430 connectés

Les lèvres rouges : La critique

Date : 11 / 03 / 2020 à 08h30
Sources :

Unification


Les lèvres rouges est un bon film d’Harry Kumel qui présente l’histoire d’une vampire sensuelle s’éloignant beaucoup du genre.

Le scénario de Manfred R. Köhler, Harry Kumel et Pierre Drouot présente un jeune couple obligé de s’arrêter dans un hôtel désert en Belgique. Ils vont alors fréquenter une énigmatique duchesse et sa dame de compagnie qui se trouvent aussi en ces lieux, alors que d’étranges meurtres de jeunes filles dans la région sont signalés.

L’histoire s’inspire librement de la comtesse Bathory qui a été accusée comme ayant tué de nombreuses jeunes femmes pour se baigner dans leur sang au 16ème siècle en Hongrie. Cette dernière est transformée en une sorte de vampire curieux dont on ne voit jamais une canine et qui continue de faire des ravages parmi la gent féminine.

Le film d’Harry Kumel joue beaucoup sur la sensualité des situations et intègre de l’érotisme à son récit. Un mélange de genres qui est marquée de l’empreinte des années 80 et qui malgré les ans garde toujours un charme certain. La mise en scène est vraiment intéressante et offre quelques séquences marquantes, dont un final très réussi.

L’esthétique du long métrage est d’ailleurs très soignée et propose de bien belles scènes, portées par la très belle photographie d’Eduard van der Enden et par le soin apporté aux décors et aux costumes par Bernard Perris. L’hôtel, lieu principal de l’intrigue, est pour beaucoup dans l’atmosphère qui règne sur ce dernier. D’autant que dans ce huis clos, des drames vont voir le jour.

Mais c’est vraiment la prestation de la sublime Delphine Seyrig qui impressionne. Celle-ci est parfaitement à l’aise dans son rôle de comtesse particulière ayant un goût pour les jeunes femmes et surtout leur sang. Son charisme et son interprétation participent énormément à la qualité du film et au ressenti que l’on a en le voyant. Andrea Rau est intéressante en dame de compagnie. Les deux comédiennes sont d’ailleurs convaincantes dans leurs rôles de maîtresse et de subordonnée. John Karlen campe impeccablement un jeune homme charmeur cachant un secret. Danielle Ouimet est très bonne en jeune femme tombant progressivement sous la coupe de la comtesse.

Si vous en avez la possibilité, il ne faut pas hésiter à découvrir le film en version originale, celle-ci étant considérée par le réalisateur comme son director’s cut, et pas la version française. Et que les fans de la comédienne Delphine Seyrig se rassurent, sa voix sensuelle est parfaitement reconnaissable, car c’est bien elle qui a doublé les deux versions.

Les lèvres rouges est un film sympathique qui garde un véritable charme malgré les années passées. Se dissociant clairement du film de vampires traditionnel, tout en gardant la séduction et la luxure attachées au personnage du suceur de sang, l’œuvre est une curiosité et bénéficie d’une belle mise en scène, d’une atmosphère charmante et surtout d’une interprétation de Delphine Seyrig remarquable.

Surprenant et envoûtant.

SYNOPSIS

Valérie et Stefan, immobilisés à Ostende, séjournent dans un vaste hôtel désert en cette morte-saison. Le couple fait alors la connaissance de l’inquiétante comtesse Bathory et de sa protégée Ilona, ténébreuses créatures de la nuit. Elles envoûtent d’abord le jeune homme, fasciné par des meurtres mystérieux perpétrés dans la région, puis Valérie, intriguée par l’étrange relation qui unit les deux femmes…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 36
- Titre original : Les lèvres rouges
- Date de sortie : 11/03/2020
- Réalisateur : Harry Kumel
- Scénariste : Manfred R. Köhler, Harry Kumel, Pierre Drouot
- Interprètes : Delphine Seyrig, John Karlen, Danielle Ouimet, Andrea Rau, Paul Esser, Georges Jamin, Joris Collet, Fons Rademakers
- Photographie : Eduard van der Enden
- Montage : Denis Bonan, August Verschueren, Hans Zeiler
- Musique : François de Roubaix
- Costumes : Bernard Perris
- Producteur : Luggi Waldleitner, Paul Collet, Henry Lange pour Showking Films, Maya Film, Ciné Vog Films, Roxy Films
- Distributeur : Malavida

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Les lèvres rouges


© Malavida


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Les Grands Voisins, la cité rêvée : La critique
Brooklyn Secret : La critique
Les lèvres rouges : La critique
Visions chamaniques - Territoires oubliés : La critique
Radioactive : La critique
Star Trek Picard : Review 1.10 Et in Arcadia Ego, Part (...)
Loki : L’identité au centre de l’intrigue de la série (...)
Solar Opposites : La bande annonce de la série animée trash de (...)
Dragon’s Lair : Ryan Reynolds pour l’adaptation (...)
Quibi : Jeffrey Katzenberg dévoile les détails de la plateforme (...)
Trying : La bande annonce de la série Apple TV+
C’est quoi le bonheur pour vous ? [DVD/VOD] : La (...)
Heels : Chris Bauer, Allen Maldonado et James Harrison Jr. pour (...)
Netflix - Bandes annonces : 31 mars 2020
Star Trek Picard : Les coulisses du final de la saison (...)