389 connectés

Drunk : La critique

Date : 14 / 10 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Drunk est un bon film danois qui parle du mal-être de professeurs qu’une étrange expérimentation avec l’alcool va permettre de s’épanouir.

Le scénario de Tobias Lindholm et du réalisateur Thomas Vinterberg montre quatre amis enseignants au lycée qui décident de vérifier la théorie d’un philosophe norvégien indiquant qu’il faut que l’homme ait 0,5 g d’alcool dans le sang pour pouvoir s’épanouir au mieux. Ils vont alors se mettre à boire en journée et si leur vie s’améliore en effet, les problèmes liés à l’alcool vont commencer à s’aggraver.

Le film de Thomas Vinterberg est parfois très joyeux et amusant, mais montre parfaitement la descente aux enfers que peut provoquer une surconsommation d’alcool et l’impact que cela peut avoir dans la vie des gens. Si les effets pervers d’une consommation journalière d’alcool, qui a tendance à augmenter avec le temps, est très bien faite, l’œuvre donne néanmoins l’impression qu’une consommation maîtrisée de ce type de breuvage est globalement une bonne idée, à l’image d’une fin festive. Il faut signaler que la consommation d’alcool dans les pays nordiques est aussi différente de celle que l’on a en France, et en Norvège, elle n’est pas permise aux jeunes de moins de 20 ans.

La mise en scène se focalise sur chacun des protagonistes et est une belle ode au métier difficile d’enseignant, visiblement assez différent au Danemark de ce que l’on connaît en France, mais dont les problématiques sont néanmoins les mêmes. C’est finalement avec cette expérimentation, et l’effet désinhibant de l’alcool, que les quatre hommes vont pouvoir se lâcher et finalement devenir de meilleurs professeurs. Mais l’envers du décor est bien montré dans le long métrage et immerge le spectateur dans leur vie privée qui contient aussi en soi les germes de leur mal-être.

L’interprétation est très bonne. Mads Mikkelsen est prodigieux en professeur d’histoire dépassé par sa vie. Celui-ci est d’une grande justesse et offre de véritables moments de grâce qui vont droit au cœur. Magnus Millang est amusant en professeur de philosophie prenant très au sérieux leur expérimentation. Lars Ranthe est intéressant en prof de musique s’intéressant à ses élèves. Et Thomas Bo Larsen est bien touchant en prof de sport investi dans son équipe.

Drunk est un bon film qui traite bien du mal-être et de l’enseignement à travers le biais de ce que permet une consommation d’un liquide permettant aux individus de se lâcher plus. Avec une histoire originale, une belle réalisation et des acteurs formidables, cette immersion au cœur de la vie d’une bande d’amis est intéressante et permet aussi de réfléchir sur les effets de la consommation d’alcool.

Étonnant et touchant.

SYNOPSIS

Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant tous que leur vie n’en sera que meilleure ! Si dans un premier temps les résultats sont encourageants, la situation devient rapidement hors de contrôle.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 56
- Titre original : Druk
- Date de sortie : 14/10/2020
- Réalisateur : Thomas Vinterberg
- Scénariste : Tobias Lindholm, Thomas Vinterberg
- Interprètes : Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, Susse Wold, Maria Bonnevie, Magnus Millang, Helene Reingaard Neumann
- Photographie : Sturla Brandth Grøvlen
- Montage : Janus Billeskov Jansen, Anne Østerud
- Costumes : Ellen Lens, Manon Rasmussen
- Décors : Sabine Hviid
- Producteur : Sisse Graum Jorgensen, Kasper Dissing pour Zentropa Entertainments
- Distributeur : Haut et Court

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Drunk



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le bon grain et l’ivraie : La critique
Michel-Ange : La critique
Poly : La critique
Petit Vampire : La critique
Le feu sacré : La critique
Helstrom : Review de la saison 1
Uncharted : Quand Nathan Drake rencontre Nathan Drake
Flashdance : Et le film deviendra série pour Paramount+
The Watch : Comment on fait pour adapter Terry Pratchett en série (...)
Les Nouveaux Mutants : Les concepts-arts de l’Ours (...)
Les Animaniacs : La bande annonce de la série animée (...)
Le bon grain et l’ivraie : La critique
Grease : La série spinoff migre de HBO Max vers Paramount+
Sine Tempore : La critique du jeu de plateau et de figurines
VOD DVD - Bandes Annonces : 24 octobre 2020