384 connectés

Orcs et Gobelins : La critique du tome 10

Date : 09 / 12 / 2020 à 08h30
Sources :

Unification France


Dunnrak
Orcs et Gobelins tome 10

. Editeur : Soleil Prod
. Scénario : Jean-Luc Istin
. Dessin : Alex Sierra
. Coloriste : J. Nanjan
. Date de sortie : 21 octobre 2020
. Format : 23.4 x 32.41 cm
. Nombre de pages : 60
. ISBN : 9782302083141
. Prix : 14.95 €

« C’est en observant la lumière sur les reflets du lac que je l’ai remarqué. C’était là, au fond. Ça me faisait de l’oeil, ça brillait. Mais le trouble de l’eau m’empêchait de voir de quoi il s’agissait précisément. Alors, je me suis laissé aller vers le fond. »

Un jour, en pêchant, Dunnrak l’orc récupère au fond du lac un pendentif. Lorsque le nom de son frère se grave sur la pierre, Dunnrak ne s’en préoccupe pas, sauf que son frère meurt dans la journée et aussitôt son nom disparaît. Très vite le phénomène se renouvelle. Dunnrak est-il fou ? Est-ce une pierre de divination ? Et pourquoi personne d’autre que lui ne peut lire les noms inscrits dans la pierre ?

Découvrez un extrait.

Décryptage

Pourchassé par des hommes, Dunnrak est finalement fait prisonnier pour être interrogé sur un pendentif magique que l’Orc aurait en sa possession et l’histoire qu’il va raconter montrera qu’à 17 ans Dunnrak n’était pas un orcs comme tous les culs verts et que c’est au cours d’une partie de pêche qu’il va tomber sur ce pendentif magique qui va changer sa vie à jamais.

Dunnrak n’est pas, en effet, un Orc combattif comme les autres. Il préfère la pêche à la guerre, qui est pourtant l’occupation favorite des Orcs de son clan. Il fait, du coup, le déshonneur de son père (encore la figure paternelle qu’il faut épater) qui préférait en faire un grand guerrier. Déception donc de son père, il va très vite se retrouver seul dans une quête initiatique avec un pouvoir plus grand que lui, qu’il va falloir apprivoiser et comprendre. L’orc découvre qu’il est différent, il découvre que son nouveau pouvoir le rend aussi différent, enfin il découvre l’amitié et ce qui se rapproche le plus de l’amour.

Après une intro musclée, l’histoire est racontée (contée ?) par l’Orc prisonnier à coup de flashbacks (la marque de la série finalement) et celle-ci débute de manière très badine pour devenir finalement passionnante et haletante, de bout en bout. Surement une des plus intéressante depuis le début de la série et pourtant le niveau est bien haut déjà. C’est un récit décalé, très rythmé, haletant, avec du suspense, rempli de traffic de stupéfiants, de quête d’une vie, d’amitié fidèle, de différence, de pas mal d’action et de quelques retournements de situation... que du bon en substance.

A noter puisque c’est plutôt rare, un petit cahier de 6 pages de recherches graphique se trouve en fin d’album. Et je me répète d’album en album mais c’est toujours aussi détaillé et sublime question illustrations. Un récit hommage, à n’en pas douter.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Fire Power : La critique du tome 1
Nains : La critique du tome 19
Orcs et Gobelins : La critique du tome 10
Mages : La critique du tome 4
Orcs et Gobelins : La critique du tome 9
For All Mankind Saison 2 : Une bande annonce qui prouve que la (...)
Spider-Man 3 : Tom Holland et Zendaya sur les plateaux de (...)
Godzilla vs. Kong : Warner Bros. précipite la sortie du (...)
Désenchantée : Review Saison 3
The Future : Une série de haute technologie pour HBO Max par Matt (...)
Il était une fois 2 : Patrick Dempsey confirme son retour dans la (...)
Le Traqueur de la nuit - Chasse à l’homme en Californie : (...)
Pistol : La série Sex Pistols de FX réalisée par Danny (...)
Kitbag : Le projet napoléonien de Ridley Scott et Joaquin Phoenix (...)
Insecure : La saison 5 sera la dernière