427 connectés

L’Écuyer du roi : La review des 3 premiers épisodes de la saison 1

Date : 20 / 03 / 2020 à 11h45
Sources :

Unification


L’Écuyer du roi est une très sympathique série de fantasy américano-néerlandaise de Netflix. Créée et produite par William Davies, la série de 6 épisodes est adaptée du roman néerlandais Le messager du Chevalier noir écrit par Tonke Dragt.

Bienvenu dans un monde ou 2 royaumes, nouvellement alliés, Unauwein et Dagonaut, semblent vivre en paix. Mais cette paix - fragile - est mise en danger par les agissement d’un sombre Prince aux bien curieux pouvoirs. Dans ce contexte, Tiuri, jeune chevalier en formation de 15 ans, tourmenté par des voix qu’il est le seul a entendre, se voit contraint d’accepter bien malgré lui une mission des plus cruciales.

La série, majoritairement destinée à un public de jeunes adultes, se déroule dans un univers moyenâgeux où tout se retrouve : chevaliers en armures, combattant avec de longues épées, joutes et autres tavernes crasseuses. Mais la série est également parcourue de tous les éléments de fantasy qui rappellent les sagas Le Seigneurs de Anneaux ou encore Game of Thrones : magie noire, chamans, obscures prophéties et héros insoupçonnés. Mais la comparaison avec ces 2 mythes cinématographique et télévisuel s’arrête là. Pas de nains, pas de trolls, pas de gobelins et autres elfes... Pas de violences crues ou autres scènes de sexe explicites non plus !

Et qui dit public jeunes adultes dit distribution principale du même acabit. Néanmoins, les producteurs ont su s’adjoindre des acteurs charismatiques pour sa distribution récurrente. Ainsi, les jeunes Amir Wilson, Gijs Blom, Ruby Ashbourne Serkis, Nathanael Saleh, Jack Barton, Jonah Lees et autres Thaddea Graham et Islam Bouakkaz interprètent les personnages principaux - maladroits et attachants - et font face à Andy Serkis, David Wenham et Omid Djalili, personnages secondaires mais qui donnent du crédit à la série.

Et on peut dire qu’elle commence très bien. Lancé par un prologue narré à la manière de La Communauté de l’Anneau de Peter Jackson, le pilote rempli son rôle. Ce 1er épisode construit l’univers de la série, installe les personnages et pose les enjeux à venir. Le spectateur est scotché à son siège par les décors extraordinaires - mis en valeur par une photographie aérienne sublime. L’histoire, néanmoins, est des plus classiques mais les jeunes acteurs, pratiquement inconnus jusqu’à lors, remplissent leur contrat.

Le récit d’aventure n’a de cesse de progresser tant dans le 1er que dans le 2e épisode et notre jeune et courageux, mais chétif, héros Tiuri incarné par Amir Wilson ne connaît aucun répit : les péripéties et rebondissements sont foisons et mettent notre jeune héros à rude épreuve. De plus, en ces temps de course à la pluralité et à la diversité, il est de bon ton de voir le jeune acteur incarner le rôle principal de la série. Son personnage n’est pas un simple chevalier en devenir. Il a une histoire complexe qui lui donne de l’épaisseur. Le reste de la jeune distribution n’est pas en reste et est bien sympathique. Ruby Ashbourne Serkis est très bien en jeune voleuse éffrontée et intéressée, Nathanael Saleh, Thaddea Graham, Jack Barton, Jonah Lees et Islam Bouakkaz sont bons et drôles en jeunes chevaliers en formation, camarade de Tiuri, tous aussi maladroits et insouciants. L’acteur néerlandais Gijs Blom, de son côté, sort véritablement du lot en Prince malveillant et sans pitié.

Le 3e épisode, quant à lui, est d’abord moins intense. On se demande où l’histoire semble vouloir s’égarer mais la fin de celui-ci en vaut la peine. Action et dynamisme y sont vraiment en baisse, mais cet épisode est une occasion pour les personnages de faire une certaine introspection. On en apprend donc un peu plus sur la Lavinia de Ruby Ashbourne Serkis, mais aussi et surtout sur Tiuri, tourmenté depuis le début de l’histoire par des voix. Et, garantie, une vraie surprise attend le spectateur à la toute fin de cet épisode. Mais ce n’est pas tout, car cet épisode lève également un tout petit peu le voile sur un sombre complot bien plus étendu qu’on aurait pu croire et on se demande vraiment comment les choses vont tourner.

L’Écuyer du roi met également - et de manière subtile - le doigt sur quelques questions interessantes telles que la filiation, l’héritage et ce que certains sont prêts à faire pour le préserver. Un fils héritier doit-il être du même sang que son père ? L’héritage se paie-t-il par le sang, la guerre ou les valeurs ?

Ces 3 premiers épisodes de L’Écuyer du roi de Netflix m’ont agréablement surpris. Bien sûr, la série est destinée à un public jeunes adultes, mais pas seulement. Elle ne tombe pas dans les travers coutumiers du genre et c’est tant mieux. L’aventure est bien servie par des effets spéciaux de très bonne facture et le jeu des acteurs est très correct. Néanmoins, la série n’évite pas certains écueils, tels que quelques trous ici et là dans le scénario. William Davies a utilisé quelques facilités et raccourcis, mais l’ensemble est bon et cohérent.

Rafraichissant.

ÉPISODE

- Episodes : 1.01, 1.02, 1.03
- Titres : Les nuages se rassembleront, N’est-elle pas adorable, Le bout du monde
- Date de première diffusion : 20 mars 2020 (Netflix)
- Créateur : William Davies
- Réalisateurs : Felix Thompson, Alex Holmes, Felix Thompson
- Scénariste : William Davies, Stacy Gregg, Rose Heiney
- Avec : Amir Wilson, Gijs Blom, Ruby Ashbourne Serkis, Nathanael Saleh, Jack Barton, Jonah Lees, Thaddea Graham, Islam Bouakkaz, Andy Serkis, David Wenham et Omid Djalili

RÉSUMÉ

Entre anciennes prophéties, pouvoirs magiques et compagnons capricieux, un jeune apprenti chevalier se lance dans une aventure épique pour sauver son royaume.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Snowpiercer : Review 1.03 L’accès est la liberté
Je ne suis plus là : La review du film Netflix
Vetâla : Review de la mini-série Netflix
Space Force : Review de la saison 1
Quelle Histoire ! : Review de la saison 1
Star Trek Discovery : Dans quel état est la Fédération (...)
La Planète des singes : Le prochain film ne sera pas une partie 4 (...)
I Know This Much Is True : Review 1.04 Episode Four
Green Lantern : Les séries DC d’HBO Max seront au dessus de (...)
Doom Patrol : Premières images et affiches de la saison (...)
Central Park : La review des premiers épisodes
The Lincoln Lawyer : Amazon au secours de la série La Défense (...)
Killers Of The Flower Moon : Le film sera une collaboration entre (...)
Prime Video - Infos et Bandes annonces : 1er juin 2020
Star Trek Picard : Jeri Ryan parle de la suite