Les Éternels : Lia McHugh ne craint rien, surtout pas le ridicule !

Date : 09 / 11 / 2021 à 12h30
Sources :

SYFYWIRE


Alors que la jeune actrice n’était encore qu’une enfant quand elle a tourné le film Marvel de Chloé Zhao, Lia McHugh (ci-dessous, au Comic Con de San Diego en 2019, puis plus récemment à l’avant-première du film) - qui incarne Sprite - explique en quoi le fait d’avoir l’air ridicule sur les plateaux des Éternels ne l’a pas affectée.

Les Éternels sont un groupe d’êtres sans âge, essentiellement immortels, qui ont été chargés par leurs créateurs célestes de guider et de protéger l’humanité au fil des millénaires. Cependant, au cours des derniers siècles, ces individus surpuissants se sont essentiellement contentés de se fondre dans la masse de l’humanité. Cela peut être un peu difficile à faire quand on ne vieillit pas - mais c’est particulièrement difficile quand on a eu l’air d’un enfant pendant 7 000 ans.

C’est le combat que doit mener Sprite, l’un des Éternels, dans le nouveau film du MCU. Sprite possède de fantastiques pouvoirs d’illusion et une attitude courageuse, mais tous deux cachent une tristesse et un ressentiment latents à l’égard de son âge perçu comme immuable. Celle qui était encore au milieu de l’adolescence lors du tournage a donné des précisions sur son personnage, qui s’éloigne radicalement de sa représentation masculine des comics, et du fait d’avoir l’air ridicule sur le plateau d’un film Marvel.

Sprite est le seul des Eternels qui ne ressemble pas à un adulte. Comment cela change-t-il qui elle est ou qui elle est devenue au fil des siècles ?

Cela l’affecte vraiment de manière importante. Sur le plan émotionnel, elle se bat avec beaucoup de ses relations dans sa vie, et ses luttes comme les Eternels ont été envoyés pour se fondre dans l’humanité, et ne pas vieillir, surtout quand vous êtes coincé comme une enfant, est vraiment difficile, comme vous pouvez l’imaginer. Elle masque ses sentiments et ses émotions par un peu de sarcasme et se comporte un peu comme une vieille dame grincheuse, en quelque sorte.

Évidemment, c’est un jeu fantastique quand quelqu’un de n’importe quel âge joue un être immortel, mais avec Sprite, cela semble être un défi particulièrement notable parce que vous, dans la vraie vie, êtes jeune. Comment était-ce pour vous, en tant qu’enfant actrice, d’avoir à jouer un personnage qui est plus qu’adulte ?

J’ai en quelque sorte ressenti une connexion avec Sprite. Pendant une grande partie de ma vie, je me suis sentie coincée dans mon âge et j’ai voulu grandir. J’ai aussi travaillé avec des adultes la plupart du temps, certains de mes très bons amis sont des adultes, donc j’ai trouvé qu’il était plus facile pour moi d’entrer dans le rôle, simplement en me basant sur mon expérience de vie. Cela m’a vraiment aidé à mettre en place les dernières pièces du puzzle pour bien comprendre mon personnage.

Sprite est un garçon dans la bande dessinée originale, mais ici, il est l’un des nombreux personnages dont le sexe a été modifié pour le film. Est-ce que le fait d’être une jeune fille plutôt qu’un jeune garçon change le type de personnage que Sprite est, et comment ?

Ça change complètement. Si vous voyez le film, vous saurez pourquoi. Mais en général, oui, son histoire est un peu différente de ce qu’elle serait dans les bandes dessinées parce qu’elle est une fille. Certains de ses traumatismes émotionnels au cours des 7 000 dernières années d’immortalité, je pense que parce qu’elle est une fille, elle se bat avec des choses différentes de celles d’un garçon.

Est-ce que le super pouvoir de Sprite - créer des illusions - a un impact sur qui elle est en tant que personnage ? Pour moi, il y a un lien thématique entre quelqu’un qui ne ressemble qu’à un enfant et qui a la capacité de créer des choses qui ne sont pas ce qu’elles semblent être.

C’est une façon très intéressante de voir les choses. Je crois que je n’y ai jamais vraiment pensé de cette façon.

Comment était-ce d’incarner ses pouvoirs d’illusion ? Est-ce que c’était amusant ou est-ce que vous êtes juste là à agiter vos mains ?

En tant qu’actrice, j’ai dû faire des choses assez embarrassantes à l’écran, et je pense que l’une des choses que tous les acteurs doivent vraiment accepter est que l’embarras est inévitable. Lorsque j’ai appris le mouvement pour Sprite, j’ai vraiment essayé de me concentrer sur le moment et la scène et d’essayer de l’imaginer aussi réel que possible. Mais, honnêtement, nous avions tous l’air un peu ridicules sur le plateau, à agiter nos bras dans tous les sens - surtout parce que vous devez y mettre votre corps, vous devez donner l’impression que la puissance vient de vous. Nous avions tous l’air un peu ridicules.

Comment était-ce de travailler avec Chloé Zhao ?

Chloé Zhao est l’une des réalisatrices les plus talentueuses avec lesquelles j’ai jamais travaillé. Elle a vraiment compris chacun des personnages et s’est surpassée, en travaillant très dur, pour que nous comprenions tous nos personnages et que nous les incarnions vraiment pendant le tournage. La dynamique familiale et le thème sous-jacent du film, qui est l’amour, étaient très importants pour elle. Elle a apporté un nouvel aspect à un film Marvel. Il a l’ADN d’un film Marvel, mais elle l’a vraiment fait sien, ce qui le rend vraiment très spécial.

Pouvez-vous nous dire ce que cela a représenté de tourner autant en extérieur ?

En travaillant sur un film Marvel, je m’attendais à être sur une scène avec un écran vert tous les jours, et je ne pense pas que nous ayons vraiment fait d’écran vert jusqu’à ce que nous fassions quelques reshoots. Nous sommes allés aux îles Canaries, nous nous sommes rendus dans plusieurs endroits à Londres, nous étions dans les bois jusqu’à 5 heures du matin une nuit, avec de l’action réelle autour de nous. Cela nous a vraiment plongés dans l’action et nous a rapprochés les uns des autres et du film.


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Les Éternels : De l’avenir de Starfox dans le MCU à sa (...)
Les Éternels : La fin différente et triste voulue au départ par (...)
Les Éternels : Le film de super-héros unique selon Barry Keoghan (...)
Les Éternels : Lia McHugh ne craint rien, surtout pas le ridicule (...)
Les Éternels : Kit Harington étonné par le tournage en (...)
Star Wars - Ahsoka : Mary Elizabeth Winstead pour la série (...)
Batgirl : Un meilleur aperçu de l’héroïne DC
The Servant : Critique 3.01 Donkey
MonsterVerse : Godzilla et Les Titans de Legendary croquent la (...)
Netflix : Le streamer pris dans une tempête boursière
The Batman : Le thème musical du film DC par Michael (...)
My Hero Academia - World Heroes’ Mission : La critique
La Belle et la Bête : Fra Fee pour la série Disney+
Les Aristochats : Le ‘live-action’ en développement (...)
Projet Maiwenn : Johnny Depp sur le trône !