455 connectés

Blade Runner 2019 : La critique du tome 2

Date : 24 / 04 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


Blade Runner 2019
Tome 2 : L’arène des maudits

  • Editeur : Declourt
  • Scénario : Mike Johnson et Michael Green
  • Dessin : Andres Guinaldo
  • Couleur : Marko Lesko
  • Série : Blade Runner
  • Collection : Contrebande
  • Date de sortie : 10 février 2021
  • Format : 17.5 x 26.6 cm
  • Nombre de pages : 128
  • ISBN : 9782413028857
  • Prix : 15€50
    (10€99 en numérique)

Cette série est la seule séquelle officielle du film de Ridley Scott. Cet album est la suite directe des aventures palpitantes de Ash, la Blade Runner, découverte dans le premier opus.

Ash, la Blade Runner qui hait les replicants, poursuit sa plongée vertigineuse dans l’atmosphère moite du Los Angeles inspiré par le roman de Philip K. Dick. Elle doit assumer les conséquences de son enquête sur la disparition de la femme et de la fille d’un riche industriel. Mais une nouvelle menace met sa vie en danger et la conduit dans les colonies spatiales...

Découvrez un extrait.

Décryptage

Ash et Cleo, se terrent dans les colonies minières spatiales depuis maintenant 7 ans, depuis que la Blade Runner aguerrie a arraché la jeune fille des griffes de son père, Alexander Selwyn, un riche industriel agroalimentaire de Los Angeles. La vie se déroule doucement, et Cleo, qui ne rêve que d’ailleurs, grimée en garçon, se fait appeler lapin. Elle se débrouille pour dégoter ce qu’il manque à tout le monde. Mais une attaque de Réplicants va chambouler à nouveau leur vie.

Contrairement au premier tome, l’action de ce second volet se déroule quasi exclusivement en dehors de Los Angeles, ce qui apporte un souffle nouveau à la franchise bien habituée à rester dans la moiteur de la ville californienne. L’action reprend 7 ans après et pointe les difficultés de rester cacher et explique que tôt ou tard, il va falloir agir, (re)prendre son destin en main, parce que se cacher n’est pas toujours la solution. Assez perturbant au départ, le récit s’explicite, se dévoile au fur et à mesure, ce qui rend finalement la narration très intéressante.

Séquelle estampillée officielle du film Blade Runner de Ridley Scott, cette série profite du talent de Michael Green, co-scénariste avec Hampton Francher du Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve. L’homme sait donc de quoi il parle et Andres Guinaldo fait un travail remarquable sur les dessins qui prolongent (et plongent dans) l’ambiance avec quelques pages sublimes (dont un vaisseau cargo des plus réussis). Moins rythmé que le précédent tome mais pas forcément moins intéressant, ce tome joue plus sur la psychologie des personnages, l’importance de Cleo, ses aspirations… et interroge sur l’avenir des Réplicants traqués et condamnés par avance. Un bon moment qui prolonge le plaisir qu’apportait déjà ce premier tome pour un univers en expansion pour notre plus grand bonheur. Reste à voir ce que nous proposera la suite.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Elfes : La critique du tome 30
Tarzan, seigneur de la jungle : La critique
Dévolution : La critique
Marqués : La critique du tome 1
Blade Runner 2019 : La critique du tome 2
Black Panther - Wakanda Forever : Une suite étrange selon Martin (...)
The Boys : Jensen Ackles révolutionne son look pour interpréter (...)
La Femme à la fenêtre : La review du film Netflix
Prime Video - Bandes annonces : 14 mai 2021
Violet Evergarden - le film : La critique
À couteaux tirés 2 : Et voilà Janelle Monáe pour le film (...)
Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) : La review du (...)
Hello Tomorrow ! : Billy Crudup pose ses valises chez Apple (...)
Stay Frosty : Un film de Noël bourré d’action avec Idris (...)
Peine Ombre : le roman Young Adult de Dark Fantasy d’Ariel (...)