Rising Sun : La critique du jeu de plateau

Date : 29 / 06 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


Rising Sun
Le jeu de plateau

Description :
"Les dieux, naguère simples observateurs de l’Empire, ont décidé de quitter leur retraite. Gare aux Daïmyos pour qui l’argent prime sur l’honneur ! De Hokkaido à Kyushu, les Clans au service des kamis partent en guerre ! En conflit les uns avec les autres, le Japon mythique est devenu leur champ de bataille. Sous le tranchant de leurs armes, l’ancien monde s’éteint et laisse la place à une année de conflits et de trahisons…

Bienvenus dans Rising Sun !

Ce jeu de plateau exceptionnel s’appuie sur des mécaniques fines, nombreuses et adaptées à un thème aussi puissant qu’immersif. Chaque joueur s’approprie un Clan dont l’unique objectif est de s’emparer du pouvoir. La partie est disputée en 4 saisons, elles-mêmes séquencées en luttes politiques (les phases de mandats), en interventions divines et enfin en guerre ouverte. Les mandats constituent les différentes actions possibles, du recrutement de troupes à l’amélioration du Clan, en passant par les mouvements militaires et… la trahison. Le joueur actif en tire quatre, en sélectionne un et en applique les effets. Lui et son allié en tirent un bénéfice supplémentaire.

Au tour des kamis, les Clans qui auront envoyé le plus de shintos (prêtres) au sanctuaire d’un dieu remportent sa faveur.

Enfin, quand les bannières sont dressées, l’heure est à la bataille. Les provinces sont l’enjeu de conflits sanglants, résolus à travers des mises – car malgré tout, l’argent est le nerf de la guerre ! Les joueurs participants à un combat ont l’opportunité d’accomplir des actions… Du moins celles où ils remportent l’enchère. Vos troupes s’ouvriront-elles le ventre pour sauver la face (seppuku) et entrer dans l’Histoire ? Prendrez-vous en otage des bushi adverses ? Emploierez-vous des samouraïs sans maître (les hommes sur la vague, les rônins) ? Et qui obtiendra la faveur des poètes impériaux et sera le sujet de leurs odes ? Les enjeux sont de taille, car le vainqueur de la bataille dépense son or… et « l’offre » aux vaincus.

Évidemment, cela semble compliqué. Mais à l’usage, les saisons et les mandats s’enchaînent rapidement, les phases de guerre sont claires et résolues sans temps mort. Les pieds dans le sang de leurs ennemis, les vainqueurs peuvent contempler ce que la victoire leur a coûtée !

Vaincre seul est possible, mais cela requiert des nerfs d’acier et une stratégie de haut niveau. C’est pour cela que chaque saison débute par une cérémonie du thé, durant laquelle les alliances sont discutées et nouées. Elles permettent de bénéficier des bonus des différents mandats, ce qui constitue un avantage indéniable ! Cependant, faites attention : les alliances durent jusqu’à la fin de la saison… Ou jusqu’à qu’un de ses membres joue un mandat de trahison.

Les égalités sont résolues à l’honneur, une donnée fluctuante durant la saison. Ceux qui le négligent sont bons pour quelques surprises durant la phase de guerre, voire avant !

Enfin, lorsque l’hiver s’installe, il est temps de décompter les points de victoire. Selon le nombre de provinces différentes remportées, des améliorations et des vertus du Bushido achetées, la partie peut vite vous échapper… et des stratégies insoupçonnées vous faire remporter la victoire !

Majorité, enchères, diplomatie, des figurines magnifiques, placement et stratégie, voici les ingrédients d’un jeu de plateau à la durée de vie incroyable. Chaque partie en appelle rapidement une autre, les Clans ayant tous une capacité particulière, les dieux à vénérer étant susceptibles de changer…

Et souvenez-vous des paroles du maître Yagyu Munenori : « hyoshi o kuruwasete katsu » ! (Casser le rythme, et gagner)."

Le visuel de la boîte et son contenu :
Dans la grosse boîte, assez lourde,
on trouve :
58 figurines en plastique
40 socles
65 pièces
10 Marqueurs de Clan en Plastique
66 cartes
1 plateau de jeu
99 pions
5 paravents de Clan
1 livret de règles
Le matériel est de qualité, surtout les figurines, superbement détaillées.

Le déroulement d’une partie :
Chaque joueur choisit son clan (avec sa capacité spéciale), et ses 3 types d’unité (les guerriers, les Daïmio et les Shintô) et leurs forteresses.

Pendant la première phase, celle de la Cérémonie du Thé, lors de laquelle on se forge des alliances (ce qui donne des bonus).

Lors de la phase politique, le joueur actif tire des tuiles de mandat politique et en choisit une et la joue. Ce qui lui donnera des bonus (à lui et à son allié). Elles pourront faire, par exemple gagner des points de victoire sous certaines conditions, recruter d’autres unités, entraîner son clan (et gagner de nouveaux pouvoirs), se déplacer sur la carte, voir trahir en cassant son alliance. Tout cela en 3 phases consécutives.

Enfin, la phase de guerre commence. On inspecte la carte et on résout les batailles dans les provinces où se trouvent des figurines de différents clans.
Lors de cette phase, les joueurs miseront (secrètement, derrière un paravent individuel) leurs ressources pour remporter tel ou tel type d’actions possibles parmi :
- Prendre en otage une figurine adverse (pour récupérer des ressources et de la gloire)
- Se faire Seppuku (sacrifice pour gagner de l’honneur)
- Jouer des Ronins pour augmenter sa force
- Jouer des Poètes

Lors de la phase d’hiver, des conditions réunies pourront augmenter les points de victoire de ceux qui les ont remplies.

Si les mécaniques de Rising Sun sont très similaires à son grand frère Blood Rage (des mêmes auteurs), l’ambiance est ici très différente, et mieux rendue.

Le verdict :
Rising Sun est un superbe jeu, visuellement, avec ses superbes figurines et ses tons pastelles, mais l’intérêt premier est le mélange de règles simples (les actions sont au final peu nombreuses, et faciles à assimiler) développant une lourde stratégie. Les alliances, qui se font et se défont, tout au long de la partie sont bien entendu le sel du jeu.
La mécanique est très bien pensée, grâce à un rééquilibrage constant des forces.
La rejouabilité est importante aussi, car les différents clans en présence permettent des styles de jeux très différents. Ces clans, aux pouvoirs asymétriques, relancent en effet constamment le plaisir de jeu.
Rising Sun est donc une réussite et un jeu de stratégie qui entre dans les grands classiques du genre.

Fiche technique

Type : Jeu de plateau d’affrontement / Alliances et Négociations
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Eric Lang
Éditeur : Edge et CoolMiniOrNot
Illustrations : Adrian Smith et Nicolas Fructus
Nombre de joueurs : 3 à 5
Age des joueurs : 14 ans et plus
Durée moyenne d’une partie : 60-120 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Oui, mais pas encore en français
Prix habituellement constaté : Moins de 90 euros





Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Un Slasher dont vous êtes le héros : Prenez la place d’une (...)
Bg Expansions : Les nouvelles améliorations de vos jeux de (...)
La carte dont vous êtes le héros : La Nuit du Loup de (...)
Infinite Black : Tout pour invoquer le grand Cthulhu
Vampyria : Consultez l’Oracle du Tarot Interdit
Un Slasher dont vous êtes le héros : Prenez la place d’une (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 6 juillet 2022
Thor - Love and Thunder : La critique
The Flash : Un échange de bon procédé entre Warner Bros et Ezra (...)
Star Trek - Strange New Worlds : La saison 2 sera Klingonne ou ne (...)
Monsterverse : Premières annonces de casting pour la série (...)
Full Monthy : Hugo Speer viré de la série Disney+
Jusqu’au bout du rêve : Peacock laisse tomber la (...)
Les boucanières : Apple TV+ commande une série adaptée du roman (...)
Trust : HBO fait à nouveau équipe avec Kate Winslet