427 connectés

L’Oiseau-tempête : La review du film Netflix

Date : 10 / 11 / 2019 à 13h00
Sources :

Unification


L’Oiseau-tempête est un bon film intéressant mélangeant dépaysement, romance et thriller.

Le scénario de Wash Westmoreland, qui en réalise aussi le long métrage, adapte l’œuvre de Susanna Jones. Le récit se passe au Japon dans les années 90 et présente deux jeunes femmes expatriées et un photographe japonais qui vont voir leur destin d’être lié. L’histoire s’organise en série de longs flashbacks permettant de comprendre les relations entre les personnages principaux.

Le film a une véritable délicatesse. Il utilise très bien à la fois la mégalopole de Tokyo et les magnifiques et somptueux paysages japonais pour montrer la perte de repères et le désir d’oubli de ses personnages. Car ces derniers fuient chacun quelque chose et vont retrouver dans l’autre un espoir dans un futur différent.

La photographie de Chung-Hoon Chung est vraiment somptueuse. Cette dernière rehausse les différents paysages traversés par les protagonistes et propose aux spectateurs des lieux magnifiques qui restent longtemps en mémoire.

Le récit suit de près le personnage principal, parfois à la limite du documentaire, et s’immisce dans sa vie privée. Il est remarquablement interprété par Alicia Vikander qui est vraiment très juste en jeune femme cherchant à être la plus discrète possible. Riley Keough en femme plus extravertie est très bonne en parfait contre-point de la première. Quant à Naoki Kobayashi, en photographe amateur séduisant, il est impeccable. Les trois comédiens forment un trio qui fonctionne parfaitement et dont les interactions servent de moteur à l’intrigue.

La reconstitution des années 90 au Japon est très bien faite et la vie différente de ce pays, pas encore ultra modernisé comme aujourd’hui, est des plus dépaysante. Il est d’ailleurs très appréciable d’écouter un mélange de la langue japonaise et anglaise dans les dialogues, un certain nombre de personnages s’exprimant très bien dans ces deux langues. Quant au titre, il se réfère à l’oiseau qui chante juste après les tremblements de terre au pays du soleil levant, et propose une métaphore subtile du destin des personnages.

L’Oiseau-tempête est un bon film vraiment intéressant qu’il ne faut pas hésiter à regarder. Avec un récit donnant envie de savoir ce qui est arrivé à un trio fort bien interprété par des comédiens captivants, et une belle mise en scène permettant d’installer l’histoire et de la faire vivre, le rythme envoûtant et le jeu tout en nuances d’Alicia Vikander est un bon rendez-vous mélangeant avec bonheur Orient et Occident.

Passionnant et délicat.

SYNOPSIS

Dans le Tokyo du début des années 90, deux femmes tombent amoureuses du même homme, et de dangereuses conséquences en découlent.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 47
- Titre original : Earthquake Bird
- Date de sortie : 15/11/2019
- Réalisateur : Wash Westmoreland
- Scénariste : Wash Westmoreland d’après l’œuvre de Susanna Jones
- Interprètes : Alicia Vikander, Riley Keough, Jack Huston, Kiki Sukezane, Ken Yamamura, Akiko Iwase, Naoki Kobayashi, Kazuhiro Muroyama
- Photographie : Chung-Hoon Chung
- Montage : Jonathan Alberts
- Musique : Atticus Ross, Leopold Ross
- Costumes : Kumiko Ogawa
- Décors : Yohei Taneda
- Producteur : Michael Pruss, Michael Schaefer, Ann Ruark, Georgina Pope pour Scott Free Productions, Amazon Studios
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

L'Oiseau-tempête



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Zone hostile : La review du film Netflix
Survivre à la mort : Review de la série documentaire (...)
Lupin : Review de la première partie
The Rope Curse 2 : La review du film Netflix
Cobra Kai : Review de la saison 3
The Girl Before : Gugu Mbatha-Raw en tête d’affiche sur BBC (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 16 janvier 2020
Captain America : Le retour de Steve Rogers dans le MCU (...)
Zone hostile : La review du film Netflix
The Flash : Un film sans Cyborg, pas de mise à jour pour Ray (...)
The Tomorrow War : Amazon prêt à casser la tirelire pour le film (...)
Projet DCTV : Le spin-off TV HBO Max de The Batman retrouve un (...)
Souviens-toi... l’été dernier : La série Amazon a trouvé (...)
Roger Corman le Pape du Pop Cinema : La review du documentaire (...)
Solar Opposites : Un désir compréhensible de quitter la (...)