Highlander : Chad Stahelski parle de son projet

Date : 02 / 02 / 2017 à 13h45
Sources :

Collider


Summit et Lionsgate tentent de donner vie à un remake d’Highlander depuis bien des années maintenant alignant les projets, les réalisateurs et les acteurs mais la dernière incarnation pourrait bien être la plus prometteuse. L’année dernière, le studio a misé sur Chad Stahelski, le réalisateur de John Wick pour développer et réaliser un reboot basé sur le film (incontournable) de 1986. Dans le film original qui est un véritable classique, Christophe Lambert jouait un Highlander, un immortel devant se battre avec ses congénères immortels pour qu’il n’en reste qu’un à la fin. Sean Connery était Juan Sanchez Villa-Lobos Ramirez, l’ami et mentor et Clancy Brown le terrifiant Kurgan qu’il retrouvait dans un New York de notre époque pour un combat final épique.

C’est à l’occasion de la sortie de John Wick 2 que Chad Stahelski a saisi l’opportunité de donner quelques nouvelles de sa vision du remake d’Highlander et de l’avancement du projet. De son côté, Stahelski est un très grand fan de la franchise sous toutes ses formes, les films, les séries, les livres et pointe la mythologie que les fans ont du endurer en dépit des qualités intrinsèques du film original.

"Si vous revenez en arrière et que vous regardez le Highlander original, que la qualité se maintienne ou non, ou que le processus de tournage se maintienne ou non, il y a quelque chose sous les clichés et l’éclairage, il y a une mythologie qui nous fait aimer ce monde. Tout le monde aime le royaume des immortels. Tout le monde aime le code, ’Il ne peut en rester qu’un’. Il y a quelque chose qui vous accroche, m’accroche, accroche tous les fans à ce sujet. J’ai vu chaque épisodes de toutes les six saisons, plus la septième saison si vous comptez Raven comme une série, plus les romans, il y a quelque chose sur le monde qui accroche son public."

Une grande partie du charme original du film est l’emblématique musique de Queen qui sert la bande originale et Stahelski garde ça à l’esprit. "Vous devez inclure l’essence de Queen. Le ton du premier film était parfaitement adapté à la musique des années 80 de Queen mais vous ne pouvez pas faire un nouveau Highlander et lui donner un ton pareil avec toute cette mythologie et vous prendre au sérieux. Tout comme nous l’avons fait avec Wick, vous ne pouvez pas tuer 80 personnes pour un chiot et vous prendre au sérieux. Nous devons faire savoir au public que nous nous amusons et qu’il y a un monde ici. Tout ça pour dire que vous ne pouvez pas faire Highlander sans Queen, c’est indissociable, Freddy Mercury et le Prince of the Universe et tout le reste. Impossible de m’imaginer le film dans ma tête sans lui."

En fait, Stahelski indique qu’il a déjà commencé à travailler avec Tyler Bates, son compositeur sur John Wick, sur la mise à jour du son pour une nouvelle partition musicale. "Nous avons eu un grand compositeur sur John Wick 1 and 2, Tyler Bates, qui est, je pense, un des meilleurs dans le business avec des réussites comme Les Gardiens de la Galaxie, 300 ou John Wick. J’ai déjà beaucoup parlé de comment nous pourrions nous accaparer cette magie de ce que Freddy Mercury et Queen nous ont offert et comment nous pourrions le transposer dans cette époque moderne pour nous donner à nouveau le frisson."

En terme de progrès, il confirme qu’Highlander est toujours en développement et que le film est une "énorme priorité pour Lionsgate et Summit qui savent véritablement ce qu’ils ont puisqu’ils sont fans de l’original et qu’ils en connaissent le potentiel." Ils en sont à un stade plutôt avancé du développement, travaillant sur le scénario avec pour objectif de réinventer la série et construire une base narrative qui pourrait s’étendre sur de multiples films.

"Nous travaillons en ce moment sur la structure de l’histoire. Lorsque je suis arrivé à bord, ils tentaient de réinventer le monde d’Highlander mais depuis que je suis là, on aimerait étendre le monde et nous allons tout faire pour que les mêmes défauts ne se reproduisent pas, c’est à dire avoir un grand film et quatre suites douteuses. Nous voulons développer une propriété qui peut nous donner, et encore une fois ce n’est pas une histoire de marketing, ce n’est pas tant sur les finances, il s’agit de trouver comment il est possible de faire un chapitre un, puis un chapitre deux...etc qui s’inscrivent dans une mythologie.. Ce qui serait un excellent moyen de raconter cette histoire."

Pour l’inspiration sur la manière de développer et d’étendre la mythologie et l’histoire au cours d’une trilogie, Stahelski met en avant deux points sensibles de son inspiration, la longue série télévisée Highlander et le roi régnant des trilogies de blockbuster, Star Wars.

"Je pense que la série de télévision a montré beaucoup de trucs géniaux qui n’étaient pas dans le film, entre les observateurs et tous les différents types d’immortels. Comment pouvons-nous obtenir cela dans un film ? Eh bien, nous allons restructurer en parties, regardons-le comme si c’était une série télé, regardons-le comme si c’était une trilogie haut de gamme. Comment raconter l’histoire du ’Quickening’, des immortels et comment construisons-nous vraiment ce monde encore plus que dans le projet original. C’est ce que nous sommes en train de restructurer. C’est prendre toutes les bonnes choses que nous avions avant que je sois impliqué dans le projet à partir du scénario. Développer à nouveau le scénario pour nous donner de très bons chapitres un, deux et trois ainsi que l’expansion du monde."

"La vision que nous essayons d’obtenir et ce que nous essayons de développer, je l’assimile de très près à Star Wars. Le premier nous a proposé une fin très satisfaisante, mais il laisse la porte entre-ouverte. Mais c’est compliqué et c’est pour cela que nous sommes toujours en train de le développer. Nous voulons être en mesure de raconter trois histoires complètes qui se tiennent. Je pense que la trilogie Star Wars, au moins jusqu’à L’Empire contre attaque, est un bon exemple de la manière dont nous voulons le traiter."

Le studio semble faire confiance au réalisateur concernant la classification et lui laisser carte blanche ou tout du moins le laisser suivre l’exemple montré par John Wick. Reste à voir s’il saura nous proposer quelque chose de neuf avec le reboot d’un film définitivement culte.


Highlander est Copyright © Dimension Films et Davis-Panzer Productions Tous droits réservés. Highlander, ses personnages et photos de production sont la propriété de Dimension Films et Davis-Panzer Productions.



 Charte des commentaires 


Highlander : Il n’en restera qu’un plus vite que ce (...)
Highlander : Henry Cavill sera t-il le dernier immortel (...)
Highlander : Un projet pour le streaming ?
Highlander : Le retour de l’arlésienne, épisode (...)
Highlander : Chad Stahelski parle de son projet
Dune - Partie II : Timothée Chalamet sur les plateaux de (...)
Spider-Man - Across the Spider-Verse : Le multivers de (...)
Disney+ - Bandes annonces : 5 décembre 2022
Mayor Of Kingstown : Ash Santos a rejoint la saison 2
A Plague Tale - Requiem : La critique de l’Artbook
Cinéma - Bandes Annonces : 5 décembre 2022
Troll : La critique du film Netflix
Star Wars - The Mandalorian : Le retour de Din Djarin et Grogu (...)
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Annonce de (...)
Mercredi : La série Famille Addams de Netflix plus forte que (...)