715 connectés

Law and Order - Organized Crime : Review du pilote

Date : 06 / 04 / 2021 à 12h15
Sources :

Unification


Law & Order : 20 saisons et une demi-douzaine de spin-offs dont Law & Order : Special Victims Unit : 22 saisons ! Pourquoi cette série a autant de succès depuis plus de 30 ans, je n’en ai aucune idée car je n’ai jamais réussi à trouver le courage de regarder un épisode en entier. C’est donc uniquement par curiosité que j’ai accepté de faire cette critique, et aussi parce que personne d’autre ne semblait vouloir s’y coller. Je suis consciente que je risque de décevoir, voire de choquer les fans de L&O et je m’en excuse par avance.

La première chose qui m’a sauté aux yeux en visionnant ce pilote, c’est le jeu peu inspiré des acteurs : je crois que c’est ce qui m’avait le plus ennuyée lors de mes tentatives précédentes. Je comprends mieux les références gentiment moqueuses de l’excellente série de SF Resident Alien, dont le héros extraterrestre a appris l’anglais en regardant Law & Order... La réalisation est tellement formatée qu’on en baillerait à chaque contrechamp, mais ça aussi, ça doit faire partie du package. Et puis il y a cette insupportable prise en compte du paradigme ’pandémie’, à coups de masques et de distanciation sociale, allant jusqu’à son intégration dans l’intrigue (trafic de médocs).

L’épisode se déroule une semaine après que la femme d’Elliot Stabler a succombé aux blessures subies lors de l’explosion (criminelle) d’une voiture. La scène en question se déroule dans l’épisode 9 de la saison 22 (!!!!) de Law & Order : SVU, diffusé le même soir sur NBC, donnant ainsi au network l’occasion de lancer cette nouvelle mouture de la série culte sous forme d’un épisode cross-over que je n’ai pas eu envie de regarder. Elliot Stabler (Christopher Meloni), qui venait de passer 10 ans à traquer la mafia en Italie (histoire de justifier la longue absence de l’acteur), était venu à New York pour témoigner dans le cadre d’une enquête. Il ne repartira pas en Italie mais va réintégrer le NYPD dans le service du crime organisé où il pourra suivre toutes les pistes qui lui permettront de découvrir, peut-être, quelle bande de mafieux a causé la mort de son épouse.

Colère, enterrement, larmes... classique, cliché et pas vraiment nécessaire pour établir le besoin de vengeance du principal protagoniste (’You killed my wife ?’). Mais, format oblige, on se paye tous les poncifs du genre. Des dialogues aussi insipides que le jeu des acteurs se succèdent, comme une interminable resucée des milliers d’épisodes de séries policières qui remplissent les grilles de programmation depuis que la fiction télévisée a fait son apparition. Un scénario lourdingue, agrémenté de figures de style parfois consternantes, telle cette scène de fusillade à moto probablement prévue pour nous tirer du coma induit par tant de platitudes... Le montage, très inégal, tourne certaines scènes au ridicule, lorsque ce n’est pas la réalisation, le scénario ou les acteurs qui s’en sont chargés.

Aux côtés de Meloni, toujours aussi peu expressif et à peine crédible quand il essaye de l’être, on retrouve Chazz Palminteri (Manfredi Sinatra, le parrain local), usé et pathétique ; Danielle Moné Truitt (Sergent Ayanna Bell, la nouvelle chef de Stabler) qui débite son texte par coeur au point d’en perdre le souffle, et Mariska Hargitay (Olivia Benson, l’ex partenaire de Stabler), en version ’potiche’. Les seuls à tirer leur épingle du jeu sont Dylan McDermott, irréprochable dans le rôle de l’immonde Richard Wheatley, le fils de Manfredi Sinatra, et Tamara Taylor, troublante dans le rôle d’Angela Wheatley, l’ex épouse de Richard, dévastée (ou pas ?) par la mort de son propre fils. Il est vrai que c’est difficile de faire du neuf avec de l’ancien, alors respect pour ces acteurs qui ont accepté de relever le défi.

Quelques heures (visionnage + écriture) que j’aurais volontiers passées à faire autre chose...


EPISODE

- Episode : 1.01
- Titre : What Happens in Puglia
- Date de première diffusion : 1er avril 2021 (NBC)
- Réalisateur : Fred Berner
- Scénariste : Ilene Chaiken

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Debris : Review 1.08 Spaceman
Shadow and Bone - La saga Grisha : Review de la saison (...)
La grande traversée : La review du film Canal+
For All Mankind : Review 2.09 Triage
Manifest : Review 3.03 Wingman
The Boys : Jusqu’où ira l’irrévérence de la série (...)
Le Passager n°4 : La review du film Netflix
Falcon et le Soldat de l’hiver : De l’importance (...)
The Empty Man : La review du film Disney+ Star
Disney+ : La filmothèque Sony bientôt sur les plates-formes de (...)
22 contre la Terre : Un court métrage Soul arrive sur (...)
The Rookie : Emily Deschanel invitée chez Nathan Fillion
Rock ’Em Sock ’Em Robots : Vin Diesel se lance dans (...)
Florida Man : Edgar Ramírez pour mener la distribution de la (...)
La Brea : Josh McKenzie & Chloe De Los Santos pour le pilote (...)