494 connectés

Stellaris - Console Edition : La critique du jeu de domination spatiale

Date : 18 / 06 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Stellaris
Console Edition

Description :

" Proposant le même gameplay profond et stratégique, des races extraterrestres diverses et variées et une trame narrative palpitante, Stellaris met la complexité de la galaxie à portée de vos pouces et de vos manettes.

- Admirez l’immensité de l’espace avec des galaxies générées de manière procédurale et un nombre incalculable de planètes à explorer.

- Rencontrez une myriade de races extraterrestres sauvages, farfelues ou dangereuses qui pourraient devenir des partenaires commerciaux cruciaux ou des envahisseurs déterminés à asservir votre civilisation.

- Explorez des anomalies scientifiques et mettez à jour des miracles technologiques à travers la galaxie afin de les utiliser impitoyablement pour vos propres bénéfices."

Le gameplay :

Après avoir sélectionné votre race (randomisée ou pré-établie), et configuré votre partie (taille, agressivité de l’IA, nombre de peuple ennemis, religion, politique, éléments sociaux ...), vous commencez tranquillement dans votre monde d’origine, en explorant et en vous développant. Très vite, toutefois, les velléités expansionnistes de chacun font que le moindre bout de galaxie devra être conquis à la force du canon plasma ou par de fragiles alliances.

Pour apprendre les mécaniques de jeu, vous pourrez suivre le didacticiel ou vous lancer, hardiment, directement dans la partie, afin d’apprendre de vos erreurs.

Tout s’enchaînera de toute façon très intuitivement en naviguant dans les différents menus qui permettront une somme impressionnante de choses à faire : pousser l’exploration, exploiter les découvertes, gérer les ressources, faire attention aux besoins de son peuple et à leurs problèmes, gérer les autres empires, construire des avant-postes, pousser son niveau technologie et ses recherches scientifiques, gérer les affrontements spatiaux, jouer les diplomates, etc...

Une grande partie des actions répétitives sont vite automatisées afin de libérer l’expérience du joueur qui pourra se concentrer sur les innombrables tactiques possibles et la découverte de ce qui l’entoure.

Le verdict :

Le jeu, qui a déjà une longue vie sur PC, connaît donc une édition physique sur console. Le portage, toujours risqué, est très réussi et coule tout seul à la manette, sans que le duo souris-clavier ne manque vraiment.

Les consoleux auront donc accès à un style de jeu très rarement porté sur leurs machines. Il serait bête de s’en passer. En effet, les parties, profondes et immersives, s’enchaînent avec toujours autant de brio, grâce aux menus faciles d’accès, aux très nombreuses possibilités, aux configurations multiples et aux milliers de rebondissements surprenants.

Les développeurs ont donc réussit leur pari, en proposant un jeu qui se renouvelle sans cesse, exigeant en terme de stratégies, mais jamais ennuyeux ou répétitif, soutenu par des graphismes qui tiennent la route et surtout une bande sonore qui ravira vos oreilles.

Pour résumer, loin du jeu d’action, du jeu jouissif de prime abord, Stellaris Console Edition propose au contraire une expérience de jeu profonde, tellement rare sur console qu’il serait hérétique de manquer.

Fiche technique

Studio : Paradox Interactive
Distribution : Koch Media
Genre : Stratégie
Nombre de joueurs : 1
Textes en Français, Voix en anglais
Plateforme : PS4 / Xbox One
Version testée : PS4 Pro





Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


void TRRLM() ; //Void Terrarium : La critique du jeu sur (...)
Warhammer 40.000 Mechanicus : La critique du jeu sur (...)
Catherine Full Body : La critique du jeu vidéo Switch
Ghost of Tsushima : La critique du dernier gros jeu de la (...)
F1 2020 Seventy Edition : La critique à toute vitesse
Mulan : Le film prend la direction de Disney+, mais cela aura un (...)
The Boys : La bande annonce finale complètement dingue de la (...)
Arrowverse : Les héros DC de The CW luttent aussi contre le (...)
The Fugitive : Review des 5 premiers épisodes de la série (...)
Warrior : La bataille pour San Francisco continue dans la bande (...)
L’Infirmière : La critique
Apollo 10 ½ - A Space Age Adventure : Un film hybride innovant (...)
Invincible : Zachary Quinto et 7 anciens de TWD pour vocaliser la (...)
Beyond Good & Evil : Le réalisateur de Détective Pikachu aux (...)
void TRRLM() ; //Void Terrarium : La critique du jeu sur (...)