464 connectés

Monos : La critique

Date : 04 / 03 / 2020 à 08h30
Sources :

Unification


Monos est un bon film qui présente une bande d’enfants-soldats en Colombie devant garder une prisonnière étrangère et s’occuper en plus d’une vache.

Le scénario d’Alejandro Landes et d’Alexis Dos Santos propose une plongée au cœur d’un pays en proie aux guérillas. Des enfants et adolescents des deux sexes forment une escouade à laquelle on donne des responsabilités. Mais évidemment, tout ne va pas se dérouler comme prévu et le récit va vite s’orienter vers une sorte de Sa Majesté des mouches perdue en pleine nature et dans laquelle, en dehors de la prisonnière, peu d’adultes font une intrusion.

Le film d’Alejandro Landes est un étonnant huis clos perdu entre une montagne rase et la forêt luxuriante qui se déploie dessous. Le réalisateur utilise les décors naturels comme un personnage à part entière aussi bien glaçant et désert que luxuriant et anxiogène. Il propose de magnifiques plans larges, tout en n’oubliant jamais de revenir au plus près de ses personnages humains et de montrer l’évolution de leur psyché quand les événements font craquer leur verni de cohésion.

La photographie de Jasper Wolf est vraiment réussie. Elle donne naissance à des passages superbes, desquels la poésie n’est pas absente. Entre le brouillard se levant sur la montagne, la forêt vierge, la rivière et toutes les couleurs que déploie la nature, le renforcement de cet effet bucolique, et parfois fantasmatique, apporte un très bon contrepoint à l’histoire âpre qui se déroule sous nos yeux.

Le casting est très bien trouvé et apporte un grand air de vérité à ces jeunes gens livrés à eux-mêmes. Les adolescents sont extrêmement crédibles et les relations se déroulant entre eux sont parfaitement retransmises par les uns et les autres. Julianne Nicholson est vraiment très bonne en mère de famille prisonnière et tentant tout pour échapper à cette condition. La comédienne est particulièrement attachante et on la suit avec beaucoup d’intérêt dans toutes ses tribulations au travers de paysages sublimes.

Le propos sociétal n’est pas oublié et permet sans fioritures de pointer du doigt l’exploitation des jeunes gens par des adultes les utilisant comme de simples pions sans valeur. La reproduction d’une société hiérarchique, le manque d’avenir et l’augmentation de la violence liée à une perte de repères sont parfaitement démontrés. Ces disparitions de l’enfance et de modèles à suivre mises en abîme vis-à-vis du personnage adulte gardant espoir augmentent la cruauté du récit et la mélancolie sourde qui en suinte.

Monos est un film marquant et difficile, illuminé par la grâce à certains moments, et qui parle avec acuité et dureté de la condition d’enfants-soldats. Avec une belle réalisation, des acteurs crédibles et une poésie crépusculaire qui plane sur le récit, l’œuvre a un véritable impact, surtout visuel, et mérite assurément d’être découverte.

Dur et important.

SYNOPSIS

Dans ce qui ressemble à un camp de vacances isolé au sommet des montagnes colombiennes, des adolescents, tous armés, sont en réalité chargés de veiller à ce que Doctora, une otage américaine, reste en vie. Mais quand ils tuent accidentellement la vache prêtée par les paysans du coin, et que l’armée régulière se rapproche, l’heure n’est plus au jeu mais à la fuite dans la jungle...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 42
- Titre original : Monos
- Date de sortie : 04/03/2020
- Réalisateur : Alejandro Landes
- Scénariste : Alejandro Landes, Alexis Dos Santos
- Interprètes : Julianne Nicholson, Moises Arias, Julián Giraldo, Jorge Román
- Photographie : Jasper Wolf
- Montage : Ted Guard
- Musique : Mica Levi
- Costumes : Johanna Buendia, Daniela Schneider
- Décors : Daniela Schneider
- Producteur : Moises Arias, Nicolás Avruj, Andrés Calderón, Agustina Chiarino, Fernando Epstein, Christoph Friedel, Alejandro Landes, Diego Lerman, Julianne Nicholson, Leontine Petit, Katrin Pors pour No-Franja
- Distributeur : Le Pacte

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Monos



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’Infirmière : La critique
Dawson City, le temps suspendu : La critique
White Riot : La critique
Bigfoot Family : La critique
Le défi du champion : La critique
Mulan : Le film prend la direction de Disney+, mais cela aura un (...)
The Boys : La bande annonce finale complètement dingue de la (...)
Arrowverse : Les héros DC de The CW luttent aussi contre le (...)
The Fugitive : Review des 5 premiers épisodes de la série (...)
Warrior : La bataille pour San Francisco continue dans la bande (...)
L’Infirmière : La critique
Apollo 10 ½ - A Space Age Adventure : Un film hybride innovant (...)
Invincible : Zachary Quinto et 7 anciens de TWD pour vocaliser la (...)
Beyond Good & Evil : Le réalisateur de Détective Pikachu aux (...)
void TRRLM() ; //Void Terrarium : La critique du jeu sur (...)