411 connectés

Viticulture : La critique avec modération

Date : 22 / 06 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Viticulture
Edition Essentielle

Description :

"L’Art du vin sur votre table !
L’auteur de Scythe vous emmène dans la Toscane rustique où un vignoble n’attend que vous !

L’Édition Essentielle inclut la Deuxième Édition de Viticulture, accompagnée de plusieurs éléments hérités de l’extension Tuscany, sélectionnés par le célèbre auteur Uwe Rosenberg.

Démarrez avec quelques ouvriers et un vieux pressoir, puis exploitez vos terres et embauchez de la main d’oeuvre au rythme des saisons afin de produire des vins de qualité.

Parviendrez-vous à honorer votre héritage en devenant le meilleur vignoble d’Italie ?"

Le visuel de la boîte et son contenu :

- 1 plateau central
- 6 plateaux Vignoble
- 118 cartes
- 42 vignes
- 76 saisonniers
- 78 grandes cartes
- 18 champs
- 24 automas
- 36 mamas et papas
- 30 ouvriers
- 1 ouvrier spécialisé
- 67 pions
- 50 jetons Raisin et Vin
- 1 ouvrier intérimaire gris
- 72 pièces Lire
- 1 livret de règles
- 1 guide de référence

Le déroulement d’une partie :

Chaque joueur récupère son matériel de jeu : plateau d’exploitation, ouvriers et cartes selon les mamas et papas tirés).

Chaque tour se divise en 4 saisons :

- Au Printemps, chaque joueur pose son coq sur l’échelle d’initiative (et récupère d’éventuels bonus).

- En Été, les joueurs, tout à tour, jouent leurs Meeple pour effectuer l’action de leur choix (planter des nouveaux raisins, construire de nouveaux bâtiments pour pouvoir fabriquer des crus de plus grande valeur ...).

- A l’Automne, chacun va récupérer des bonus selon sa position sur l’échelle d’initiative.

- En hiver, les joueurs, tout à tour, jouent leurs meeples restants pour effectuer d’autres actions de leur choix (récolter, fabriquer du vin, récupérer des cartes bonus ...)

La qualité ou l’age des vins, et les contrats remplis font remporter des points de Victoire pour déterminer le vainqueur final.

Le verdict :

Le matériel, tout d’abord, est de bonne qualité, plateaux épais, graphisme soigné et très lisible, jetons sobres.

Pour la mécanique, elle est légère et simple à apprendre (un petit coup d’œil sur la fiche de résumé de règle suffit à se remémorer les points principaux au cas où les effluves éthyliques vous auraient fait perdre la mémoire), et le jeu est assez rapide pour ce genre (comptez une heure à 4 joueurs et jusqu’à 2h pour 6).

Le cœur du jeu tourne autour des choix des actions, divisés entre l’été et l’hiver, mais utilisant les mêmes ouvriers (si vous dépensez tout en été, en hiver, vous ne pourrez rien faire). Ces actions étant uniques, le choix de contrer les actions d’autres joueurs est toujours possible, bien entendu.

Viticulture Edition Essentielle, permet donc de jouer promptement (voir de débuter) aux jeux d’ouvriers qui nécessitent habituellement un plus grand investissement en temps et en neurones.

Fiche technique

Type : Ouvriers
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : M.M. Pedersen, A. Stone, J. Stegmaier
Éditeur : Stonemaier / Matagot
Illustrations : B. Sobel
Nombre de joueurs : 1 à 6
Age des joueurs : 14 ans et plus
Durée d’une partie : 60 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix constaté : Moins de 60 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Jump Drive : La critique du Race for the Galaxy Light
Roll20 : La critique de la table virtuelle de jeux de (...)
Confort de jeu : Les jeux et les applications Android sur votre (...)
Vampire - La Mascarade : La critique Anarch
Margraves de Valeria : La critique du jeu de conjureurs
Ninja Turtles : Retour à l’adolescence pour Seth (...)
Grey’s Anatomy : La COVID-19 au programme de la saison (...)
Jump Drive : La critique du Race for the Galaxy Light
Netflix - Bandes annonces : 9 août 2020
Star Trek Lower Decks : Review 1.01 Second Contact
Avengers - Endgame : Vous avez dit Retour vers le futur (...)
John Wick 5 : Le film confirmé et sera tourné l’année (...)
Mulan : Le film sur Disney+, les propriétaires de cinémas (...)
Distant : Naomi Scott pour remplacer Rachel Brosnahan
The Crossing : la critique