Serial Cleaners : La critique qui nettoie les scènes de crimes pour la mafia

Date : 22 / 09 / 2022 à 08h00
Sources :

Unification


SERIAL CLEANERS

- Studio : Draw Distance
- Genre : Action
- Nombre de joueurs : 1
- Textes en français / Voix en anglais
- Date de sortie : 22/09/2022
- Plateformes : PC / PS4 / PS5 / Switch / Xbox One / Xbox Series
- Version testée : PC

DESCRIPTION

"Serial Cleaners est un jeu d’action et d’infiltration en vue de dessus, dans lequel vous incarnez un nettoyeur de scène de crime de la mafia dans le New York des années 90.

Débarrassez-vous des corps, laissez les lieux propres, et ne vous faites pas attraper.
Planifiez chaque étape et bougez comme un fantôme ou faites confiance à vos reflexes et évoluez dans le chaos. C’est à vous de choisir.

Alternez entre quatre personnages, chacun avec son style unique de compétences qui ouvre toutes les possibilités.

Les décors de Serial Cleaners, inspirés des films cultes des années 90, vous rappelleront les bons souvenirs d’une époque moins stressée, emplie d’un optimisme coloré... et la crasse qui se cache dessous."

LE GAMEPLAY

Il s’agit d’incarner 4 personnages qui ont chacun un gameplay différent (leur façon de faire étant différente, voir opposée).

À chaque scène, il faudra s’infiltrer dans le bâtiment (piratage, grimpette, clefs à trouver...) et nettoyer la scène du crime (cacher les corps, faire disparaître les taches de sang, démembrer... ) en évitant les forces de l’ordre.

Ce jeu d’infiltration est présenté en 3D isométrique et privilégie l’ambiance plutôt que l’action (Il s’agit de prendre son temps et de réfléchir à ce que l’on va faire).

LA CRITIQUE

Jeu d’infiltration rendant hommage au cinéma des années 90, des films d’action aux films de série B, et à une époque de liberté révolue, Serial Cleaners fait suite à Serial Cleaner paru il y a 5 ans.

Si le principe reste le même, la technologie (et le passage en 3D isométrique), ainsi que ses différents personnages (et leurs différents gameplay associés) changent tout à fait l’approche du soft.

Bob est froid et méthodique, utilisant l’environnement pour cacher les cadavres et perdre les policiers mais peu vite se transformer en tueur sanglant si besoin.

Vip3r est une geek spécialiste des technologie et du piratage.

Lati est acrobate urbaine, grimpant et sautant aux yeux et à la barbe des policiers.

Psycho est un dur qui n’hésite pas à utiliser sa tronçonneuse pour brouiller les pistes.

Avec ceci, on appréciera grandement une narration non-linéaire, dans laquelle les choix et les actes du joueur auront une influence, ainsi que l’ambiance graffiti et la bande-son vraiment très prenante.

L’originalité du jeu est vraiment sa force, où l’on n’hésite pas à montrer violence (jamais gratuite), cigarette et alcool (que l’on a lissé jusqu’au ridicule dans les jeux grands publics).
Une autre époque !

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Gungrave G.O.R.E : La critique du jeu de tir survitaminé
Vulcan Pro : La critique du clavier gaming Roccat
GXT 981 Redex : La critique de la souris Trust gaming poids (...)
Ys VIII - Lacrimosa of Dana : La critique du jeu sur (...)
Sonic Frontiers : La critique du jeu sur Switch
Namor : Un film solo ? Non, on n’en a pas le droit (...)
DCU : Une bannière unifiée sous la houlette de James Gunn et (...)
The Equalizer 3 : Denzel Washington a de la compagnie
Dors Dragon d’Or : La critique du jeu
Cinéma - Bandes Annonces : 29 novembre 2022
Mercredi : Critique de la saison 1
Dune - Partie II : Zendaya sur les plateaux de tournage à Abu (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Une romance ? Non, pas vraiment (...)
Les Gardiens de la Galaxie - Joyeuses Fêtes : Un Évènement (...)
She Will : La critique