498 connectés

Golgotha : La critique du tome 1

Date : 16 / 04 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


Golgotha
Tome 1 : L’arène des maudits

. Editeur : Soleil Prod
. Scénario : Didier Alcante
& Laurent-Frédéric Bollée
. Dessin : Enrique Breccia
. Couleur : Sébastien Gérard
. Collection : Fantastique
. Date de sortie : 17 mars 2021
. Format : 23.3 x 32 cm
. Nombre de pages : 56
. ISBN : 9782302092082
. Prix : 14.95 € (9€99 en numérique)

La destinée d’un gladiateur déchu de Pompéi, devenu manchot et paria, qui tente de retrouver son honneur perdu. Dans le même temps, Rome capture un chrétien qui semble immortel et dont on dit qu’il reviendrait d’une mystérieuse forteresse, baptisée Golgotha, où un prophète du nom d’Al-Azar serait doté de pouvoirs surnaturels…

63 ap. J.C. Lucius est le gladiateur le plus fort et le plus adulé de Pompéi. Son image plait à Julius, riche propriétaire terrien désireux d’être élu tribun de la plèbe. L’arrangement est conclu : Lucius le soutient dans sa candidature et prendra la fille de Julius comme épouse. Mais l’ultime combat de Lucius ne se déroule pas comme prévu : opposé à un colosse, Lucius perd son bras et sa dignité.

Découvrez un extrait.

Décryptage

A Pompéi, en 63 après JC, au moment de se retirer de l’arène où il estime avoir suffisamment combattu, la star des combattants, Lucius, prête allégeance à Julius qui souhaite devenir tribun de la plèbe et l’appui du Gladiateur aimé de tous aurait un véritable poids sur son élection. Lucius lui promet la main de sa fille après ce dernier combat qui doit le mener vers la liberté. C’est sans compter sur la perfidie de Claudius Scipio Caper, le maitre de l’école de gladiateur d’où vient Lucius, qui n’a pas l’intention de laisser partir aussi facilement son attraction vedette.

Au premier abord, Golgotha ressemble à toutes les histoires de gladiateur que l’on connait depuis que l’homme aime les histoires de gladiateurs, que ce soit au cinéma (Spartacus, Ben Hur, Gladiator...), à la télé (Spartacus, Rome...) ou sur papier (glacé ou non). Le récit est donc extrêmement classique, doté de tous les thèmes obligés : sang, sexe, esclavage, profits, trahison, vengeance, dignité, destiné, jalousie, rédemption... Le gladiateur déchu suera sang et eau pour regagner sa place. Et ce ne serait pas une bonne histoire de gladiateur s’il n’y avait pas tout ça.

Ce péplum très réussi, raconte la descente aux enfers de ce gladiateur adulé puis rejeté plus bas que terre, rendu aux trottoirs de la ville et condamné comme un lépreux, qui sera prêt à tout pour regagner sa place dans la société à force de volonté. Celle racontée en parallèle de ce nouveau messie, un homme crucifié et ressuscité est tout aussi étonnante qu’amusante et apporte la touche d’originalité et d’intrigue, à la BD. Le tout se tient finalement très bien et les dessins à la fois simples et très beaux, nous plongent dans l’ambiance violente et sans fioriture. Les personnages presque caricaturaux dans leurs attitudes sont de toute beauté. Nous ne sommes bien évidemment tout au début de l’histoire et on a hâte de voir où les aventures du gladiateur déchu vont nous mener.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Elfes : La critique du tome 30
Tarzan, seigneur de la jungle : La critique
Dévolution : La critique
Marqués : La critique du tome 1
Blade Runner 2019 : La critique du tome 2
Black Panther - Wakanda Forever : Une suite étrange selon Martin (...)
The Boys : Jensen Ackles révolutionne son look pour interpréter (...)
La Femme à la fenêtre : La review du film Netflix
Prime Video - Bandes annonces : 14 mai 2021
Violet Evergarden - le film : La critique
À couteaux tirés 2 : Et voilà Janelle Monáe pour le film (...)
Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) : La review du (...)
Hello Tomorrow ! : Billy Crudup pose ses valises chez Apple (...)
Stay Frosty : Un film de Noël bourré d’action avec Idris (...)
Peine Ombre : le roman Young Adult de Dark Fantasy d’Ariel (...)