First Kill : Une série mortelle comme une autre

Date : 08 / 08 / 2022 à 08h00
Sources :

TVLine


TVLine rapporte une nouvelle de Deadline : Netflix n’ira pas de l’avant avec First Kill, la série de vampires avec Elizabeth Mitchell, Sarah Catherine Hook et Imani Lewis.

Dans First Kill, Hook jouait le rôle de Juliette, une adolescente vampire qui doit tuer pour la première fois afin d’assurer sa place dans la lignée des suceurs de sang de sa famille. Elle commence également à éprouver des sentiments étranges pour sa nouvelle camarade de classe Calliope (Lewis), mais elle ne sait pas que Calliope est... une tueuse de vampires. Mitchell joue le rôle de Margot, la mère de Juliette, et Aubin Wise celui de Talia, la mère de Calliope. Gracie Dzienny, Dominic Goodman, Phillip Mullings Jr. et Jason R. Moore étaient également dans la série.

First Kill, basée sur une nouvelle de la célèbre auteure V.E. Schwab, qui a été co-créatrice et showrunneuse, a débuté sur Netflix en juin avec une première saison de huit épisodes.


Les séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Grendel : Netflix se la joue comme Warner Bros. Discovery
Netflix Tudum 2022 - Lupin : La bande annonce teaser de la Partie (...)
Le jeu de la Dame : Netflix mis Échec et mat par une icône (...)
The Vince Staples Show : Le rappeur américain en sitcom pour (...)
Black Mirror : Et voilà Rob Delaney pour la saison 6 (...)
See : Critique 3.06 The Lowlands
La Sorcière rouge : L’avenir du personnage Marvel dans le (...)
Secret Invasion : La série Disney+ sera Maria Hill ou ne sera (...)
His Dark Materials : Les premières images de la saison (...)
Jack Ryan : Prime Video annonce enfin la saison 3
Être prof : La critique
Grendel : Netflix se la joue comme Warner Bros. Discovery
LA Brea : Martin Sensmeier dans la saison 2 annoncée
StarzPlay : Le streamer de Lionsgate change de nom
3000 Truands : La critique du jeu de bluff et d’artefacts