491 connectés

Le meilleur reste à venir : La critique

Date : 02 / 12 / 2019 à 11h45
Sources :

Unification


Le meilleur reste à venir doit on espérer, pour "ceux qui restent"... et le fait d’apprendre la disparition prochaine d’une être cher est marquant, bouleversant devrais-je dire.

Voilà pourquoi la vie des deux protagonistes va basculer un temps, dans un tourbillon d’émotion et d’irrationalité bien agréable pour le spectateur.

Car, même si le fond de l’histoire est plutôt triste, le traitement en est plus que léger. Le ton est drôle et l’humour baigne un récit bien construit de toute la bienveillance utile.

Les retrouvailles de Bruel et Luchini à l’écran, plus de trente ans après P.R.O.F.S sont une belle réussite. L’amitié que se portent ces deux-là est évidente et crédibilise à fond le duo de "vieux potes" qu’ils incarnent.

Ecrit et mis en scène par deux amis, eux aussi très proches, le film prend définitivement le parti de faire rire. Même avec des choses graves, s’il en est. La maladie et le deuil nous éprouvent tous, un jour ou l’autre et montrer cette fatalité avec un peu de dérision reste une manière bien respectueuse d’accepter, l’insupportable.

Tout cela est vraiment "bien tourné", dans tous les sens du terme.
L’écriture est dynamique et agréable. Théâtrale à souhait.
L’interprétation est d’excellente qualité comme on pouvait s’y attendre avec des "Rolls" comme de tels acteurs. Parfaitement entourés par une distribution tout à fait à la hauteur. Des seconds rôles, dignes de figurer au premier plan, très importants, endossés par des comédiennes talentueuses, qui "tiennent le rythme" avec aisance.

Si Le meilleur reste à venir, une bonne partie se trouve dans ce film très agréable à regarder. Qui fait la part belle à la délicieuse complicité d’une paire d’acteurs au top. Livrant une partition à la fois comique et émouvante.

Du bon cinéma.


SYNOPSIS


Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1 h 57
- Titre original : Le meilleur reste à venir
- Date de sortie : 4 décembre 2019
- Réalisateurs, Scénaristes : Matthieu Delaporte, Alexandre de la Patellière
- Interprètes : Patrick Bruel, Fabrice Luchini, Zineb Triki, Pascale Arbillot, Marie Narbonne, Jean-Marie Winling, André Marcon, Thierry Godard
- Photographie : Guillaume Schiffman
- Montage : -Celia Lafitedupont, Sarah Ternat
- Musique : Jérôme Rebotier
- Costumes : Anne Schotte
- Décors : Marie Cheminal
- Producteur : Dimitri Rassam
- Distributeur : Pathé

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le meilleur reste à venirLe meilleur reste à venir



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Un monde ailleurs : La critique
Josep : La critique
La femme qui s’est enfuie : La critique
Rétrospective Ida Lupino : La critique
Les trois jours du Condor : La critique
Un monde ailleurs : La critique
Festival de la Finlande en 3 films : La programmation
Dirty Diana : Un drame érotique avec Demi Moore pour (...)
Blade Runner 2019 : La critique du tome 1
L’Appel de Cthulhu - 7ème édition : La critique des Manuels (...)
Netflix - Bandes annonces : 1er octobre 2020
Matrix 4 : Pas de Smith mais l’Agent Johnson sera bien là (...)
The Comey Rule : Review de la mini-série
Le Seigneur des Anneaux : Le ballet des reprises de productions (...)
Justice League Dark : John Constantine & Zatanna en séries TV (...)