495 connectés

Sports d’ailleurs : Review de la saison 1

Date : 29 / 06 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


La première saison de Sports d’ailleurs est une très bonne série documentaire, de 8 épisodes d’une trentaine de minutes, présentant des divertissements parfois vraiment étonnants.

En effet, chaque épisode est consacré à une pratique d’un pays, ou d’une région, particulièrement typique et ancestrale, et dont il y a peu de chances que l’on n’en est jamais entendu parler précédemment. C’est toujours quelques jours avant une grande compétition que le documentaire commence, jusqu’à la conclusion de ce dernier. Il faut aussi signaler que la citation de début des épisodes est toujours très drôle ; et parfois issue de la pop culture.

Chaque épisode est construit de la même façon. Il commence par présenter quelques images représentatives du sport dont il va parler. Il explique ensuite le lieu, le contexte de sa création et ses règles. Puis il présente, et donne la parole, à certains des participants que l’on va aussi suivre dans leurs entraînements.

C’est une voix off qui présente les différents éléments dont on a besoin pour appréhender la pratique que l’on va découvrir. Et ce sont les personnes qui la pratique, ou qui en sont entraîneurs, qui permettent de parler de leur sport et de la façon dont ils espèrent remporter la compétition.

Chaque épisode est très bien tourné et sait faire monter l’attention, alors que jusqu’au bout, on ne sait pas qui va gagner et que certains des participants suivis s’expriment à chaud sur leur joie ou leur peine.

Attention néanmoins, car certaines rencontres présentés sont extrêmement violentes et entraînent de graves blessures. Sans compter que les défenseurs des animaux pourraient hurler devant certains sports, notamment le Kok-boru qui est une sorte de polo kirghize pratiqué avec une chèvre morte.

L’ordre importe peu, et c’est donc selon son envie, ou son affinité, que l’on peut découvrir les épisodes permettant parfois de s’immerger dans une coutume ancestrale, certains sports étant extrêmement liés à la culture d’un pays ou à ses pratiques religieuses.

Parmi ceux qui sont des variantes de sport que l’on peut connaître, il y a le catch fétiche que l’on retrouve en République Démocratique du Congo et qui mélange pratique du catch avec des envoûtements vaudous. Ainsi, un adversaire peut être battu grâce au combat, ou se retrouver éliminé par la puissance de la magie utilisée contre lui.

Le catch, variante Kushti, est aussi une pratique que l’on retrouve en Inde et qui se a lieu sur des terrains sacrés. Mais depuis quelques années, et la médaille de bronze d’une lutteuse indienne, Sakshi Malik, au Jeux Olympiques de Rio en 2016, les femmes commencent à être admises en ce lieu sacré où historiquement elle n’avait même pas le droit de poser un pied.

En Écosse, les amateurs des compétitions de l’homme le plus fort du monde découvriront quelques épreuves similaires à ce qu’ils connaissent avec le jeu des Highlands, sorte de compétition d’athlétisme parfois extrême que l’on découvre dans sa variante hommes forts.

La plongée libre en apnée est plus connue, mais ses compétitions sont assez peu médiatisées. Cette pratique permet de rencontrer un Philippin issu d’une tribu de plongeurs qui essaye de battre le record de descente du pays afin de faire reconnaître la valeur des siens.

C’est au Texas, aux États-Unis, que la ligue de roller derby a revu le jour et a pu progressivement s’exporter dans le monde entier, y compris en France. Cette pratique féminine permet à des joueuses de s’affronter parfois violemment sur une piste en pente. Un sport extrêmement spectaculaire qui était vraiment populaire dans les années 60 et 70 et qui fait immanquablement penser à l’excellent film Rollerball.

Les amateurs de balles rondes peuvent découvrir à Florence, en Italie, une variante extrêmement physique de ce type de rencontres, le Calcio storico. En effet, deux équipes de 26 personnes doivent marquer dans les buts opposés et pour cela enchaînent des combats de boxe ou de catch pour dégager le passage au porteur de ballon. Et cela, bien sûr, sans aucune protection.

Quant aux fans de polo, c’est le Kok-boru pratiqué au Kirghizistan qui va retenir leur attention. Deux puits, deux équipes de quatre cavaliers et une chèvre morte de 33 kg en guise de ballon. L’ensemble est violent et spectaculaire et génère une grande foule derrière les joueurs.

Enfin exit les voitures et les motos pour laisser place aux courses de buffles dans des rizières inondées à Bali, en Indonésie, qui permettent à des jockeys particuliers de s’affronter au Makepung. Une préparation minutieuse et un sport spectaculaire qui essaye de faire survivre les traditions de cette région de l’île.

La première saison de Sports d’ailleurs est très intéressante et passionnante et permet de découvrir certains sports particulièrement étonnants. Les rencontres avec des différents athlètes des pays qui pratiquent ces compétitions sortant de l’ordinaire sont vraiment captivantes et parfois émouvantes. Chaque épisode est très bien construit et se regarde comme un mini thriller dont on attend le dénouement avec une grande impatience. Vu le nombre de pays du monde, et sans aucun doute de sports méconnus, il serait bien plaisant d’avoir une seconde saison qui soit aussi réussie que la première et qui mette à l’honneur de nouvelles pratiques dont on ignore tout.

Sympathique et curieux.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.08
- Titre : Calcio storico, Jeux des Highlands, Plongée libre, Roller derby, Kok-boru, Catch fétiche, Makepung, Kushti
- Date de première diffusion : 26 juin 2020 (Netflix)

RÉSUMÉ

Du catch vaudou à la congolaise au roller derby texan, cette série documentaire fascinante en 8 épisodes explore les traditions sportives les plus originales du monde.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Snowpiercer : Review 1.09 Le train réclamait du sang
Mom : La review du film Netflix
Ju-On - Origins : Review de la saison 1
The Old Guard : La review du film Netflix
Warrior Nun : Review de la saison 1
Star Trek Lower Decks : Vers la comédie animée et au (...)
Projet DC : Un univers The Batman en préparation sur HBO (...)
USS Greyhound - La Bataille de l’Atlantique : La review du (...)
La voix du succès : La critique
Charlie et ses drôles de dames : Pourquoi Thandie Newton a refusé (...)
The Fall [VOD] : La critique
Mystery Men : Le concours
Les 3 lois : La critique du recueil de scénarios inspirés des (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 14 juillet 2020
Wonder Woman 1984 : Lancer de javelot olympique