446 connectés

Ma douce et odieuse amie : La review du film Netflix

Date : 04 / 03 / 2021 à 11h00
Sources :

Unification


Ma douce et odieuse amie est une très bonne comédie allemande qui s’amuse avec les notions de bien et de mal.

Le scénario de Rochus Hahn et du réalisateur Marco Petry, d’après l’œuvre d’Hortense Ullrich, présente la fille du diable qui décide d’aller sur le terrain. Son père lui donne alors pour mission de détourner du droit chemin une jeune fille généreuse, dans une petite ville qui a un taux de bonté supérieur à la moyenne. Mais évidemment, cela ne va pas être aussi simple que cela, d’autant que la famille de cette jeune fille, chez qui elle loge, est, elle aussi, pleine de bons sentiments.

Le film de Marco Petry a une certaine légèreté et beaucoup d’humour. Il se déroule sur une semaine, dans le milieu du lycée, dans une petite ville allemande. On a donc ainsi droit aux clichés de la vie scolaire, à une pointe de romance, auxquelles se rajoute une vision bien personnelle de l’existence d’une fille satanique qui finalement ne connaît rien du monde réel.

Une grande partie de l’humour vient du décalage entre les deux personnages principaux et de leur vision de la vie complètement différente. Sans compter que la fille du diable n’a pas sa langue dans sa poche et ne se laisse jamais faire, ce qu’apprend à ses dépens le fils du proviseur, véritable harceleur des jeunes gens qui ne peuvent pas se défendre.

La mise en scène suit de près le protagoniste principal et montre la façon dont il va évoluer. On trouve donc quelques scènes classiques de ce type de films scolaires, des références aux capacités des démons et une fin bien fun. De plus, la famille d’accueil et quelques élèves du lycée sont parfois bien truculents. Ce qui fait que l’on passe un bon moment de divertissement, sans prise de tête, et que cette pointe d’originalité amuse énormément.

L’interprétation est très bonne. Emma Bading est impeccable en fille démoniaque qui n’a pas le droit d’utiliser ses pouvoirs. Janina Fautz est vraiment sympathique en élève studieuse et bienveillante. Les deux comédiennes forment un duo attachant et souvent très drôles, alors que les machinations de la première aident finalement la seconde à se sentir mieux.

Ludwig Simon est intéressant en élève voulant quitter à tout prix la région. Emilio Sakraya est amusant en tombeur adepte de musique. Theo Trebs est très bon en jeune homme harceleur. Et Oliver Korittke et Alwara Höfels campent une famille vraiment drôle. Alors que Samuel Finzi est imposant dans le rôle du diable.

Les décors naturels de la petite ville où se déroule l’intrigue sont dépaysants. En effet, on a peu l’habitude de voir ce type de comédie se passer en Allemagne, et les lieux trouvés sont agréables à découvrir en compagnie des différents protagonistes.

Il faut aussi donner une mention spéciale aux costumes de Susan Bollig et de Sarah Raible qui apportent un supplément d’humour et permettent aussi de s’interroger sur les effets de mode.

Ma douce et odieuse amie est une comédie rafraîchissante qui divertit et porte en elle de beaux messages. Avec une histoire bien menée et réalisée, des acteurs convaincants et beaucoup d’humour, on s’amuse beaucoup et cela fait du bien au moral.

Sympathique et efficace.

SYNOPSIS

Pour tromper son ennui, la fille du diable conclut un pacte avec son père : si elle parvient à rendre méchante une personne gentille, elle pourra rester sur Terre.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 40
- Titre original : Meine Teuflisch Gute Freundin
- Date de sortie : 01/03/2021
- Réalisateur : Marco Petry
- Scénariste : Rochus Hahn, Marco Petry d’après l’œuvre de Hortense Ullrich
- Interprètes : Emma Bading, Janina Fautz, Ludwig Simon, Samuel Finzi, Emilio Sakraya, Oliver Korittke, Alwara Höfels, Matilda März, Amina Merai, Theo Trebs
- Photographie : Stephan Schuh
- Montage : Martin Wolf
- Costumes : Susan Bollig, Sarah Raible
- Décors : Stefan Schönberg
- Producteur : Solveig Fina, Helge Sasse pour Senator Film Köln, Tempest Film Produktion und Verleih, Tempest Film
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- IMDB


Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


La Femme à la fenêtre : La review du film Netflix
Oxygène : La review du film Netflix
Super Me : La review du film Netflix
Jupiter’s Legacy : Review de la saison 1
Le monstre : La review du film Netflix
Black Panther - Wakanda Forever : Une suite étrange selon Martin (...)
The Boys : Jensen Ackles révolutionne son look pour interpréter (...)
La Femme à la fenêtre : La review du film Netflix
Prime Video - Bandes annonces : 14 mai 2021
Violet Evergarden - le film : La critique
À couteaux tirés 2 : Et voilà Janelle Monáe pour le film (...)
Festival de Cannes Une affaire d’Etat(s) : La review du (...)
Hello Tomorrow ! : Billy Crudup pose ses valises chez Apple (...)
Stay Frosty : Un film de Noël bourré d’action avec Idris (...)
Peine Ombre : le roman Young Adult de Dark Fantasy d’Ariel (...)