Stargate SG-1 : Pourquoi avoir choisi Richard Dean Anderson et Amanda Tapping ?

Date : 28 / 02 / 2022 à 13h45
Sources :

Dial the Gate via SYFY WIRE


Si Stargate SG-1 a eu autant de succès auprès des fans, c’est en grande partie grâce à la composition de son casting dés le départ. Le co-créateur de la série, Jonathan Glassner, revient pour nous sur les circonstances heureuses qui ont fait que Richard Dean Anderson, le véritable MacGyver des années 80, et sa collègue Amanda Tapping ont franchi avec succès les portes du casting pour la série...

Lorsque l’on fait appel à MacGyver pour une série de science-fiction et que l’on parvient à le garder pendant 10 saisons, c’est que l’on a fait quelque chose de bien. L’amour des fans pour Stargate SG-1 n’a fait que croître depuis la fin de la série emblématique au milieu des années 2000, et les premiers succès du casting de la série, remplissant les grandes pompes du film de 1994 du réalisateur Roland Emmerich qui l’a inspiré, sont en grande partie à l’origine de la popularité durable de SG-1 en tant que série de science-fiction qui tient toujours la route aujourd’hui.

Lors d’un récent entretien avec David Read de Dial the Gate, Glassner a parlé de la série improbable de décisions de casting qui ont permis à Stargate SG-1 de constituer son équipe bien-aimée, notamment en recrutant Richard Dean Anderson - déjà une grande star de la télévision à l’époque, grâce au succès de MacGyver - pour reprendre le rôle du colonel Jack O’Neill de Kurt Russell.

"Je dois rendre à César ce qui appartient à César : c’était aussi grâce à John Symes [le président de la MGM]. "...Il pensait que nous allions détester l’idée - je ne sais pas pourquoi il pensait ça ! - mais il est venu nous voir, Brad [Wright] et moi, et nous a dit : « Que diriez-vous de Richard Dean Anderson dans le rôle de Jack ? ». Et nous avons tous les deux immédiatement répondu [en nous moquant] : « Eh bien oui ! ... On peut se le permettre ? ».

Anderson avait quelques exigences quant à la façon d’aborder le rôle, notamment celle de donner de l’humour à Jack et de l’intégrer à un véritable ensemble d’autres grands personnages. Glassner et Wright ont suivi ces suggestions, et le reste, selon Glassner, appartient à l’histoire : "Il était génial. Pas seulement en tant qu’acteur, mais aussi en tant que personne - c’était tout simplement agréable de travailler avec lui."

SG-1 avait besoin d’acteurs aux capacités caméléon pour incarner un large éventail de personnages. Selon Glassner, c’est à peu près ainsi que la série a choisi Amanda Tapping pour jouer le rôle de Samantha Carter.

"Nous avions vu, mon Dieu, on aurait dit un millier de femmes pour ce rôle. C’était un rôle très difficile à distribuer parce que Showtime voulait qu’elle soit une femme attirante... Mais il faut aussi croire qu’elle est astrophysicienne, qu’elle est très intelligente. Elle doit avoir ce sens de l’humour que nous voulions. Elle doit avoir un timing comique. Et elle doit avoir la présence physique nécessaire pour croire qu’elle a été formée comme un soldat. Ces quatre qualités réunies, et le fait d’être une bonne actrice bien sûr, sont vraiment difficiles à trouver."

C’est le talent comique d’Amanda Tapping qui a sauté aux yeux de Glassner et Wright dès la présentation du casting, et le fait de la faire venir pour une lecture du personnage de Samantha a immédiatement scellé l’affaire, se souvient Glassner.

"Nous avons reçu une cassette d’Amanda faisant ce spectacle comique qu’elle faisait à Toronto. Et elle est venue nous faire une lecture - et a complètement réussi le rôle", a-t-il dit, ajoutant qu’une lecture ultérieure avec un autre membre du casting n’a fait que renforcer leur conviction qu’elle pouvait tenir le rôle. "Elle était tout simplement géniale. Je veux dire, elle était juste Samantha Carter."

Bien sûr, tout a fonctionné, et probablement mieux que ce que les créateurs de la série auraient pu rêver. En plus d’avoir donné naissance à plusieurs séries dérivées, à plusieurs téléfilms et à un dessin animé (Stargate Infinity), Stargate SG-1 continue de faire des vagues dans le continuum espace-temps en tant que source d’inspiration pour une série en cours de développement qui pourrait être diffusée sur Amazon Prime dans le cadre du canon de l’histoire de SG-1, si le studio l’adopte.


Stargate est Copyright © MGM Television Tous droits réservés. Stargate et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de MGM Television.



 Charte des commentaires 


Stargate Atlantis : La suite de la série et le film qui (...)
Stargate SG-1 : Richard Dean Anderson et ses amis de retour, mais (...)
Stargate SG-1 : Pourquoi avoir choisi Richard Dean Anderson et (...)
Stargate SG-1 : La chirurgie heureuse du cerveau selon Richard (...)
Stargate : Brad Wright évoque la réouverture du SGC
His Dark Materials : Critique 3.01 - 3.02 The Enchanted Sleeper - (...)
Star Wars - The Mandalorian : Les surprises du chef Jon Favreau à (...)
The Last Of Us : La bande annonce de la Comic Con brésilienne
Donjons & Dragons - L’Honneur des voleurs : (...)
Daredevil - Born Again : Michael Gandolfini pour la série Marvel (...)
Nos frangins : La critique
Jack Ryan : Affiche et bande annonce de la saison 3
The Midnight Club : Fin de parcours pour la série Netflix
That ’90s Show : La suite de That’70s Show attendue (...)
Marvel’s Midnight Suns : La critique du Tactical RPG qui (...)