439 connectés

DCeased : La critique

Date : 28 / 02 / 2020 à 07h30
Sources :

Unification France


DCeased

  • Editeur : Urban Comics Editions
  • Scénario : Tom Taylor
  • Dessin : Trevor Hairsine, Stefano Gaudiano, James Harren, Laura Braga, Darick Robertson, Richard Friend, Trevor Scott, Neil Edwards
  • Couleurs : Rain Beredo
  • Collection : DC Deluxe
  • Date de sortie : 28 février 2020
  • Format : 18,6 x 28 cm
  • Nombre de pages : 240
  • ISBN : 9791026819653
  • Prix : 22.50 €

Darkseid a de nombreuses fois tenté de conquérir la Terre et de réduire à néant les super-héros qui la défendent.

Mais aujourd’hui, il y est parvenu. Lors d’un combat contre la Ligue de Justice, le seigneur d’Apokolyps a déchaîné toute la puissance de l’équation d’anti-vie, faisant ainsi du monde un enfer habité d’individus contaminés et hystériques qui se dévorent les uns les autres. Et face au chaos planétaire de l’anti-vie, les héros sont aussi vulnérables que désemparés.

Décryptage

Alors qu’ils parviennent péniblement à mette en fuite Darkseid, la Ligue de la Justice doit faire face à la disparition de Cyborg, qui une fois de retour sur terre sera le vecteur propagateur d’un étrange virus, appelé « l’équation d’anti-vie », qui va faire de terrible ravage sur Terre.

DCeased, au-delà du jeu de mot à 2 niveaux de compréhension (Deceased = décédé en anglais), décide délibérément « d’éloigner le lecteur de sa zone de confort » et réussit parfaitement à le faire en présentant une apocalypse globale, avec ce monde zombifié. Le récit tente d’ériger une originalité pour cette histoire que l’on pourrait comparer à une histoire de zombies. Ici les infectés propagent la mort sans se nourrir des vivants. Et le fautif est tout trouvé c’est internet, réseau mondial par excellence, qui propage le virus avec l’aide des réseaux sociaux.

Finalement nos héros bien aimés de la Ligue de la Justice vont être confrontés de très près à ce phénomène qui rend fou et qui fait s’entretuer les gens. Et ils sont tous là, les gentils comme les méchants, liste trop longue à énumérer mais du coup comme ils sont nombreux les histoires le sont toutes autant et toutes sont assez diversifiées. Les héros séparément ou ensemble vivent de leur côté cette apocalypse et il faudra bien évidemment se regrouper pour lutter ensemble contre ce mal, sauf s’il est déjà trop tard. Et très nombreux sont ceux qui seront infectés.

L’énorme originalité de la bd est de mettre les personnages que l’on adore (ou que l’on aime détester) dans une situation aussi définitive que celle-là. Personne n’est épargné et le récit va tenter de s’intéresser au mode de propagation du virus. C’est violent, sanglant mais avouons-le, particulièrement jouissif de voir ces personnages maltraités et surtout affreusement désemparés. C’est très prenant et jusqu’à la toute fin ouverte, qui laisse présager d’une suite, personne n’est à l’abri et on est constamment en train de se demander si et comment cette histoire va se terminer.

Darseid a finalement gagné, et le récit nous plonge dans une histoire d’horreur sanglante et inhabituelle pour les fans de chez DC et c’est bien là son originalité. Le volume DC Deluxe vient avec 4 couvertures différentes sublimes (Superman, Batman, Joker ou Wonder Woman), selon que vous soyez fan de l’un des personnages ou de l’autre. N’étant pas particulièrement un grand fan des comics (DC ou même Marvel) c’est bien cet aspect d’une histoire totalement originale, qui bouscule les règles, qui met les héros « classiques » dans des situations inhabituelles.

Et c’est cette nouveauté qui m’a attiré dans cette histoire et je dois avouer avoir été secoué et transporté dans un univers différent et finalement poignant. Alors doit-on ici y chercher un brûlot contre le réseau mondial internet et sa nocivité pour les humains que nous sommes ? Peut-être, mais finalement cela n’a pas énormément d’importance, l’expérience de cette hécatombe chez DC se suffit à elle-même. L’originalité de cette histoire, servie par de superbes dessins, les rebondissements, de belles surprises, de l’action, du rythme, un travail certain sur les personnages, font que cette série saura plaire à la fois aux fans et aux inexpérimentés dont je fais partie et saura nous donner envie à tous d’en découvrir toujours plus.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Green Class : La critique du tome 2
Girls’ Last Tour : La critique post-apo du volume (...)
Japan Expo - Le meilleur de la culture japonaise : La critique de (...)
Equinoxe : La critique
DCeased : La critique
Star Trek Picard : Review 1.10 Et in Arcadia Ego, Part (...)
Loki : L’identité au centre de l’intrigue de la série (...)
Solar Opposites : La bande annonce de la série animée trash de (...)
Dragon’s Lair : Ryan Reynolds pour l’adaptation (...)
Quibi : Jeffrey Katzenberg dévoile les détails de la plateforme (...)
Trying : La bande annonce de la série Apple TV+
C’est quoi le bonheur pour vous ? [DVD/VOD] : La (...)
Heels : Chris Bauer, Allen Maldonado et James Harrison Jr. pour (...)
Netflix - Bandes annonces : 31 mars 2020
Star Trek Picard : Les coulisses du final de la saison (...)