enregistrement, notes sur des cartes routières... Il n’y a pas de vérité objective, le monde est proposé aux meneurs et aux joueurs, qui seront régulièrement appelés à voter pour décider de ce qui est réel ou de ce qui n’est qu’une rumeur dans leur univers de jeu.

A propos des règles, nous avons pu voir, dans le Kit de Survie, que le système de jeu est quasi identique à celui de la première édition (ils restent totalement compatibles), y aura t-il dans le livre de Règles de Vermine 2047, des ajouts, voir des avancées majeures ?

On retrouve les grands marqueurs de la première édition, comme le concept de Réserves, les Totems, les dés 10 ou le principe de Difficultés, mais ce sont des mécaniques sur lesquelles je travaille depuis Prophecy et qui commencent à devenir une sorte de “marque de fabrique”. Dans la première version, on faisait des additions pour atteindre des paliers de Difficulté de plus en plus élevés. Avec ce nouveau système, chaque dé est comparé à une Difficulté allant de 1 à 10, afin d’interpréter le nombre de Réussites et de décrire les effets beaucoup plus rapidement. On est sur quelque chose de beaucoup plus intuitif, plus simple à prendre en main, mais dont le but est toujours d’essayer de retranscrire l’ambiance, l’hostilité et les particularités de l’univers. Au-delà du moteur de ce nouveau système Totem, qui sera proposé gratuitement en OGL aux joueurs et qui sert déjà de moteur de développement sous licence à plusieurs éditeurs, comme pour GODS chez Arkhane Asylum, j’avais surtout envie de proposer de nouvelles options de jeu, comme cette phase de création du Groupe de personnages, la scénarisation de l’univers par les votes sur les Rumeurs, ou le choix d’un Mode de jeu au début de la campagne, qui change radicalement l’expérience de jeu d’une table à l’autre.

Pour la suite de la gamme, des scénarios ou des campagnes, sont-ils envisagés ?

Le supplément La Route devrait déjà occuper les joueurs un petit moment en termes de scénarios, mais pour la suite de la gamme, j’ai assez envie de ne faire QUE des scénarios. Vermine est un jeu essentiellement local, qui incite les joueurs à adapter ce qu’on leur propose pour situer l’aventure dans des régions qu’ils connaissent. C’est une approche qui se prête beaucoup au “bac à sable” scénarisé, avec des situations, des rencontres, des événements qui peuvent facilement être situés dans “une forêt” ou “un village”. L’idée d’une grande campagne fait très envie aussi, mais avec un format différent. Je reste un grand nostalgique de campagnes en coffret comme La Cité des Mensonges pour L5R, avec tout un tas de cartes, de ressources et d’aides de jeu. Ce serait top pour Vermine.

Une réédition des anciens scénarios est-elle prévue ?

Non, pas du tout. Il n’y aura de passerelles entre les deux versions. Il ne faut pas voir Vermine 2047 comme une “suite” ou une “réédition” du Vermine de 2004. Ce sont deux jeux différents, avec deux éditeurs différents, et on a déjà un beau programme de création originale devant nous.

Entre les deux éditions, quelles sont les différences majeures ? Parle t-on plus d’Evolution que de Révolution ?

Le système est différent, le monde est différent, les personnalités et les communautés sont différentes, mais ça reste du Vermine. On y retrouve le parti-pris d’une révolte de la nature, l’effondrement progressif de la civilisation, l’influence des Totems, les insectes, le danger, la survie quotidienne – toutes les thématiques qui me tenaient déjà à cœur il y a vingt ans, mais qui sont plus que jamais d’actualité aujourd’hui... Ca reste du Vermine, mais c’est le Vermine que j’aurais fait aujourd’hui, même s’il n’y avait pas eu le premier. La proposition de jeu est davantage centrée sur le groupe de personnages que dans la première version, le concept des Modes de jeu apporte une vraie relecture, et le game design sur les options de vote et de scénarisation partagée entre le meneur et les joueurs devrait donner une expérience différente.

De façon plus générale, bien que le concept post-apo ne soit pas neuf, le parti pris d’une longue agonie plutôt que d’un scénario catastrophe soudain a été privilégié dans Vermine, et bien qu’écrit avant la pandémie réelle actuelle, le Kit de Survie contenait une rapide timeline précisant le rôle des pandémies dans l’effondrement (social, politique, technologique) de l’univers de Vermine 2047, rendant extrêmement tangible et réaliste le background. Créer du fantastique ayant un fond de réel, est-ce important (voir en partie militant), ou est-ce accessoire ?

S’inspirer du réel, c’est la base de la fiction. Que ce soit pour le cyberpunk, la science-fiction, le post-apo, les jeux d’horreur ou fantastiques, on part toujours du vrai pour proposer “quelque chose” qui s’y inscrit, qui le modifie, ou qui se sert du réel pour questionner, interpeler, faire résonner certains aspects. Quand j’ai commencé à travailler sur Vermine début 2000, on ne peut pas dire que l’urgence écologique faisait la une des journaux télévisés. Aujourd’hui, le postulat de Vermine tient presque du documentaire... Proposer aux joueurs de créer des personnages dans ce que notre monde pourrait devenir d’ici vingt ou trente ans, c’est à la fois une vraie proposition de jeu – à quoi va ressembler ce village où tu as grandi, cette petite route, ce lac, ce supermarché ou cette station-service devant lequel tu passes tous les matins ? – et aussi une façon de rendre cette urgence tangible pour les joueurs. On leur propose de jouer dans un avenir qu’on doit tous s’efforcer d’éviter. C’est le rôle de la création. Que ce soit en série, en BD, en peinture, en jeu de rôles. On doit faire réfléchir.

Pour finir, l’une des rumeurs les plus intéressantes de la première édition de Vermine est l’existence de Chaeman, le pionnier du chamanisme, qui pourrait détenir bien des clefs du monde d’Après, sorte de serpent de mer qui incarne la quête ultime du savoir. Aura t-on droit à plus de révélations sur cet être supposé ? A travers lui, le MJ en saura t-il plus avec Vermine 2047 qu’avec la première édition de Vermine ?

Chaeman n’a toujours été qu’une rumeur. Et il le restera...


Foncez sur Ulule, car vous n’avez que jusqu’au 15 avril 2021 23h00, pour participer à cette campagne de financement, faire tomber les derniers paliers et donner à ce jeu de rôle l’écrin qu’il mérite.

Et pour finir, une petite voix qui semblait venir du murmure des arbres, nous a soufflé qu’une bière bière bio, brassée par la Brasserie de l’Être, devrait être l’un des derniers paliers à atteindre (après la couverture rigide). Ce ne serait pas offert aux souscripteurs mais proposé à prix d’ami, voir servir de justification (s’il en faut) à réunir la fidèle communauté d’afficionados, quand la situation sanitaire le permettra.

Mais peut-être n’est-ce qu’une rumeur, sortie des nimbes de la mémoire résiduelle de l’ancien monde...




Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Zombicide - Saison 1 : La Seconde édition du jeu zombie (...)
Alien - Le Jeu de Rôle : Jouez en ligne sur Roll20
Dune : Le jeu de conquête, de diplomatie et de trahison
La clé des nuages : Le jeu de rôle symboliste et poétique
Bois Dormant - Vivre avec les ronces : Le Jeu de rôle (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Une suite étrange selon Martin (...)
The Boys : Jensen Ackles révolutionne son look pour interpréter (...)
La Femme à la fenêtre : La review du film Netflix
Prime Video - Bandes annonces : 14 mai 2021
Violet Evergarden - le film : La critique
À couteaux tirés 2 : Et voilà Janelle Monáe pour le film (...)
Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) : La review du (...)
Hello Tomorrow ! : Billy Crudup pose ses valises chez Apple (...)
Stay Frosty : Un film de Noël bourré d’action avec Idris (...)
Peine Ombre : le roman Young Adult de Dark Fantasy d’Ariel (...)