235 connectés

La grande cavale : La critique

Date : 05 / 10 / 2019 à 10h00
Sources :

Unification


La grande cavale est un dessin animé de Christoph Lauenstein et Wolfgang Lauenstein bien sympathique présentant une chatte adepte de série d’espionnage et de gadgets se retrouvant au cœur de péripéties mouvementées.

Le scénario de Christoph Lauenstein, Wolfgang Lauenstein et Jesper Møller présente une féline choyée s’imaginant en espionne. Elle va enquêter sur des vols se produisant dans la petite ville où elle habite et va faire équipe avec une troupe hétéroclite constituée d’un étrange zèbre, d’un coq mélomane et d’un chien peureux.

Cette galerie de personnages truculents va se retrouver projetée en plein milieu d’une aventure étonnante qui réserve de nombreuses surprises et fait souvent rire devant la maladresse des uns et des autres. Sous l’apparence burlesque de certains passages, se glisse un propos sociétal très intéressant. En effet, chaque personnage a ses propres failles et envies et va apprendre à s’accepter grâce à cette nouvelle famille qu’ils constituent tous ensemble.

L’animation est très agréable et le design des personnages est bien sympathique. Ces derniers ont des apparences un peu rondes et mignonnes qui peuvent plaire à tout le monde, enfants comme adultes. Il faut donner une mention spéciale à la chatte héroïne qui est tout simplement adorable et que l’on a une furieuse envie de serrer dans ses bras.

La musique de Andreas Radzuweit est agréable. Elle accompagne bien les péripéties hautes en couleur de cette bande d’animaux qui n’ont souvent pas leur langue dans leur poche.

Le doublage est aussi très réussi, apportant une vraie présence aux protagonistes et renforçant pour certains leur grand potentiel sympathie.

La grande cavale est un bon dessin animé, drôle et divertissant, qui prône de bien belles valeurs. L’amitié, le dépassement de soi, le courage et la collaboration sont mises à l’honneur et montrent qu’avec de l’envie et de la volonté, on peut arriver à être ce que l’on veut et à faire ce dont on a toujours rêvé.

Avec des personnages attachants, une belle animation colorée et un scénario réservant de nombreux bondissements souvent humoristiques, cette enquête particulière, menée par des animaux sympathiques, devrait ravir les petits et divertir tout autant les plus grands.

Plaisant et mignon.

SYNOPSIS

Marnie, une chatte naïve, qui ne connait le monde qu’à travers la télévision, est témoin des préparatifs d’un cambriolage. Chassée de sa maison par le malfaiteur, elle trouve de l’aide auprès de trois animaux extravagants, un chien de garde peureux, un âne qui rêve d’être une star de cirque et un coq zen. Accusés à tort d’être les voleurs, les quatre compères vont se lancer dans une aventure cocasse pour prouver leur innocence.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 32
- Titre original : Die sagenhaften Vier
- Date de sortie : 09/10/2019
- Réalisateur : Christoph Lauenstein, Wolfgang Lauenstein
- Scénariste : Christoph Lauenstein, Wolfgang Lauenstein, Jesper Møller
- Interprètes VO : Erik Borner, Alexandra Neldel, Axel Prahl
- Musique : Andreas Radzuweit
- Producteur : Jan Bonath, Mark Mertens pour Scopas Medien
- Distributeur : Septième Factory

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

La grande cavale



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


5 est le numéro parfait : La critique
NTA (Nuke Them All) : La critique
Camille : La critique
Maléfique le pouvoir du mal : La critique
Warrior Women : La critique
Star Wars - L’Ascension de Skywalker : Des précisions sur (...)
Matrix 4 : Jessica Henwick en négociations
The Batman : Paul Dano sera l’Homme Mystère
The Suicide Squad : Idris Elba, John Cena et Viola Davis derrière (...)
Cassian Andor : Tony Gilroy vient de signer pour la nouvelle (...)
Eli : La review du film Netflix
Comic Con Paris 2019 - Star Trek Picard : Patrick Stewart présent (...)
Prime Video - Bandes annonces : 18 octobre 2019
The Stand : Heather Graham arrive, Greg Kinnear confirmé
5 est le numéro parfait : La critique