After Life : Critique de la saison 3

Date : 17 / 01 / 2022 à 13h00
Sources :

Unification


AFTER LIFE

- Date de diffusion : 14/01/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 3.01 à 3.06
- Réalisateur : Ricky Gervais
- Scénariste : Ricky Gervais
- Interprètes : Ricky Gervais, Kerry Godliman, Tom Basden, Penelope Wilton, Tony Way, Diane Morgan, David Bradley, Ashley Jensen, Tommy Finnegan

LA CRITIQUE

La troisième saison de After Life, en six épisodes de 30 minutes, est toute aussi bonne que les deux précédentes et vient clore en beauté une série particulièrement touchante.

C’est toujours Ricky Gervais qui est au scénario et à la réalisation. Celui-ci continue de faire progresser son personnage et de mettre aussi en avant les différents protagonistes qu’il fréquente et qu’il croise. On retrouve donc quasiment toute la galerie de ceux qui ont fait une apparition dans les deux saisons précédentes, ce qui permet de voir ce qui leur arrive et la manière dont ils mènent leur vie.

L’écriture est toujours ciselée. Les reparties fusent et l’humour est régulièrement présent. On s’amuse énormément devant les différentes situations présentées, d’autant que l’émotion n’est jamais loin et que les deux derniers épisodes la font bien monter.

Le final est d’ailleurs extrêmement réussi et d’une très grande poésie. Il vient clore parfaitement une fort belle série sur le deuil, sur l’espoir et sur la façon de continuer à vivre après que son propre monde se soit écroulé.

L’interprétation est toujours formidable collégialement. On retrouve avec un très grand plaisir Ricky Gervais qui est impeccable dans le rôle principal. Celui-ci est toujours superbe en homme endeuillé voulant s’autodétruire. Kerry Godliman est impeccable dans le rôle de sa femme défunte qui fait toujours d’émouvantes apparitions par écrans interposés. Tom Basden est très bon en beau-frère généreux essayant de l’aider. Tony Way est impeccable en meilleur ami. Ashley Jensen est plaisante en infirmière qu’il fréquente. Diane Morgan est fort juste en femme essayant de trouver l’âme sœur. Et Penelope Wilton est très touchante en veuve confidente du personnage principal. Des nouveaux venus apportent une belle pointe d’humour et permettent d’éviter que les épisodes ne tournent en rond.

Les situations sont toujours bien étudiées et mises en avant. En quelques scènes, Ricky Gervais réussit à mettre en valeur certaines choses dont on n’a pas forcément conscience, comme dans la séquence grinçante du yoga du rire, et offre son regard toujours acerbe et caustique sur notre société.

La mise en scène est très bien travaillée. On retrouve avec plaisir les différents environnements de la série et le travail de journalisme de proximité d’une petite ville qui aide à se focaliser sur des personnages qui pourraient nous ressembler.

La troisième saison de After Life est très bonne et vient achever une fort belle réflexion en 18 épisodes, soit environ 9 heures, sur le deuil, la solitude et la résilience. Avec une histoire brillamment écrite, une immersion agréable en plein cœur d’une bourgade et une galerie de personnages attachants, on passe un très bon moment en compagnie de cet homme bourru au grand cœur.

Surprenant et ironique.

SYNOPSIS

Si Tony a mis un peu d’eau dans son vin et n’est plus aussi acariâtre, il cherche toujours à combler le vide laissé par le décès de sa femme.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Senior Year : La critique du film Netflix
The Sound of Magic : Critique de la série
Thar - les trois cibles : La critique du film Netflix
The Pentaverate : Critique de la mini-série
Marmaduke : La critique du film Netflix
Star Trek Strange New Worlds : Critique 1.02 Children of the (...)
For All Mankind : La bande annonce de la saison 3
The Boys : Nouvelle bande annonce déjantée de la saison (...)
Doctor Who : Les retours de David Tennant et Catherine Tate (...)
Senior Year : La critique du film Netflix
Fast X : Alan Ritchson pour le film
Memento Mori : La critique
The First Omen : Un préquel à La Malédiction réalisé par Arkasha (...)
New York District / Law & Order - Organized Crime : (...)
The Beekeeper : Jason Statham dirigé par David Ayer