499 connectés

Le grand voyage de Rameau : La critique

Date : 19 / 11 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Le Grand Voyage de Rameau

. Editeur : Soleil Prod
. Scénario : Phicil
. Dessin : Phicil
. Coloriste : Phicil
. Collection : Métamorphose bd
. Date de sortie : 30 septembre 2020
. Format : 25 x 32.3 cm
. Nombre de pages : 212
. ISBN : 9782302090170
. Prix : 14.95 €

Un exaltant récit d’aventure introspectif où s’entremêlent rencontres, enchantements et désenchantements.

Dans le bois des Mille Feuilles vit une tribu de petites créatures. Une légende ancienne raconte que trois d’entre elles, jadis attirées par les humains et leurs inventions, ont vécu un drame… Depuis, il fut formellement interdit d’avoir un contact avec eux ! Le temps a passé. Un jour, la jeune Rameau ayant décidé de braver l’interdit se retrouve convoquée par le conseil des anciens, la sanction tombe : elle doit rejoindre Londres, la ville monstre, afin de se rendre compte par elle-même que le monde des humains n’est pas aussi bon que ce qu’elle imagine. Un vieux magicien aveugle nommé Vieille branche lui propose de l’accompagner… Le grand voyage de Rameau dans le monde des humains révélera-t-il qu’il est peut-être préférable de vivre éloigné d’eux ?...

Découvrez un extrait.

Décryptage

Pour avoir dépassé la lisière interdite la jeune Rameau du petit peuple des Mille Feuilles, est bannie par sa tribu, exclue de son bois. Pour revenir auprès de son peuple, elle devra aller découvrir par elle même, pourquoi les géants qu’elle aime tant, ont le coeur malade. Et pourquoi ils font le mal autour d’eux. Accompagnée de Vieille Branche (le vieil ermite) et sa grenouille, elle va partir pour une aventure qui la conduira à la ville Monstre pour obtenir ses réponses.

Tout d’abord première observation « Le grand voyage de rameau » est un beau livre. Une Bd dans un format XXL (plus de 200 pages), un beau livre que l’on ouvre avec precaution que l’on déguste pages après pages, qui se tournent avec délicatesse. En plus d’être un bel objet, il raconte une belle histoire, une aventure, une leçon de vie que va apprendre la jeune Rameau accompagnée de ses amis. Elle fera de nombreuses rencontres qui vont enrichir son expérience, à dos de poissons, oiseaux, chats, chiens, ils vont découvrir le monde des géants, donc des humains. Certains ayant existé et marqué l’histoire, d’autres anonymes mais tout aussi important pour eux. Chaque chapitre est associé à une personne ou un animal rencontré.

Véritable voyage initiatique, Le grand voyage de Rameau est un road trip qui nous fait visiter le Londres de l’époque Victorienne, propose une vision poétique et naïve du monde des humains mais aussi très crue, avec un gros de canif au passage à notre société de (sur)consommation. Les illustrations sont splendides, les personnages sont tous très beaux dans leur laideur et les décors de la campagne Londonienne et des rues de la capitale britannique sont sublimes. Le trio composé de Rameau, Vieille Branche (le mentor) et sa grenouille (qui s’avère être le narrateur) nous propose des moments épiques, des dialogues parfois très drôles et souvent très tendres.

Un très beau voyage enchanteur, rempli de découverte, baigné de magie, très réussi et très poétique qui nous décrit une époque sombre mais aussi humaniste.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le grand voyage de Rameau : La critique
Captain Tsubasa - Comment j’ai créé Captain Tsubasa ! : La (...)
Elfes : La critique du tome 27
Stranger Things - Zombie Boys : La critique de la bande (...)
Children : La critique du tome 1
Basta Capital [VOD] : La critique
The Wretched : Le concours
Le Club : La critique du jeu de rôle de monstres
Prime Video - Bandes annonces : 25 novembre 2020
Thor - Love and Thunder : Chris Hemsworth se prépare pour un film (...)
Resistance : La review du film Canal+
Black Panther 2 : Début de production programmée et un (...)
Antidisturbios : Review de la saison 1
Predator : Dan Trachtenberg en charge de ressusciter les (...)
Cheyenne et Lola : Review 1.01 Le big-bang et 1.02 L’échelle de