Tiny Tina’s Wonderlands : La critique du jeu sur Playstation 5

Date : 10 / 04 / 2022 à 08h00
Sources :

Unification


TINY TINA’S WONDERLANDS

- Studio : Gearbox Software
- Genre : Shooter RPG
- Nombre de joueurs : 1 à 4
- Textes en français / Voix en français
- Date de sortie : 25 mars 2022
- Plateformes : PC / PS4 / PS5 / Xbox One / Xbox Series
- Version testée : PS5

DESCRIPTION

"Lancez-vous dans une aventure épique riche en émerveillement, fantaisie et armes surpuissantes ! Les balles rencontrent la magie et les épées dans ce monde aussi chaotique que fantastique animé par l’imprévisible Tina.

Tina fait office de guide chaotique à travers un incroyable jeu de plateau dans lequel ne s’appliquent que peu de règles. Explorez une vaste carte du monde sur laquelle vous découvrirez des villes majestueuses, des forêts humides et remplies de champignons, de sinistres forteresses et bien plus !

Atomisez les méchants avec de puissantes armes et des sorts dévastateurs au cours d’intenses combats à la première personne. Utilisez votre puissance de feu pour vaincre des légions entières d’ennemis, parmi lesquels vous retrouverez des squelettes particulièrement arrogants, des requins qui marchent sur la terre ferme ainsi que de gigantesques boss. Puis, plongez au plus profond de terribles donjons pour obtenir du butin épique !

L’obstiné Capitaine Valentine et Frette, le robot obsédé par les règles, seront également de la partie. Alors que vous tentez de vaincre le Seigneur Dragon, vous ferez la rencontre de sympathiques marginaux, tels qu’un bardebare armé d’un luth et votre propre Tonton Bonne fée.

Créez votre héros idéal grâce à des options de personnalisation avancées, avec notamment un système de multiclasses qui vous permet de combiner six arbres de compétences uniques, comprenant chacun d’incroyables compétences. Gagnez des niveaux, améliorez votre personnage, développez votre arsenal et devenez l’aventurier ultime.

Découvrez l’histoire en solo ou lancez-vous en équipe avec jusqu’à 3 amis grâce à un mode coop en ligne instantané ou en local en écran partagé. Partagez vos trouvailles ou distancez vos amis pour obtenir le meilleur butin. À vous de voir comment vous souhaitez jouer !"

LE GAMEPLAY

Dans ce looter-shooter, vous incarnez la très déjantée Tiny Tina, et ses compagnons, évoluant dans son imaginaire très barré, sorte de partie de jeu de rôle incarnée.

Ainsi vous évoluez à la troisième personne dans un monde med-fan-rock, bourré d’ennemis à négocier et de loots (armes, améliorations armures...) à trouver.

L’arbre de compétence est bien entendu évolutif, permettant la création, la personnalisation de A à Z, voir le multi-classage, tout cela en solo, mais surtout en coopératif en ligne où jusqu’à 4 joueurs en écran splité sur PS5.

LA CRITIQUE

Dérivé d’un DLC particulièrement apprécié du second opus (le meilleur) de la saga Borderlands, Tiny Tina’s Wonderlands en reprend tous les fondamentaux (action omniprésente, loots nombreux, moments épiques, humour ravageur et des graphismes en Cel Shading) qui donnent un style unique et très apprécié par la grande majorité des joueurs.

Après un Borderlands 3, moins apprécié que son prédécesseur, la lassitude semblait s’être installée chez ces derniers.

C’est pourquoi Tiny Tina’s Wonderlands se devait de trancher tout en gardant toutes ces spécificités pour ne pas perdre les adeptes.

Le gameplay est donc quasi identique, mais le monde a bien changé. Le personnage de Tina a une imagination débordante et complètement à l’Ouest, ce qui crée un monde plus proche du med-fan (en fait de sa vision des jeux de rôle), avec un panel de monstres complètement différent des Borderlands.

L’accent est mis sur la surprise (le monde et l’histoire sont loufoques à souhait), et sur la personnalisation (on se rapproche du jeu de rôle, avec une création totale du personnage, un arbre de compétences poussé et des loots par million).

Pour résumer, Tiny Tina’s Wonderlands ne révolutionne rien, mais se permet de parler à tous les joueurs (qui ne seraient pas hermétiques à son humour "tarte à la crème") tout en renouvellement l’environnement. Un vrai tour de force qui plaira, surtout avec le fabuleux doublage en français.

BANDE ANNONCE




Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Gungrave G.O.R.E : La critique du jeu de tir survitaminé
Vulcan Pro : La critique du clavier gaming Roccat
GXT 981 Redex : La critique de la souris Trust gaming poids (...)
Ys VIII - Lacrimosa of Dana : La critique du jeu sur (...)
Sonic Frontiers : La critique du jeu sur Switch
Namor : Un film solo ? Non, on n’en a pas le droit (...)
DCU : Une bannière unifiée sous la houlette de James Gunn et (...)
The Equalizer 3 : Denzel Washington a de la compagnie
Dors Dragon d’Or : La critique du jeu
Cinéma - Bandes Annonces : 29 novembre 2022
Mercredi : Critique de la saison 1
Dune - Partie II : Zendaya sur les plateaux de tournage à Abu (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Une romance ? Non, pas vraiment (...)
Les Gardiens de la Galaxie - Joyeuses Fêtes : Un Évènement (...)
She Will : La critique