452 connectés

Poly : La critique

Date : 19 / 10 / 2020 à 10h45
Sources :

Unification


Poly est un bon film français qui est l’adaptation de la série télévisée des années 60 de 13 épisodes de 13 minutes créée par Cécile Aubry. Le petit poney qui a touché le cœur des Français est revenu par la suite dans 8 nouvelles séries jusqu’en 1973.

S’il s’agit de la première adaptation cinématographique de l’animal, le scénario du réalisateur Nicolas Vanier, Maxime Giffard et Jérôme Tonnerre le transpose toujours dans les années 60 dans la campagne française, et lui apporte cette fois une compagne humaine qui va l’aider à se libérer du zoo dans lequel il est enfermé.

En effet, l’histoire se focalise sur une jeune fille dont la mère divorcée va s’installer dans son village d’enfance. Elle va alors libérer le poney maltraité d’un cirque ambulant et essayer de le cacher pour le protéger.

Le film de Nicolas Vanier a un charme évident grâce à cette transposition dans le siècle passé. Un endroit qui n’est pas sans rappeler celui décrit dans le La guerre des boutons, alors que la jeune fille aimerait bien aussi intégrer la bande de gamins locale. La nature environnante est particulièrement bien mise en valeur, quand les aventures de celle-ci et du poney Poly les emmène à cheminer par monts et par vaux.

L’équidé choisi est d’ailleurs particulièrement photogénique et s’intègre bien à un récit mettant en avant la famille et l’amitié. Le casting est aussi très bien trouvé, avec la jeune Elisa de Lambert, impeccable dans son rôle d’une jeune fille au grand cœur. Julie Gayet est très bonne dans celui de sa mère essayant de se reconstruire une vie. François Cluzet est sympathique en châtelain parcourant la région avec sa moto et son chien. Calli Peysson est très drôle en commerçante du village devenant amie avec la mère. Patrick Timsit est superbe en forain maltraitant des animaux. Et Orian Castano est attachant en garçon travaillant dans le cirque.

La reconstitution des années 60 est très bien faite avec un beau soin apporté aux décors par Sebastian Birchler et aux costumes par Mahemiti Deregnaucourt. On a vraiment l’impression de se retrouver immergé dans le passé. À un moment où les téléphones portables, les écrans et les réseaux sociaux n’existaient pas et où seules les relations humaines de proximité pouvaient se développer. Ce qui entraîne des séquences particulièrement comiques, alors que la jeune fille, plutôt isolée, essaye de nourrir son cheval, entre autres, avec des tartines de confiture.

L’œuvre s’adresse à tout public, bien que la mise en scène réserve quelques séquences spectaculaires et captivantes qui pourraient effrayer les très jeunes enfants. Les grands espaces, le souffle d’aventure qui plane sur le long métrage et cette quête de bonheur et de liberté devraient ravir les enfants et les adolescents qui auront sûrement envie de se mettre à l’équitation ou de faire de grandes balades en pleine nature.

La qualité de la photographie de Christophe Graillot et la belle composition d’Eric Neveux devraient enchanter les plus grands devant Poly et son amie.

Poly est un bon film jeunesse présentant un duo attachant entre un poney et une humaine. Avec une belle histoire pleine de bons sentiments, une agréable mise en scène, une jolie reconstitution des années 60 et un casting convaincant, l’œuvre se laisse regarder avec plaisir et fait passer un bon moment.

Sympathique et divertissant.

SYNOPSIS

Cécile, 10 ans, déménage dans le sud de la France avec sa mère, Louise. L’intégration avec les autres enfants du village n’est pas facile. Lorsqu’un cirque de passage s’installe à côté, Cécile découvre que Poly le poney vedette est maltraité .Elle décide de le protéger et d’organiser son évasion ! Poursuivis par Brancalou, l’inquiétant directeur du cirque, et le mystérieux Victor, Cécile et Poly s’embarquent dans une cavale pleine de rebondissements, un véritable voyage initiatique et une incroyable histoire d’amitié…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 42
- Titre original : Poly
- Date de sortie : 21/10/2020
- Réalisateur : Nicolas Vanier
- Scénariste : Nicolas Vanier, Maxime Giffard, Jérôme Tonnerre d’après l’œuvre de Cécile Aubry
- Interprètes : François Cluzet, Julie Gayet, Elisa de Lambert, Patrick Timsit, Orian Castano, Yohann Drouin, Clément Huot, Calli Peysson
- Photographie : Christophe Graillot
- Montage : Raphaële Urtin
- Musique : Eric Neveux
- Costumes : Mahemiti Deregnaucourt
- Décors : Sebastian Birchler
- Producteur : Yves Darondeau, Emmanuel Priou, Thierry Desmichelle, Rémi Jimenez, Quentin de Revel, Éric Geay pour Bonne Pioche, SND
- Distributeur : SND

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Poly



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Vortex : La critique
Miss : La critique
100% loup : La critique
ADN : La critique
Le bon grain et l’ivraie : La critique
The Wretched : Le concours
Le Club : La critique du jeu de rôle de monstres
Prime Video - Bandes annonces : 25 novembre 2020
Thor - Love and Thunder : Chris Hemsworth se prépare pour un film (...)
Resistance : La review du film Canal+
Black Panther 2 : Début de production programmée et un (...)
Antidisturbios : Review de la saison 1
Predator : Dan Trachtenberg en charge de ressusciter les (...)
Cheyenne et Lola : Review 1.01 Le big-bang et 1.02 L’échelle de
The Last of Us : HBO donne le feu vert à l’adaptation