680 connectés

Wilderness : La critique

Date : 06 / 08 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Wilderness

  • Editeur : Soleil Prod
  • Scénario : Ozanam
  • Dessin : Bandini
  • Coloriste : Bandini
  • Série : WILDERNESS
  • Collection : Hors collection
  • Date de sortie : 28 août 2020
  • Format :
  • Nombre de pages : 152
  • ISBN : 978-2-302-07264-0
  • Prix : 19.99 €

1899. Abel Truman, vétéran sudiste de la guerre civile américaine, vit entre l’océan, la montagne et les forêts pluviales. Comme un dernier soubresaut avant de mourir, il décide de reprendre la route avec son chien.

Un ultime voyage vers le souvenir des rares jours heureux qui s’assombrit quand Abel rencontre deux agresseurs qui le laissent pour mort. Alors, dans les décors de la péninsule des Olympics Mountains, la violence, qu’Abel avait enfouie au plus profond de lui depuis la fin de la guerre de Sécession, remonte et vient frapper de nouveau.

Décryptage

1899. L’orage gronde, la pluie tombe et l’océan déchainé laisse échouer une porte bleue sur le rivage, près de l’habitation d’Abel Truman, ancien soldat de l’armée sudiste, qui vit seul avec son chien, reclus dans une cabane sommaire au bord de l’eau. Constamment assailli par les fantômes de la guerre, et des gens qu’il aime maintenant disparus, sa vie va de nouveau basculer au détour d’une rencontre fortuite et violente, dans cette contré sauvage et hostile.

Avant d’être cette magnifique BD, « Wilderness » est un roman de Lance Weller publié en 2012. Éditée aujourd’hui aux éditions Soleil Prod, sans aucun bonus supplémentaire, que l’histoire brute. Après une préface de Lance Weller très émouvante sur son enfance et son lien avec les comics, la BD nous plonge dans une histoire très dure, de cet ancien soldat de la guerre civile américaine, hanté par la guerre et la mort de ceux qu’il aime. C’est dans le nord-ouest des Etats-Unis que vit Abel, dans les sublimes étendues sauvages de la Péninsule Olympique (c’est simple à trouver, plus haut que là, c’est le Canada). Et le paysage qui est un personnage à part entière est de toute beauté mais il est aussi tout autant glacial qu’hostile.

Wilderness est une histoire très forte et très dure comme l’était la guerre de sécession et la vie des soldats après la guerre en plein stress post traumatique. Pas très bavarde, comme l’attestent les 4 premières planches, elle est suffisamment puissante graphiquement pour exprimer la dureté de la vie dans la nature. Elle nous plonge dans les tourments vécus par Abel, personnage hautement charismatique, qui sont racontés en couleur pour les moments présents et en noir & blanc pour les souvenirs (pénibles) du passé. C’est une histoire sombre sur fond de guerre, de traumatisme, de violence et de racisme. Très humaine, très touchante avec de nombreux personnages qui se croisent et très belle mais aussi très cruelle qui ne laisse pas indifférent, une expérience qui donne forcément envie de découvrir le roman.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Effet Miroir : La critique
Toajêne : La critique
Oblivion Song : La critique du tome 3
Virus tome 2 : La critique
Wilderness : La critique
Nick Fury : Samuel L. Jackson de retour pour un Projet Marvel / (...)
Helstrom : Nouvelle bande annonce de la série Marvel TV de (...)
Moah : Review de la saison 1
Netflix : Vers une hausse du prix des abonnements ?
Game of Thrones : Les raisons de l’absence de Lady (...)
Resident Evil - Infinite Darkness : La bande annonce de la série (...)
Truth Seekers : Bande annonce et date pour la comédie Amazon (...)
Rétrospective Ida Lupino : La critique
Sex Education : Jason Isaacs pour la saison 3 de la dramédie (...)
Turner & Hooch : Le remake TV recrute 4 nouveaux (...)