Endzone - A World Apart : Le test de l’édition Survivor

Date : 24 / 05 / 2022 à 07h00
Sources :

Unification


ENDZONE - A WORLD APART
SURVIVOR EDITION

- Studio : Gently Mad Studio
- Genre : City Builder
- Nombre de joueurs : 1
- Textes en français / Voix en anglais
- Date de sortie : 19/05/2022
- Plateformes : PC / PS5 / Xbox Series
- Version testée : PS5

DESCRIPTION

"En 2021, un groupe de terroristes fait exploser des centrales nucléaires et sème le chaos à travers le monde.

Peu de personnes réussissent à s’échapper, rejoignant des installations souterraines baptisées "Précipices".
Cent cinquante ans plus tard, l’humanité remonte à la surface... sous votre commandement !

Vous devrez faire vos preuves dans un environnement infiniment hostile truffé de radiations, de pluies contaminées et de changements climatiques extrêmes où les gens rêvent d’une meilleure vie.

Consacrez-vous aux grandes idées et guidez votre peuple vers une période de prospérité et de nouvelles inventions !"

LE GAMEPLAY

On démarre avec presque rien, un petit campement que l’on devra faire vivre en assurant son approvisionnement en ressources de première nécessité (nourriture, eau, bois), pour cela vous devrez développer de petits potagers, organiser la pêche...

Puis viennent les premières infrastructures, qui devront non seulement être construites mais aussi entretenues par votre population. Les premiers éléments de gestion apparaissent alors, car il vous faudra bien employer vos gens pour privilégier tel ou tel secteur. Il vous faudra aussi les satisfaire, donner un sens à leur vie (divertissements, soins, confort).

Petit à petit une véritable micro-civilisation se construit (promulgation de loi, expéditions, découvertes, contrôle des naissances, affrontements...)

LA CRITIQUE

Ce jeu de survie via la gestion d’un groupe fait bien entendu penser à ses aînés Surviving Mars, Frostpunk, ou encore Surviving the Aftermath. Et il en reprend bien des principes.

Au rang des particularités, notons de la grande variété des choses à faire.
En effet, bien que le jeu soit cadencé sur un faux rythme lent, vous aurez toujours quelque chose à faire, surtout que vous comprendrez très vite qu’il ne faut pas seulement s’occuper de la gestion au jour le jour, mais bien se préparer afin de pouvoir réagir au pire (ce qui ne manquera pas de régulièrement advenir).

Parlons aussi du rythme de la vie de votre population. Celle-ci n’est pas une simple ressource, elle demandera beaucoup d’effort pour contenir un équilibre entre naissances (de futurs ouvriers, mais aussi des bouches à nourrir), vieillesse et mort.

Que dire de l’environnement ? Celui-ci est particulièrement important, car les aléas climatiques (pluies radioactives, tempêtes, canicules...) ont un fort impact sur vos ressources (la culture par exemple).

Avec tous ces éléments distinctifs Endzone - A World Apart - Survivor Edition est un bon jeu de gestion, et un très bon portage sur consoles (le menu a été entièrement revu pour convenir à la manette et se passer de souris).

Lent sans être contemplatif, fortement versé dans la micro-gestion (plein de petites choses à faire partout) plus que dans la démesure, il s’apprécie comme un jeu bac-à-sable, rempli de possibilités, de réglages, d’essais à effectuer, pour espérer prospérer.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Serial Cleaners : La critique qui nettoie les scènes de crimes (...)
Fallen Legion : Rise to Glory / Revenants
Soul Hackers 2 : Enquêtez sur la fin du monde
Saints Row : Le reboot des boss indomptables
Stray : La critique au poil de chat
See : Critique 3.06 The Lowlands
La Sorcière rouge : L’avenir du personnage Marvel dans le (...)
Secret Invasion : La série Disney+ sera Maria Hill ou ne sera (...)
His Dark Materials : Les premières images de la saison (...)
Jack Ryan : Prime Video annonce enfin la saison 3
Être prof : La critique
Grendel : Netflix se la joue comme Warner Bros. Discovery
LA Brea : Martin Sensmeier dans la saison 2 annoncée
StarzPlay : Le streamer de Lionsgate change de nom
3000 Truands : La critique du jeu de bluff et d’artefacts