Reclus : La critique du film Netflix

Date : 10 / 01 / 2022 à 12h15
Sources :

Unification


RECLUS

- Date de sortie : 06/01/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : El páramo
- Durée du film : 1 h 32
- Réalisateur : David Casademunt
- Scénaristes : David Casademunt, Martí Lucas, Fran Menchón
- Interprètes : Inma Cuesta, Asier Flores, Roberto Álamo, Alejandra Howard, Victor Benjumea

LA CRITIQUE

Reclus est un film d’horreur intimiste et horrifique se passant en Espagne.

Le scénario de David Casademunt, Martí Lucas et Fran Menchón présente une famille vivant isolée dans une lande au début du siècle précédent. Mais suite à divers événements, un monstre semble se rapprocher d’une mère et de son fils reclus dans leur maison.

L’œuvre bénéficie d’un décor unique, une grande maison de bois et un terrain plat qui l’entoure s’étendant à perte de vue. Le décor de Balter Gallart a une véritable personnalité et participe beaucoup à l’ambiance qui plane sur l’œuvre. De même, cette immense étendue plate permet aussi de jouer sur certaines illusions, notamment la présence menaçante qui rôde et se rapproche inexorablement.

Le film de David Casademunt joue constamment sur la réalité et la fiction. Il fait doucement glisser ses deux protagonistes principaux vers une sorte de folie qui s’amplifie avec l’isolement. Ainsi, la créature peut être aussi bien présente que seulement mentale, conduisant les personnages à des comportements de plus en plus extrêmes.

Le long métrage prend son temps pour explorer la descente aux enfers d’une femme que son fils essaye de protéger à tout prix. S’il plane une véritable atmosphère sur le récit et que le travail sur le bruit et la composition de Diego Navarro renforce l’oppression que l’on ressent à suivre les protagonistes, l’œuvre est parfois inégale, ce qui n’aide pas toujours à se retrouver emporté dans l’angoisse de ce qui est montré.

Il y a une véritable horreur inexorable qui se dégage du récit. Mais l’hétérogénéité de celle-ci laisse parfois le spectateur sur le bord du chemin. Si on se laisse emporter, on se retrouve dans un drame terrible où l’espoir s’amenuise au fil du temps.

L’intérêt passe par la vision que l’on a de l’histoire par le biais d’un enfant se retrouvant dans une tourmente qui emporte sa mère. Les évènements sont donc interprétés différemment de la lecture que pourrait en avoir un adulte. Et parfois, une certaine poésie crépusculaire est brossée lors de certains passages.

La photographie d’Isaac Vila est très belle et aide beaucoup à se plonger dans le drame privé qui nous est présenté.

L’interprétation est très bonne. Inma Cuesta est superbe en femme sombrant dans une certaine mélancolie. Asier Flores est impeccable dans le rôle de son fils essayant de lutter contre le monstre.

Reclus est un film horrifique qui a de bons moments et offre une allégorie intéressante sur l’isolement et la folie. Avec une histoire intime, une réalisation avec des hauts et des bas et un duo d’acteurs sympathique, l’œuvre a des points forts et saura ravir les amateurs d’ambiances angoissantes.

Inégal et envoûtant.

SYNOPSIS

La vie paisible des membres d’une famille isolée du reste de la société est bouleversée par une créature terrifiante qui met à l’épreuve les liens qui les unissent.

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

Reclus



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


After Life : Critique de la saison 3
L’emprise du vice : La critique du film Netflix
Complètement à cran : Critique de la mini-série
Reclus : La critique du film Netflix
Mother/Android : La critique du film Netflix
Reboot : Hulu passe commande, Judy Greer en renfort
Etherne : Le Jeu de Rôle antique
Cinéma - Bandes Annonces : 18 janvier 2022
Star Trek Picard : Motivé, motivé le Q pour la saison (...)
Batgirl : Leslie Grace se montre en héroïne DC
Peacemaker : Abreuvez-vous du générique hilarant de la série DC / (...)
After Life : Critique de la saison 3
The Chef : La critique
The Last of Us : Storm Reid pour la série HBO
Ray Donovan : Le film pour en finir avec cette histoire (...)