467 connectés

Parcours sans faute : La review du film Netflix

Date : 03 / 06 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Parcours sans faute est un excellent documentaire qui revient sur le formidable succès d’Américains d’origine indienne dans le concours d’orthographe national.

Si en France, nous avons la dictée, aux États-Unis les mots sont épelés. Une tradition lointaine dans laquelle des mots sont donnés à haute voix à des enfants et des adolescents et ces derniers doivent indiquer précisément de quelles lettres ils sont formés. Une activité que l’on retrouve dans certains films et séries télévisées américaines et qui passionne depuis ces dernières années le public américain.

En effet, chaque année, plusieurs concours dans chaque État sont faits et les deux gagnants sont envoyés dans une finale nationale qui est depuis plusieurs décennies filmée et qui passe à la télévision depuis 1994. De nombreux tours sont nécessaires afin de déterminer le gagnant final et la prestation des participants est réellement impressionnante.

Il existe environ 500 000 mots dans le vocabulaire américain, certains provenant d’origine étrangère. Les finalistes doivent en maîtriser 90 à 95 % afin d’espérer remporter la victoire. Et le moins qu’on puisse dire est qu’un grand nombre de mots incroyables est proposé au cours des différentes compétitions et que les jeunes gens savent les épeler d’une façon époustouflante.

Le documentaire se laisse d’ailleurs souvent voir telle une véritable compétition sportive, dans laquelle on ne sait jamais quel protagoniste va tomber en premier, ce qui maintient un suspense haletant pendant plus d’une heure.

Mais outre cette compétition extrêmement relevée, le documentaire de Sam Rega se focalise précisément sur des jeunes gens issus de l’immigration indienne. En effet, en 1965, la loi américaine sur l’immigration s’est assouplie, permettant à des habitants d’un certain nombre de pays de pouvoir s’installer aux USA. De nombreux Indiens immigrent donc et eux et leurs descendants représentent environ 1 % de la population américaine actuelle.

Néanmoins, en ce qui concerne le concours national d’orthographe, depuis le premier vainqueur en 1985, ils trustent quasiment toutes les places de gagnant ces dernières décennies. Le documentaire permet donc de comprendre pourquoi cela est possible et s’immisce dans la vie de quatre jeunes gens qui ont pour ambition de remporter ce Graal de la langue américaine.

D’anciens gagnants viennent expliquer comment ils ont réussi à remporter l’épreuve et ce que leur victoire a fait pour changer la perception de ce concours au niveau des immigrés d’origine indienne. Car bientôt, ceux-ci se rendent compte qu’ils peuvent être les meilleurs en ce domaine et au fil des années, devenir gagnant du concours d’orthographe devient "l’équivalent des Jeux Olympiques" pour de nombreux garçons et filles. Au point qu’après une compétition acharnée, sur les huit gagnants exceptionnels de l’édition 2019, qui avaient épuisé quasiment tous les mots de la compétition sans réussir à se départager, 7 étaient des descendants d’Indiens.

Les jeunes gens sont suivis de près, ce qui permet de comprendre à la fois leur passion et leur entraînement intense les aidant à atteindre un niveau très élevé. On peut ainsi découvrir le très jeune Akash Vukoti, le très cool Shourav Dasari, le rigoureux Tejas Muthusamy et la brillante Ashrita Gandhari, ainsi que leur famille dévouée qui passe aussi un temps considérable à les aider à améliorer leur vocabulaire.

On s’attache vite aux uns et aux autres et, dans chaque compétition, on retient son souffle en espérant qu’ils ne fassent pas d’erreur, la moindre lettre inexacte sortant immédiatement le participant de l’épreuve. Leur connaissance du vocabulaire est vraiment impressionnante et la façon dont ils devinent l’orthographe exacte de certains mots, dont ils ignorent tout, à l’aide de sa définition et d’un exemple fournis par le jury à leur demande, force l’admiration. D’autant que certains mots sont parfois à la limite du prononçable.
Parcours sans faute est un documentaire remarquable et absolument passionnant sur une activité qui paraît franchement ennuyeuse de prime abord. À travers ces beaux portraits de jeunes gens et de champions, le long métrage prend de véritables allures de thriller anxiogène qui est particulièrement fascinant à regarder. Il nous conte aussi une formidable histoire de passion, de travail acharné et de courage qui permet une minorité de briller et de dominer complètement l’une des grandes traditions américaines.

Incroyable et spectaculaire.

SYNOPSIS

Ce documentaire suit quatre participants du plus grand concours américain d’orthographe pour comprendre la tendance gagnante des immigrés indiens ces dernières décennies.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 22
- Titre original : Breaking the Bee
- Date de sortie : 23/05/2020
- Réalisateur : Sam Rega
- Scénariste : Sam Rega, Chris Weller
- Interprètes : Srinivas Ayyagari, Jacques Bailly, Valerie Browning, Ratnam Chitturi, Shourav Dasari, Pawan Dhingra, Ashrita Gandhari, Akash Vukoti, Tejas Muthusamy
- Photographie : Corey Eisenstein
- Montage : Sam Rega
- Musique : Zack Wright
- Producteur : Sam Rega, Chris Weller pour Exit Zero Productions
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Parcours sans faute



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Warrior Nun : Review de la saison 1
Les Baby-sitters : Review de la saison 1
Snowpiercer : Review 1.08 Ce sont ses révolutions
BNA Brand New Animal : Review de la saison 1
Dark : Review de la saison 3
Justice League : Un Snyder Cut sans compromis !
Warrior Nun : Review de la saison 1
Willow : Ron Howard parle de la série potentielle sur (...)
Zatanna : Le film avancerait bien chez Warner Bros.
Frosty the Snowman : Jason Momoa prêtera sa voix au héros
Mes premières fois : Une seconde saison pour Maitreyi (...)
The Great : Sa Majesté reviendra pour une saison 2 sur (...)
Nine Perfect Strangers : Luke Evans pour la mini-série (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 7 juillet 2020
Tenet : Deux nouvelles affiches