Dual [VOD] : La critique

Date : 16 / 11 / 2022 à 11h30
Sources :

Unification


DUAL VOD

- Date de sortie : 17/11/2022
- Titre original : Dual
- Durée du film : 1 h 34
- Réalisateur : Riley Stearns
- Scénariste : Riley Stearns
- Interprètes : Karen Gillan, Aaron Paul, Beulah Koale, Theo James, Maija Paunio, Rea Lest, Kristofer Gummerus, Elsa Saisio

LA CRITIQUE

Poussé à l’absurde, cette histoire de clonage développée dans Dual fait plutôt froid dans le dos.

Le scénario du réalisateur Riley Stearns présente un monde où les personnes ayant un pronostic vital engagé ont la possibilité de se faire créer un clone d’eux-mêmes. Toutefois, il ne peut exister qu’une seule version de chaque individu et si ces derniers devraient coexister, un duel à mort codifié entre eux doit décider du gagnant.

C’est ce que découvre à ses dépens une jeune femme qui va devoir affronter son double, alors qu’elle bénéficie d’une rémission improbable.

Le film appuie fort sur l’éthique et la dualité. En effet, celui-ci est ponctué d’humour noir, ne fais pas dans le sentimental et fait réfléchir sur la partie très sombre qui se trouve au cœur de l’humain.

L’interprétation est excellente. Karen Gillan est magnifique dans son rôle dual dont elle incarne les deux personnalités avec beaucoup de talent. Le récit alterne d’ailleurs entre la jeune femme et son clone et réussit à rendre ces deux individus finalement assez peu sympathiques. Tout en montrant que la personnalité d’un double de soi peut évoluer différemment. Beulah Koale est très bon dans le rôle du compagnon de celle-ci. Theo James est formidable en entraîneur de cette dernière essayant de lui permettre de survivre à son combat à mort.

Si le long métrage a un passage central un peu mou, il n’en reste pas moins fascinant et s’achève sur un final effroyablement formidable.

Ainsi, en mélangeant technologie et retour à la barbarie, l’œuvre interroge sur l’héritage, la transmission, la vie éternelle et le besoin de survivre à tout prix.

D’autant que certains passages mettent particulièrement bien en valeur ces éléments et offrent une vision intéressante et pertinente de la psyché humaine et de ses contradictions inhérentes.

Dual est un bon film vraiment original qui propose une variation intéressante autour du clonage. Avec une histoire d’une cruauté raffinée, une réalisation proposant des séquences marquantes et une interprétation tout à fait convaincante, le long métrage sort des sentiers battus et amuse aussi bien avec son humour très noir qu’ouvre la porte pour une réflexion sur la notion d’humanité.

Sombre et sans illusion.

SYNOPSIS

Apprenant qu’il ne lui reste que quelques semaines à vivre, Sarah décide d’être clonée afin d’éviter à ses proches la douleur de sa perte. Mais deux ans après, la voici en rémission, avec une réplique qui lui a volé sa vie et ne compte pas la lui rendre. La loi n’autorisant pas la coexistence de l’originale et de la copie, Sarah commence à s’entraîner pour le jour du duel mortel, bien décidée à remporter la victoire...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE FILM

- Photographie : Michael Ragen
- Montage : Sarah Beth Shapiro
- Musique : Emma Ruth Rundle
- Costumes : Janne Karjalainen
- Décors : Sattva-Hanna Toiviainen
- Producteurs : Nate Bolotin, Maxime Cottray, Lee Kim, Nick Spicer, Riley Stearns, Aram Tertzakian pour XYZ Films

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Lair [VOD] : La critique
De l’autre côté du ciel [DVD / Blu-Ray] : La critique
You Won’t Be Alone [VOD] : La critique
La peau sur les os [Edition collector Blu-Ray + DVD] : La (...)
Dual [VOD] : La critique
Cinéma - Bandes Annonces : 3 février 2023
DC Studios : Le passé et le futur du DCU conjugués à la même (...)
Superman & Lois : Un avenir dans le DCU, mais pas (...)
Le Mystérieux Cercle Benedict : Fin du mystère sur Disney+
La Tour : La critique
American Gigolo / Let the Right One In : Showtime annule à tour (...)
Caste : Jon Bernthal, Niecy Nash et tant d’autres pour le (...)
Maléfices : La critique de la 4ème édition du JdR qui sent le (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 2 février 2023
Lockwood & Co : Critique de la saison 1