439 connectés

Radioactive : La critique

Date : 09 / 03 / 2020 à 13h30
Sources :

Unification


Radioactive est un très bon film de Marjane Satrapi qui revient sur la vie et la carrière de Marie Curie.

Le scénario de Jack Thorne, adaptant l’œuvre de Lauren Redniss, se focalise principalement sur la savante, après le décès de son mari Pierre Curie. Une petite partie est consacrée à sa vie privée, alors que la principale montre à la fois la femme, mais aussi sa passion pour la science et la manière dont elle a, envers et contre tous, continuer de travailler.

Le titre fait écho à l’élément qu’elle a découvert et à la radioactivité qui a permis de faire de nombreuses choses au cours du siècle précédent, aussi bien positive, tel l’invention de la radiologie qui a aidé à l’époque à sauver les membres de nombreuses soldats pendant la Première guerre Mondiale, que négative, comme la création de la bombe atomique qui a accéléré la fin de la seconde Guerre Mondiale.

La réalisatrice Marjane Satrapi intercale d’ailleurs quelques séquences provenant du reste du siècle dans son œuvre consacrée à Marie Curie. En effet, la scientifique partage la tête d’affiche avec la radioactivité et le propos du récit porte aussi sur la science et ce que l’on peut en faire en bien et en mal.

La mise en scène est bien intéressante, suivant de près le personnage principal et lui offrant de magnifiques scènes, tant dans le cadre familial, que professionnel, notamment lorsqu’il est en but à ses collègues masculins qui mésestime son talent et estime sa carrière finie après la mort de son mari. Certaines scènes sont vraiment très belles, et visuellement d’une esthétique recherchée.

Le casting est vraiment bien trouvé. C’est Rosamund Pike qui crève complètement l’écran, parfaite en Marie Curie. Elle l’incarne à merveille, sachant montrer ses forces et ses faiblesses, ses doutes et sa passion immense vis-à-vis de la radioactivité qu’elle a découvert et sur les propriétés de laquelle elle n’a cessé de travailler jusqu’à la fin de sa vie. Sam Riley campe fort bien son mari Pierre Curie. Aneurin Barnard est très juste en meilleur ami, Paul Langevin. Et Anya Taylor-Joy est impeccable dans le rôle de sa fille ainée Irène. Une femme qui va par la suite, tout comme sa mère obtenir le prix Nobel de chimie, et décéder, comme elle, dramatiquement des effets néfastes de la radioactivité. Les deux comédiennes retransmettent parfaitement la relation entre les deux femmes et leur volonté d’aider les autres.

La reconstitution du début du siècle précédent est très belle et la réalisatrice s’appuie complètement sur la magnifique photographie d’Anthony Dod Mantle qui apporte une teinte particulière aux séquences que l’on voit. Un beau soin a été apporté aux décors par Michael Carlin et aux costumes par Consolata Boyle, permettant de s’immerger facilement dans une époque où faire de la science était chose vraiment peu aisée.

Radioactive est un très bon biopic sur Marie Curie qui évoque aussi avec intelligence l’impact de la science sur la société et la façon dont on peut utiliser celle-ci en bien ou en mal. Avec une très belle réalisation, une vie incroyable semblant sortir d’un roman, et une actrice principale lumineuse et captivante, le long métrage est passionnant à regarder et fait longtemps réfléchir.

Superbe et touchant.

SYNOPSIS

Paris, fin du 19ème siècle. Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d’une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale. Mais après un tragique accident, Marie doit continuer ses recherches seule et faire face aux conséquences de ses découvertes sur le monde moderne…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 50
- Titre original : Radioactive
- Date de sortie : 11/03/2020
- Réalisateur : Marjane Satrapi
- Scénariste : Jack Thorne d’après l’œuvre de Lauren Redniss
- Interprètes : Rosamund Pike, Sam Riley, Aneurin Barnard, Simon Russell Beale, Katherine Parkinson, Sian Brooke, Anya Taylor-Joy, Jonathan Aris
- Photographie : Anthony Dod Mantle
- Montage : Stéphane Roche
- Musique : Evgueni Galperine, Sacha Galperine
- Costumes : Consolata Boyle
- Décors : Michael Carlin
- Producteur : Tim Bevan, Eric Fellner, Paul Webster pour Working Title Films, StudioCanal, Shoebox Films
- Distributeur : StudioCanal

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Radioactive


©2020 StudioCanal SAS and Amazon Content Services LLC


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Les Grands Voisins, la cité rêvée : La critique
Brooklyn Secret : La critique
Les lèvres rouges : La critique
Visions chamaniques - Territoires oubliés : La critique
Radioactive : La critique
Star Trek Picard : Review 1.10 Et in Arcadia Ego, Part (...)
Loki : L’identité au centre de l’intrigue de la série (...)
Solar Opposites : La bande annonce de la série animée trash de (...)
Dragon’s Lair : Ryan Reynolds pour l’adaptation (...)
Quibi : Jeffrey Katzenberg dévoile les détails de la plateforme (...)
Trying : La bande annonce de la série Apple TV+
C’est quoi le bonheur pour vous ? [DVD/VOD] : La (...)
Heels : Chris Bauer, Allen Maldonado et James Harrison Jr. pour (...)
Netflix - Bandes annonces : 31 mars 2020
Star Trek Picard : Les coulisses du final de la saison (...)