513 connectés

Trois Étés : La critique

Date : 11 / 06 / 2020 à 08h30
Sources :

Unification


REPARUTION DE LA CRITIQUE SUITE À LA RESSORTIE DU FILM POST CONFINEMENT LE 22 JUIN

Ces dernières années, le Brésil a été touché de plein fouet par de nombreux scandales politico-financiers mettant en cause son élite. Plutôt que d’aller dans le sens du sensationnalisme né des procès et des arrestations qui ont eu lieu, la réalisatrice de Trois étés à décidé de concentrer l’intrigue de son film sur leurs employés. Des êtres invisibles auxquels personne ne fait attention, mais qui gravitent pourtant autour de ces puissants qui se sont laissés emporter par les démons du néo-libéralisme. Ainsi, alors que la première séquence du film s’ouvre sur une grande fête dans une résidence luxueuse où des employés sont aux services de leurs patrons, nous ne verrons par la suite plus du tout ces derniers dans tout ce qui va suivre.

Le titre met en avant un choix assez radical sur lequel repose tout l’édifice narratif du film : celui de faire de trois étés successifs le cadre temporel de l’action. Un choix qui tient plutôt la route et qui oblige le spectateur à être à l’affût de tous les changements et des conséquences de chaque ellipse temporelle. Mené par l’épatante Regina Casé dont on a déjà pu apprécier l’immense talent dans Une seconde mère, l’ensemble du casting interprétant les employés se révèle rapidement très attachant. Nous apprenons à les connaître au fur et à mesure que les étés passent et on découvre en même temps qu’eux ce nouveau monde qui se créé en l’absence de ceux pour lesquels ils ont été des employés modèles.

Si vous vous attendez en allant voir le film à une dénonciation frontale des dérives du capitalisme vous allez très certainement être déçus. Trois étés cherchent à faire passer ses messages de manière subtile, par petite touche en laissant aux spectateurs tout le loisir de comprendre par lui-même qui sont ceux qui ont le comportement le plus éthique, l’attitude la plus digne et les sentiments les plus humains. On se retrouve donc davantage devant une sorte de chronique douce-amère que devant un brûlot anticapitaliste. Il manque sans doute à Trois étés davantage de péripéties pour faire tenir le film sur la longueur, mais il n’en reste pas moins un film nécessaire, ne serait-ce que dans sa façon de nous rappeler quelles sont les valeurs qui comptent le plus pour que l’on puisse vivre ensemble en toute harmonie.


SYNOPSIS


Chaque année, Edgar et Marta organisent une grande fête dans leur luxueuse résidence d’été, orchestrée par leur gouvernante Mada et les autres employés de la maison. Mais, en trois étés, tout va basculer. Alors que le monde de ses riches patrons implose, balayé par des scandales financiers, Mada se retrouve en charge de la propriété dont elle est bien décidée à tirer le meilleur parti. Le portrait décapant d’une société néo-libérale à bout de souffle, rongée par ses démons.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 34
- Titre original : Três Verões
- Date de sortie initiale : 11 Mars 2020
- Date de ressortie post confinement : 22 juin 2020
- Réalisateur : Sandra Kogut
- Scénariste : Sandra Kogut, Iana Cossoy Paro avec la collaboration de Hermano Viann et Regina Casé
- Interprètes : Regina Casé, Rogério Fróes, Gisele Fróes, Jéssica Ellen, Alli Willow, Otávio Müller
- Photographie : Ivo Lopes Araujo
- Montage : Sergio Mekler, Luisa Marques
- Musique : Bernard Ceppas
- Costumes : Marina Franco

- Producteur : República Pureza Filmes
- Distributeur : Paname Distribution

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Trois étés



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’Infirmière : La critique
Dawson City, le temps suspendu : La critique
White Riot : La critique
Bigfoot Family : La critique
Le défi du champion : La critique
Mulan : Le film prend la direction de Disney+, mais cela aura un (...)
The Boys : La bande annonce finale complètement dingue de la (...)
Arrowverse : Les héros DC de The CW luttent aussi contre le (...)
The Fugitive : Review des 5 premiers épisodes de la série (...)
Warrior : La bataille pour San Francisco continue dans la bande (...)
L’Infirmière : La critique
Apollo 10 ½ - A Space Age Adventure : Un film hybride innovant (...)
Invincible : Zachary Quinto et 7 anciens de TWD pour vocaliser la (...)
Beyond Good & Evil : Le réalisateur de Détective Pikachu aux (...)
void TRRLM() ; //Void Terrarium : La critique du jeu sur (...)