482 connectés

Amazing Stories : Review 1.04 Signs of Life

Date : 30 / 03 / 2020 à 12h00
Sources :

Unification


Il y a du mieux, mais ce n’est pas encore tout à fait ça. Dans ce nouvel épisode d’Amazing Stories, j’ai ressenti une véritable volonté de l’équipe artistique de faire évoluer la série visuellement et narrativement. Mais si d’un côté ça progresse assez bien, de l’autre il y a encore des efforts à faire : quand on a un sujet qui se tient, on ne peut pas se permettre de laisser certaines choses en suspens. Mais peut-être suis-je trop exigeante ? Signs of Life avait vraiment du potentiel, mais les auteurs ont tourné autour du pot, préférant, une fois de plus, passer du temps sur le contexte social et humain de l’histoire plutôt que sur son essence fantastique. Ou alors ils ont coupé des trucs au montage, mais pas au bon endroit...

Alia (Sasha Lane) a 18 ans. Elle est brillante, mais l’accident qui a plongé sa mère, Sarah (Michelle Wilson) dans un coma profond 6 ans auparavant a détruit ses ambitions. Alors qu’elle pourrait faire des études pour devenir ingénieur, elle travaille comme serveuse dans un diner et sort avec Cody (Jacob Latimore), un gentil loser qui n’a qu’une ambition dans sa vie : acheter une bagnole et se casser à L.A. avec sa dulcinée.

Et puis c’est le choc : un incident électrique perturbe le service de réanimation médicale où se trouve Sarah et celle-ci sort miraculeusement du coma. Alia est sur un petit nuage, mais pas pour longtemps : sa mère ne la reconnait pas et n’a aucun souvenir de sa vie avant son coma. Alors qu’Alia essaie de l’aider à recoller les morceaux, Sarah passe beaucoup de temps avec Wayne (Josh Holloway), un homme mystérieux avec qui elle organise, a l’insu d’Alia évidemment, l’évasion d’une de leurs... congénères. Car tous deux ont beau avoir un corps humain, le sont-ils vraiment.... à l’intérieur ?

Prenez 1/3 de Travelers, 1/3 de Cocoon et 1/3 de Hidden, secouez bien le tout dans un shaker et... voilà ! Et puis croisez les doigts pour que personne ne se pose de questions : lorsqu’on achète un baba au rhum, on ne demande pas la recette au pâtissier, n’est-ce pas ? On mange son baba, c’est bon, et on ne s’inquiète pas de savoir pourquoi on a mis du rhum dedans. Mais un épisode de série TV, madame la scénariste et messieurs les créateurs, ce n’est pas un baba au rhum et vous n’êtes pas des pâtissiers.

Dans Signs of Life, on nous explique avec une seule réplique comment l’amie de Sarah et Wayne s’est retrouvée en prison ; mais pourquoi elle faisait ce qu’elle faisait au moment où elle s’est fait prendre reste un mystère. Et si vous regardez cet épisode, vous comprendrez pourquoi ce n’est pas satisfaisant : on a un bon sujet de SF, mais il nous manque une des motivations principales. Prenez n’importe quel épisode de Star Trek Picard (ouf, c’est fini !) : il va à la rescousse de Soji, certes, mais surtout on sait pourquoi Soji est en danger. Et c’est quand-même essentiel pour l’histoire, non ?


EPISODE

- Episode : 1.04
- Titre : Signs of Life
- Date de première diffusion : 27 mars 2020 (Apple TV+)
- Réalisateur : Michael Dinner
- Scénariste : Leah Fong

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Ted Lasso : Review des trois premiers épisodes
USS Greyhound - La Bataille de l’Atlantique : La review du (...)
Central Park : La review des premiers épisodes
Defending Jacob : Review des trois premiers épisodes
Home Before Dark : Review saison 1
Un monde ailleurs : La critique
Festival de la Finlande en 3 films : La programmation
Dirty Diana : Un drame érotique avec Demi Moore pour (...)
Blade Runner 2019 : La critique du tome 1
L’Appel de Cthulhu - 7ème édition : La critique des Manuels (...)
Netflix - Bandes annonces : 1er octobre 2020
Matrix 4 : Pas de Smith mais l’Agent Johnson sera bien là (...)
The Comey Rule : Review de la mini-série
Le Seigneur des Anneaux : Le ballet des reprises de productions (...)
Justice League Dark : John Constantine & Zatanna en séries TV (...)