216 connectés

Fille et Loup : La critique

Date : 02 / 05 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Fille et loup

  • Scénario : Roc Espinet
  • Dessin : Roc Espinet
  • Editeur : Éditions Caurette
  • Date de sortie : 24 avril 2019
  • Nombre de pages : 320
  • ISBN : 978-8417253455
  • Format : 19 x 27 cm
  • Prix : 25.00 €

La vie simple et innocente de Paula se verra subitement interrompue par l’irruption sanglante des loups sur son chemin.
Pour elle, ce ne sera que le début... ses obscurs traumatismes infantiles referont férocement surface pour réclamer des comptes et elle se retrouvera entourée d’humains méprisables, d’esprits sauvages et d’une race de loups plus ancienne que l’homme lui-même.
L’amour interdit révèlera ses instincts les plus enfouis.
Paula se montrera-t-elle prête a affronter son destin ?

Décryptage

Paula est un jeune orpheline du village de Crocbourg. Son quotidien de serveuse est ponctué par les humiliations constantes de son patron qui la traite plus comme une esclave que comme un être humain. C’est en traversant la forêt interdite, au retour d’un voyage pour chercher un chargement de vin, que l’équipage composé de Paula, le Tavernier et

Coupé en 2 parties : fille et loup , le récit est un voyage initiatique dense et passionnant, qui met en scène des personnages aussi attachants que détestables dans un environnement moyenâgeux violent et sanglant. Mais pour commencer, l’objet est un gros volume cartonné imposant de 320 pages principalement en noir et blanc mais avec quelques planches en couleur au début et à la fin, un peu comme les mangas. Et la comparaison ne s’arrête pas là, le rythme, les textes, les personnages, tous sont d’inspiration mangas. Les dessins simplistes suffisent très largement à rythmer une histoire qui n’en manque absolument pas et qui traite avant tout des instincts primaires des mammifères, qu’ils se tiennent à 2 ou 4 pattes, la domination, les pulsions sexuelles, la liberté, l’humiliation, la considération/découverte de soi, l’émancipation mais aussi ce besoin irascible de pouvoir, écraser/tuer pour régner sans partage. Sous couvert d’une histoire banale, les thèmes sont donc nombreux et importants et derrière un aspect simpliste, l’histoire est beaucoup plus complexe mais elle est finalement, comme les dessins, très travailée.

Découverte lors de la seconde journée de la 22ème édition de Cartoon Movie, la BD de Roc Espinet y était présentée, par son auteur, comme un projet ambitieux très excitant de film animé en préparation. Ce fut coup de coeur immédiat et je dois chaleureusement remercier les éditions Caurette, d’avoir eu l’extrême amabilité de m’avoir envoyé cette BD. L’auteur y revisite les contes enfantin de loups effrayants dans les bois où il ne faut pas aller mais aussi d’Humain tout aussi assoiffé de sang. N’y aurait-il pas finalement un juste milieu ? Les fameuses nuances de gris qui sont entre le tout blanc et le tout noir. C’est en tout cas une modernisation très poétique de l’ancestrale guerre entre l’homme et le loup, assez violent mais très fluide et donc très agréable à suivre, qui devrait faire un très bon film animé adulte "où Paula devra faire face à de sombres traumatismes d’enfance, à des chasseurs sans âme, à des esprits sauvages magiques et à une ancienne meute de loups."


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Orcs & Gobelins : La critique du tome 8
Fille et Loup : La critique
Nains : La critique du tome 16
Orcs & Gobelins : La critique du tome 7
Orcs & Gobelins : La critique du tome 6
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.02 Know Your Onions
Mission Impossible 7 & 8 : Reprise de la production en (...)
Cook Off : La review du film Netflix
Cobra Kai : La série Karaté Kid pour Netflix ou Hulu (...)
The School For Good And Evil : Le conte de fées Netflix réalisé (...)
Three Pines : Les producteurs de The Crown pour adapter les (...)
Kill Them All : Une adaptation cinéma par Victoria Mahoney
Cinéma - Bandes Annonces : 5 juin 2020
Avatar : David Thewlis donne des précisions sur son rôle
Stargirl : Review 1.03 Icicle