451 connectés

Warrior Nun : Review de la saison 1

Date : 07 / 07 / 2020 à 13h45
Sources :

Unification


La première saison de Warrior Nun de 10 épisodes de 45 minutes, est intéressante, bien qu’elle manque un peu de rythme dans sa première partie avec certains passages s’étirant en longueur.

Le scénario de Simon Barry est l’adaptation du comics éponyme de Ben Dunn. On y suit une jeune femme décédée qui va ressusciter après avoir été au contact avec un objet sacré de l’église catholique. Elle va alors se découvrir des pouvoirs particuliers et se rendre compte qu’on veut l’intégrer dans une secte de nonnes guerrières qui luttent contre des démons issus de l’enfer. Mais évidemment, cette dernière, qui découvre la joie de pouvoir enfin sortir de son orphelinat, n’entend pas suivre les règles qu’on lui impose.

La série de Simon Barry se focalise principalement sur cette jeune femme, tout en s’intéressant plus particulièrement à une autre guerrière, ainsi qu’au prêtre qui s’occupe de cette congrégation particulière et à divers protagonistes qui vont croiser son chemin. Les épisodes font des aller-retour entre les différents intervenants, mais l’histoire se dilue régulièrement dans les problèmes personnels de la jeune fille principale, ce qui crée un certain manque de rythme dans les 5 premiers épisodes entre des scènes intenses, d’autres qui font vraiment avancer l’intrigue et des passages intéressants esquissant les liens entre les différents personnages qui se croisent.

L’intrigue gagne nettement en intensité et en puissance au fil de la seconde partie, jusqu’à un final anxiogène et explosif qui laisse augurer d’une potentielle seconde saison débutant sur les chapeaux de roues. La série est d’ailleurs un peu clivante, un peu ennuyeuse au début avant de réserver des rebondissements imprévus et des révélations surprenantes qui font des 4 derniers épisodes un spectacle vraiment divertissant et passionnant à suivre qui fait monter la note de la série.

L’interprétation est de plus en plus convaincante au fil des épisodes. La plupart des jeunes actrices campant des sœurs gagnent en personnalité lorsque l’on apprend à les connaître. Toya Turner est un peu monolithique, avant de laisser apparaître des nuances dans son jeu. Lorena Andrea est souvent irritante, puis se révèle beaucoup plus surprenante. Kristina Tonteri-Young est très bonne en sœur redoutable dans les arts martiaux. Et Olivia Delcán est sympathique en jeune sœur férue d’histoire. Progressivement, les personnages vont former une véritable unité que l’on va prendre un grand plaisir à voir évoluer à l’écran.

Quant à l’héroïne, incarnée par Alba Baptista, elle manque un peu de nuance, avant de se révéler plus intéressante sur le long terme. Ce sont Tristán Ulloa très bon en prêtre, Sylvia De Fanti intéressante en mère supérieure et Thekla Reuten impeccable en chef d’entreprise technologique qui tirent vraiment leur épingle du jeu durant les 10 épisodes. Il faut aussi signaler le petit rôle incarné tout en subtilité par la très bonne May Simón Lifschitz.

Les effets spéciaux sont souvent intéressants et vraiment réussis. La représentation des esprits venant des enfers est fort bien faite. Le découpage des plans et la lumière des images sont bien travaillés et ne sont pas sans rappeler des planches de bandes dessinées. Je n’ai pas eu l’occasion de lire le comics original, et donc je ne sais pas si certains passages sont visuellement adaptés des pages de celui-ci et fidèles à l’œuvre de papier.

Les épisodes fournissent néanmoins des scènes spectaculaires et des séquences de combat sympathiques. Le mélange entre arts martiaux, créatures et sorte de magie fonctionne bien et permet de passer un bon moment.

La première saison de Warrior Nun présente une série qui démarre un peu lentement et qui montre un ordre de guerrières original luttant contre un enfer qui existe bien. Si le rythme est inégal dans les premiers épisodes, avec une interprétation de plus en plus convaincante, on se laisse prendre à cette interrogation entre le bien et le mal qui pose aussi des questions pertinentes sur la limite entre la science et la religion. Avec son personnage principal qui commence à prendre de l’ampleur et une certaine épaisseur, sa seconde qui devient plus intéressante et les révélations finales surprenantes, la série gagne vraiment en qualité et propose un spectacle agréable à visionner.

Intéressant et divertissant.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.10
- Titre : Psaume 46:5, Proverbes 31:25, Éphésiens 6:11, Ecclésiastique 26:9-10, Matthieu 7:13, Ésaïe 30:20-21, Éphésiens 4:22-24, Proverbes 14:1, 2 Corinthiens 10:4, Apocalypse 2:10
- Date de première diffusion : 2 juillet 2020 (Netflix)
- Créateur : Simon Barry
- Réalisateur : Jet Wilkinson, Simon Barry, Mathias Herndl, Agnieszka Smoczynska, Sarah Walker
- Scénariste : Simon Barry d’après l’œuvre de Ben Dunn
- Avec : Alba Baptista, Toya Turner, Tristán Ulloa, Thekla Reuten, Kristina Tonteri-Young, Lorena Andrea, Emilio Sakraya, Sylvia De Fanti, Joaquim de Almeida, Lope Haydn Evans, Olivia Delcán

RÉSUMÉ

Une ado orpheline se réveille à la morgue et découvre ses nouveaux super-pouvoirs : elle est porteuse du Halo d’une société secrète de religieuses chasseuses de démons.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


The Gift : Review de la saison 2
#Alive : La review du film Netflix
Ratched : Review de la saison 1
Jurassic World - La Colo du Crétacé : Review de la saison (...)
Irrémédiable : La review du film Netflix
The Boys : Review 1.05 Quand Faut Y Aller, Faut Y Aller
She-Hulk : Tatiana Maslany pour la série Marvel Studios de (...)
Raised By Wolves : HBO Max donne une saison 2 à la série de (...)
The 100 : Review 7.14 A Sort of Homecoming
Malcolm & Marie : Le film avec Zendaya & John David (...)
Ailleurs : La critique
Star Wars - Escape Game : La critique du jeu Unlock
Oblivion Song : La critique du tome 3
VOD DVD - Bandes Annonces : 19 septembre 2020
Star Trek : Noah Hawley confirme un nouvel équipage pour son film (...)