Slow Horses : Critique de la fin de saison

Date : 08 / 04 / 2022 à 12h15
Sources :

Unification


SLOW HORSES

- Date de diffusion : 08 - 15 - 22 - 29/04/2022
- Plateforme de diffusion : Apple TV+
- Épisode : 1.03 à 1.06
- Réalisateur : James Hawes
- Scénaristes : Will Smith, Mike Denton, Jonny Stockwood
- Interprètes : Gary Oldman, Chris Reilly, Rosalind Eleazar, Olivia Cooke, Kristin Scott Thomas et Jonathan Pryce

LA CRITIQUE

Des chevaux à suivre

Les promesses des deux premiers épisodes sont bien tenues par les suivants, avec une action qui s’enclenche vraiment au troisième. Jackson Lamb se confirme en anti-héros au cheveu gras, River Cartwright cultive le décoiffé élégant de sa mèche blonde et Diana Taverner reste impeccable dans sa froideur et ses jupes de quinqua. La lutte fratricide entre les slow horses de Slough House et les racehorses de Park/Thames House (le quartier général du MI5) devient le vrai sujet, à travers une opération d’enlèvement par l’extrême droite anglaise qui tourne très mal. Elle est en fait téléguidée par Taverner, avec le soutien de sa boss, encore plus détestable. Les deux vraies méchantes vont tout faire pour que Lamb et sa clique de ratés servent de fusibles.

La complexité du scénario se développe, la psychologie des personnages s’épaissit. Standish, la vétérane de la Jackson Team, démontre qu’elle a plus de ressources qu’on voudrait bien l’en créditer. Lamb est de plus en plus imbuvable ; il pourrait ne pas être très « clean » en plus. Taverner s’emploie à le doubler. Tout est permis dans ce jeu d’échecs entre deux vieux routiers des opérations spéciales et des coups moins glorieux.

De rebondissements en surprises, on suit les six faux bras cassés (à part deux, qui semblent être bien authentiques) dans leurs efforts pour sauver leur peau et Slough House, avec les moyens de monsieur-tout-le-monde. Pas d’effets spéciaux, ni de cascades acrobatiques. A part voler des voitures en les démarrant avec les fils sous le volant, ils sont comme nous : ils se déchirent le veston sur une grille à franchir, utilisent les cabines téléphoniques, vomissent, courent beaucoup et tombent même en panne d’essence. Ces sous-doués parlent à nos émotions et c’est pour ça qu’ils nous embarquent avec eux.

On est prêt pour la saison 2.

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


See : Critique 3.08 I See You
See : Critique 3.07 God Thunder
See : Critique 3.06 The Lowlands
See : Critique 3.05 The House of Enlightenment
See : Critique 3.04 The Storm
DCU : Une bannière unifiée sous la houlette de James Gunn et (...)
The Equalizer 3 : Denzel Washington a de la compagnie
Dors Dragon d’Or : La critique du jeu
Cinéma - Bandes Annonces : 29 novembre 2022
Mercredi : Critique de la saison 1
Dune - Partie II : Zendaya sur les plateaux de tournage à Abu (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Une romance ? Non, pas vraiment (...)
Les Gardiens de la Galaxie - Joyeuses Fêtes : Un Évènement (...)
She Will : La critique
Doom Patrol : Les culs chantants n’étaient que le début (...)