493 connectés

Technoboss [e-cinéma] : La critique

Date : 27 / 05 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Technoboss est un bon film portugais très original qui présente d’une façon différente un changement important dans la vie d’un adulte.

Le scénario du réalisateur João Nicolau et de Mariana Ricardo se focalise sur un homme, spécialisé dans la sécurité, qui est progressivement poussé vers la retraite et qui a du mal à accepter cette transition. D’autant qu’il essaye de se rapprocher d’une réceptionniste qu’il fréquente depuis des années. La particularité du récit est que le personnage principal exprime régulièrement ses pensées dans d’étranges chansons qui lui permettent d’accompagner ses journées parfois remplies d’événements imprévus.

Le long métrage de João Nicolau est régulièrement improbable et décalé. Le réalisateur a d’ailleurs construit celui-ci sur l’absurdité de certaines situations et sur l’antinomie entre ce qu’il se passe parfois en même temps. Ainsi, le patron du protagoniste, apparaît régulièrement en hors-champ, et ce qui entraîne une sensation curieuse, alors que la caméra est toujours focalisé sur le protagoniste principal.

Les situations sont de temps en temps ubuesques, faisant souffler un vent de fraîcheur sur une situation généralement considérée comme attendue avec impatience, le départ à la retraite. Car au malaise du personnage principal, qui a de plus en plus de mal à garder sa motivation dans son travail, s’ajoute un décalage entre la perception de ce qu’il est, quelqu’un de fantasque ayant gardé une véritable jeunesse, et ce qu’il est devenu, un homme parfois dépassé par les technologies nouvelles.

La mise en scène fait de véritables partis-pris. Le choix de nombreuses scènes, qui renforcent la routine du personnage, tels ses déplacements en voiture, tournées en studio, les multiples appels téléphoniques, sans qu’aucun appareil ne soit utilisé, apportent un charme certain à une histoire qui est empreinte d’un véritable onirisme et d’une pointe de poésie.

Le choix même du protagoniste principal n’est pas anodin. En effet, Miguel Lobo Antunes, lui-même retraité, n’a jamais fait de film précédemment. C’était donc une certaine gageuse qu’il réussisse à incarner un protagoniste omniprésent sur lequel la caméra est pointée en permanence. Et pourtant celui-ci réussi à camper un individu haut en couleurs qui reste longtemps en mémoire. C’est Luísa Cruz, impeccable en réceptionniste, qui lui retourne la réplique dans cette singulière histoire d’amour.

La musique de Norberto Lobo est aussi très sympathique. De nombreux passages chantés sont intégrés dans le long métrage qui n’est ni une comédie musicale, ni réellement un film musical. Cet étrange mélange de genre, où les pensées intimes du personnage principal s’expriment sous forme de chansons aux paroles particulières, apporte un véritable charme à une œuvre bien particulière.

Technoboss est un film qui sort assurément de l’ordinaire et qui à travers une fort belle histoire d’amour parle d’une façon différente de la retraite, un changement majeur dans la vie d’un l’individu que l’on met finalement rarement en scène. Avec des choix artistiques et scéniques assurés, une véritable prise de risque dans un casting qui fonctionne très bien et un sujet traité à la fois avec absurdité et délicatesse, l’œuvre est originale et possède une véritable poésie burlesque.

Curieux et différent.

SYNOPSIS

La retraite arrive bientôt pour Luís Rovisco, un directeur des ventes excentrique au moral inébranlable. Les chansons qu’il invente tous les jours résolvent à chaque fois les obstacles qu’il rencontre dans sa vie tumultueuse. Mais devant Lucinda, la réceptionniste de l’hôtel Almadrava, il se retrouve à chanter sur un air bien différent…

BANDE ANNONCE

Technoboss, un film de João Nicolau - teaser 1 from Shellac films on Vimeo.


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 53
- Titre original : Technoboss
- Date de sortie : 27/05/2020
- Réalisateur : João Nicolau
- Scénariste : João Nicolau, Mariana Ricardo
- Interprètes : Miguel Lobo Antunes, Luísa Cruz, Américo Silva, Sandra Faleiro, Tiago Garrinhas, Ana Tang, Jorge Andrade, Duarte Guimaraes, Bruno Lourenço
- Photographie : Mário Castanheira
- Montage : Alessandro Comodin, João Nicolau
- Musique : Norberto Lobo
- Costumes : Susana Moura
- Décors : Artur Pinheiro
- Producteur : Sandro Aguilar, Luis Urbano pour O Som e a Furia
- Distributeur : Shellac

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Technoboss



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Goya Murders [VOD] : La critique
Mystery Men [DVD / Blu-Ray / Blu-Ray Steelbook] : La (...)
The Fall [VOD] : La critique
Bluebird [VOD] : La critique
Nuestras Madres [VOD] : La critique
Mulan : Le film prend la direction de Disney+, mais cela aura un (...)
The Boys : La bande annonce finale complètement dingue de la (...)
Arrowverse : Les héros DC de The CW luttent aussi contre le (...)
The Fugitive : Review des 5 premiers épisodes de la série (...)
Warrior : La bataille pour San Francisco continue dans la bande (...)
L’Infirmière : La critique
Apollo 10 ½ - A Space Age Adventure : Un film hybride innovant (...)
Invincible : Zachary Quinto et 7 anciens de TWD pour vocaliser la (...)
Beyond Good & Evil : Le réalisateur de Détective Pikachu aux (...)
void TRRLM() ; //Void Terrarium : La critique du jeu sur (...)