381 connectés

Cloudpunk : La critique du jeu vidéo

Date : 03 / 05 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Cloudpunk
Ne regardez pas ce qu’il y a dans le paquet !

Description :

"Votre nom est Rania. Aujourd’hui est votre première nuit de travail pour Cloudpunk, une entreprise de livraison semi-légale basée dans la mégalopole tentaculaire de Nivalis.
Vous explorerez toute la ville, des bas-fonds de la Moelle aux hautes tours qui percent les nuages gris pour atteindre les limites de la troposphère.
Aucune mission n’est trop périlleuse, car personne n’est aussi rapide qu’un livreur Cloudpunk.

Ce jeu cyberpunk à base scénaristique vous fera rencontrer toute une série de personnages hauts en couleur, dont des androïdes, des IA et des humains sans scrupules, à tous les échelons de la société.
Tout le monde a une histoire et en l’espace d’une nuit à Nivalis, tout va changer."

Le gameplay :

Dans un monde ouvert (une ville verticale du plus pur style cyberpunk), votre but est de livrer des colis d’un point à un autre, interagissant avec les habitants de Nivalis, vivant des rebondissements et soumis à des choix cornéliens qui modifieront la suite de l’histoire (et leur vie personnelle).

Ces courses s’effectueront en véhicule volant atmosphérique et à pied. Chaque mission (très spécifiquement narrée et donc non-redondante), vous proposera donc d’interagir avec un large panel de PNJ, de collecter des informations utiles, de découvrir des objets cachés, de débloquer de nouvelles quêtes annexes, tout cela, en temps réel, lors d’une seule et même nuit de travail (le jeu a une durée de vie de plus de 10 heures pour l’histoire principale, mais comptez en 15 pour finir l’intégrale des 79 succès).

Notons, en plus de l’histoire, de nombreux petits détails d’ambiance, comme le fait de pouvoir décorer son appartement.

Le verdict :

Ce jeu indépendant, développé par une toute petite équipe de développeurs allemands, est une merveille.

Dans une atmosphère, entre les films Blade Runner et Le Transporteur, vous incarnez une version féminine de Korben Dallas (joué par Bruce Willis dans Le 5ème élément), et vous évoluerez dans une ville parfaitement stylisée, façon pixel-art du plus bel effet.

L’ambiance est parfaitement posée grâce à plusieurs choix judicieux. Tout d’abord le rythme est lancinant, débarrassé de scènes d’actions et de combats, privilégiant la contemplation de la ville, et l’écoute des fabuleuses musiques et effets sonores.

Quant à l’histoire, bien écrite, elle est certes classique pour le genre, mais est surtout portée par une multitudes de personnages (dont de nombreuses intelligences artificielles) très haut en couleurs, entièrement doublés (en anglais, mais le texte est en français).

La foule de détails rendant la ville vivante est aussi à remarquer, des habitants, des petits recoins, des jeux de lumière, des néons publicitaires, des ascenseurs, des ponts et tunnels, le brouillard, rendent parfaitement les teintes des différents quartiers.

L’immersion est totale et fera rêver tous ceux qui trouvent vides les gros jeux commerciaux de type AAA.

Cloudpunk est donc quasi parfait, un rêve devenu réalité, au moins pour tous les joueurs de plus de 35 ans, qui ont usé leur souris sur des jeux d’aventure-animée (Monkey Island ou Blade Runner par exemple), en espérant un peu plus de liberté dans leurs mouvements.

Fiche technique

Studio : Ion Lands
Genre : Aventure
Nombre de joueurs : 1
Textes en Français, Voix en anglais
Date de sortie : 23 avril 2020
Plateforme : PC
Version testée : PC sur Steam (à venir sur consoles)





Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Confort de jeu : La manette PS4 Nacon Revolution Unlimited (...)
The Last of Us Part II : La critique de la suite tant (...)
Stellaris - Console Edition : La critique du jeu de domination (...)
Playstation 5 : La liste et les bandes annonces des premiers (...)
Playstation 5 : La console et les accessoires révélés en images (...)
Village Of The Damned : David Farr pour écrire une nouvelle (...)
Gangrène, une histoire d’amour : Anti-romance corrosive (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 11 juillet 2020
The Umbrella Academy : La bande annonce de la saison (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.07 The Totally Excellent (...)
Batwoman : Javicia Leslie sera la nouvelle héroïne et Ruby Rose (...)
The Boys : Du rôle de Giancarlo Esposito aux mésaventures de (...)
Ju-On - Origins : Review de la saison 1
In Memoriam : La dystopie à la mémoire qui flanche pour HBO (...)
Felicità : La critique