535 connectés

The Boys : Review 2.05 Quand Faut Y Aller, Faut Y Aller

Date : 19 / 09 / 2020 à 15h00
Sources :

Unification


The Boys de Amazon est vraiment une ode à l’irrévérence. Après une pause quelque peu pompeuse dans son 4e épisode, le numéro 5 relève le défi et nous offre ce que nous cherchons dans la série : un graphisme unique, une violence assumée et un niveau de langage à faire exploser les oreilles des plus saints.

Nos Boys avaient tous un genou à terre dans l’épisode précédent. Nos Boys ont fait des découvertes. D’abord divisés, nos Boys se relèvent et se mettent à parler d’amitié et à nouveau de botter des derrières de Supers et de faire plier Vought. L’occasion se présente d’ailleurs assez vite et c’est celui de Black Noir qu’ils visent. Le pseudo-héros est néanmoins un adversaire redoutable et pas sûr qu’ils en viennent à bout. Ce dernier est d’ailleurs bien absent du building de Vought où ses collègues tentent par tous les moyens de redorer leur blason auprès de toutes les communautés de la population, et ce n’est pas un fâcheux "incident sans importance" survenu lors de la traque d’un super-terroriste qui va les y aider.

Les arcs narratifs se multiplient et l’histoire n’en devient que plus excitante. Après le râteau qu’il s’est pris, Butcher rêve de tout foutre en l’air et de se barrer. Il va se mettre au vert dans les jupes de sa tata Judy et se reconnecte avec la famille. La vieille dame, loin d’être une tata comme les autres, se révèlera une alliée précieuse dans la lutte contre Vought. Kimiko, pour sa part, se lance dans un walk-trip sanglant dans tout Manhattan. La girl est en quête de vengeance et arracher le visage à quelques membres de la pègre venus de l’Europe de l’Est est un moyen comme un autre pour se défouler.

Du côté des Supers, on a enfin un Homme-poisson heureux comme un pape. Il se retrouve avec 2 cordes au cou et la question est de savoir jusqu’à quand il va réussir à jouer à ce petit jeu. Enfin, et c’est la partie que je préfère, Le Protecteur - qui nous choque (et nous fait peur) avec des envies de meurtre de masse - trouve une alliée plutôt inattendue au regard de leurs difficiles relations de travail depuis son arrivée. Leur entretien qui clot cet épisode est tout aussi bizarre que le final de l’épisode 4 et hilarant à la fois.

Ce 5e épisode est également l’occasion pour Goran Višnjić (Urgences) de faire son entré dans la série, mais sous le forme d’un caméo pour le moment. Nul doute que son personnage devrait connaître un développement dans les prochains épisodes. Shawn Ashmore, annoncé récemment dans cette saison 2, fait lui aussi une apparition qui lève un peu le voile sur la façon dont son personnage de Lamplighter sera intégré dans la série. Rayon passage éclair, Greg Grunberg (Heroes) fait également son petit coucou à la série.

Un 5e épisode jouissif (sans mauvais jeu de mot). Du The Boys tout craché version XXL. Le ton est donné, le drame à venir se dessine et les Boys sont gonflés à block. J’attends la suite avec impatience.

ÉPISODE

- Episode : 2.05
- Titre : Quand Faut Y Aller, Faut Y Aller
- Date de première diffusion : 18 septembre 2020 (Amazon Prime)
- Créateur : Erick Kripke
- Réalisateur : Batan Silva
- Scénariste : Ellie Monahan
- Avec : Karl Urban, Anthony Starr, Jack Quaid, Laz Alonso, Tomer Capon, Karen Fukuhara, Erin Moriarty, Aya Cash, Dominique McElligott, Jessie T. Usher, Chace Crawford, Nathan Mitchell, Claudia Doumit, Goran Višnjić et Giancarlo Esposito

RÉSUMÉ

Contraints à la clandestinité, Hughie, La Crème, Le Français et Kimiko essaient tant bien que mal de s’adapter à cette vie de cavale, Billy Butcher restant pour sa part introuvable. En parallèle, Stella peine à trouver sa place parmi les Sept, tandis que Le Protecteur s’efforce de prendre le contrôle total de la situation. Ses ambitions sont contrariées par l’arrivée de Stormfront, une nouvelle super-héroïne experte en réseaux sociaux et prête à tout pour arriver à ses desseins. Pour pimenter le tout, la menace des Super-méchants fait des vagues et Vought essaie de capitaliser sur la paranoïa qui s’empare du pays.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


The Boys : Review 2.08 Les innocents
The Boys : Review 2.07 Le Fils Du Boulanger
The Walking Dead - World Beyond : Review 1.01 Brave
The Boys : Review 2.06 On ne prend plus de gants
The Boys : Review 2.05 Quand Faut Y Aller, Faut Y Aller
Les aventures d’Olaf : La review du court métrage (...)
Truth Be Told : Kate Hudson pour la saison 2 de la série Apple (...)
Bridgerton : Premières images et date de lancement pour la série (...)
Hocus Pocus : Un premier aperçu de la Réunion des Soeurs (...)
Roméo & Juliette : La critique du jeu des amants de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 22 octobre 2020
Raya et le dernier dragon : La première bande annonce du nouveau (...)
Star Wars The Mandalorian : Une seconde bande annonce pour la (...)
The Batman : Superman & Wonder Woman sur les plateaux de (...)
The Third Day : Review 1.06 La nuit