511 connectés

Die Hart : Review de la série Quibi

Date : 28 / 07 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Die Hart est une comédie d’action improbable, drôle et explosive à la fois, centrée sur une version fictive (mais pas tant que cela) de Kevin Hart qui en a assez des comédies et qui veut - tel un enfant gâté - devenir une star de films d’action.

Kevin Hart, le vrai, est un acteur de comédie et un comique qui s’assume complètement et qui fait des films d’action uniquement pour nous faire rire. Le Kevin Hart de la série Quibi est un acteur de comédies qui en a marre d’être pris pour un rigolo. Sa carrière est basée sur le fait qu’il fait rire à peu près tout le monde et, même quand il est sérieux, le système hollywoodien croit qu’il est drôle. On lui parle de son pote Dwayne "The Rock" Johnson, de Mark Wahlberg, de Matt Damon, de Stallone, Van Damme, Jacky Chan et même de Steven Seagal ! Alors quand il sera la star d’un film d’action, il ne sera plus le sidekick de l’action man, ce sera LUI l’action man !

Kevin pète donc les plombs et c’est ce pétage de plomb aussi maladroit que pathétique qui pousse un certain Claude Van De Welde (allusion à peine voilée d’un certain JCVD venu de Belgique), le réalisateur - français s’il vous plaît mais caricatural - de "4 des 6 plus gros films d’action" de l’histoire d’Hollywood (interprété par Jean Reno), à vouloir le rencontrer et qui lui propose le rôle de sa vie... Mais avant, il doit s’entraîner, et c’est là que les choses se gâtent pour notre rigolo.

Voilà donc notre comique qui en a plein les bottes inscrit dans une école dirigée par Ron Wilcox (joué par un John Travolta qui s’éclate) - qui se dit être le mentor de Chuck Norris et de Matt Damon (celui de Jason Bourne) - pour faire de lui un VRAI acteur de film d’action.

Bien sûr, ce n’est pas la précision de l’histoire qui nous intéresse ici, mais plutôt les situations explosives promises par Quibi tout au long des mois derniers. Elles sont là, elles sont bel et bien explosives (Kevin se fait bruler les sourcils), il y a de la baston (Kevin s’en prend plein la figure), mais elles sont aussi rocambolesques et drôles, bref, tout y est. "Coach Ron" envoye "Agent Hart" dans des mises en situation aussi invraisemblables que dramatiques et Kev fait tout ce qu’il faut pour nous faire éclater de rire, et il réussit. L’histoire est également riche en surprises et certaines supercheries ne tardent à être révélées.

Côté pédagogie, Ron possède toute la panoplie du (presque) bon prof : il met ses élèves face à la difficulté, ne leur donne aucun moyen de réussir, leur donne de vraies armes à feu chargées et les laisse sans surveillance. En plus, quand ses élèves font une bêtise, il les envoie au coin et prend soin de la bonne élève gentille, appliquée et douée (Jordan King jouée par Nathalie Emmanuel). Tout en faisant preuve d’autoritarisme, Ron est un tyran, comme n’importe quel bon - ou mauvais - enseignant. Je ne suis pas le mieux placé pour le dire...

Côté interprétation, Hart fait du Hart, les fans de l’acteur le trouveront à son aise, comme à son habitude, gesticulant, gueulant mais sans être vraiment méchant, ceux qui ne l’aiment pas (est-ce qu’il y en a, franchement ?) trouveront son jeu un peu trop Hart. Mais celui qui prend vraiment son pied dans tout ça, et qui nous fait le plus rire et peur, c’est John Travolta. L’acteur joue parfaitement cet instit complètement taré. On a vraiment plaisir à le voir dans ce registre complètement fou, qui nous rappelle le rôle qu’il a eu dans From Paris with Love en 2010. Et on ne boude pas notre plaisir à l’entendre nous sortir quelques mots de français. Natalie Emmanuel resplendit en élève studieuse et douée, qui sait faire ce qu’il faut pour obtenir une bonne note. Innocente, presque douée par inadvertance, elle met la pâtée à Kevin. Enfin, nous aurons également droit à un Josh Hartnett dans son propre rôle qui vient à l’école de son ancien prof pour donner de singuliers conseil à Kevin.

Notons également que les titres de chaque épisode est une référence au cinéma policier et d’action percutant, sauf peut-être pour les épisodes 4 et 5, "Sexe, mensonge et vidéo" et "The Truman Show".

Die Hart est drôle, les acteurs font le boulot et l’histoire réserve quelques situations cocasses et des surprises qu’on ne voit pas arriver. Là encore, le "Turnstyle" vient agrémenter le confort de visionnage en particulier la position verticale lors des scènes d’action.

ÉPISODE

- Episodes : 1.01, 1.02, 1.03, 1.04, 1.05, 1.06, 1.07, 1.08, 1.09
- Titres : The Recruit, Man on Fire, Wonder Woman, Sex, Lies and Videotape, The Truman Show, The Godfather, The Great Escape, Bad Boys, Live Free or Die Hard
- Date de première diffusion : 20 juillet 2020 (Quibi)
- Créateurs : Tripper Clancy et Derek Kolstad
- Réalisateur : Eric Appel
- Scénariste : Tripper Clancy
- Avec : Kevin Hart, John Travolta, Natalie Emmanuel, Josh Hartnett, Jean Reno, Kenneth Trujillo, Milana Vayntrub, Stephan Jones

RÉSUMÉ

Dans DIE HART, Kevin Hart joue une version fictive de lui-même qui en a assez d’être le comique de service. Son souhait est exaucé lorsqu’un réalisateur célèbre lui offre son rêve - être une star de films d’action - mais il y a un hic : Kevin doit d’abord s’entraîner à la plus grande école de stars d’action du monde, dirigée par un cinglé. Poussé à ses limites par cet entraîneur et par une élève rivale tenace, Kevin doit survivre à une série de séquences d’action hilarantes et exagérées et affronter ses peurs s’il veut réaliser son rêve et décrocher le rôle de sa vie.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Doom Patrol : Review 2.09 Wax Patrol
The 100 : Review 7.10 A Little Sacrifice
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.11 Brand New Day
Star Trek Lower Decks : Review 1.01 Second Contact
Stargirl : Review 112 - Stars & S.T.R.I.P.E. Part (...)
Away : La première bande annonce
Tron 3 : Le nouveau film a trouvé son réalisateur et peut être un (...)
Matrix : Une trilogie originale au nom de la transformation et le (...)
Doom Patrol : Review 2.09 Wax Patrol
Superworld : Un film de super-héros réalisé par Jason Bateman (...)
Island : Aldous Huxley à nouveau adapté à la télévision
The Perfect Candidate : La critique
Bullet Train : Joey King en pourparlers pour rejoindre Brad (...)
High Fidelity : La playlist de Zoe Kravitz s’enraille
Railway Empire : La critique de la Complete Collection